Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Ibrahimovic, Aulas, Anigo… : le Top 15 des déclarations les plus fracassantes de 2011
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 31/12/2011 à 09h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les langues ont été bien pendues depuis un an. Les bad boys du football ont sévi, avec des déclarations fracassantes qui leur ont souvent valu des ennuis. Maxifoot a sélectionné pour vous le meilleur, ou plutôt le pire, des dérapages verbaux de l'année 2011. Ames sensibles s'abstenir !

Ibrahimovic, Aulas, Anigo… : le Top 15 des déclarations les plus fracassantes de 2011
Ibrahimovic, Aulas et Anigo, les langues les plus pendues de 2011

Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ? Pas toujours… Si la langue de bois est la norme des conférences de presse et autres interviews, il arrive parfois que les acteurs du petit monde du ballon rond se lâchent. Maxifoot a sélectionné pour vous le gratin des déclarations de l'année 2011, généreuse en petites phrases truculentes ou assassines.

1. Z. Ibrahimovic – «Guardiola, je lui ai dit que j'étais une Ferrari et qu'il me conduisait comme une Fiat. A partir de là il ne m'a plus calculé. (...) Je lui ai crié : Tu n'as pas de couilles ! J'ai aussi ajouté : Tu te chies dessus à cause de Mourinho, tu peux aller en enfer. J'étais complètement fou. A la place de Guardiola, j'aurais eu peur.»

Et la grande gueule d'or de l'année 2011 est décernée à : Zlatan Ibrahimovic ! Dans son autobiographie intitulée en toute simplicité : Moi Ibra, un titre qui résume à lui seul l'ego surdimensionné du garçon, l'attaquant suédois aujourd'hui au Milan AC s'en est pris violemment à l'entraîneur du Barça, Josep Guardiola (

Top Déclarations du 05/11/2011).

2. J.-M. Aulas – «J'avoue avoir eu très peur. J'ai vu un individu parcourir la tribune présidentielle. Il y avait quelque chose qui faisait tic-tac. Je n'ai pas pensé à une Playstation. J'ai eu peur que ça explose en vol, un peu comme Saint-Etienne.»

Au rayon provocations, Jean-Michel Aulas et les Verts ne manquent jamais une occasion de se chatouiller. A l'occasion du derby joué en février dans le Chaudron (1-4), un supporter stéphanois s'est approché du président lyonnais pour lui offrir une Playstation, en réponse aux propos devenus célèbres de ce dernier. D'abord surpris, Aulas en a ensuite profité pour en remettre une couche (Top Déclarations du 19/02/2011).

3. J. Anigo - «Cela relève de l'irresponsabilité. Il ferait mieux de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de dire de telles conneries. Cela suffit de se prendre pour Calimero.»

José Anigo vs Didier Deschamps, restera sans doute comme le clash de l'année 2011. Alors que l'OM vivait un début de saison très difficile, les deux hommes en sont venus aux mots par médias interposés (Top Déclarations du 29/10/2011). Et quand l'entraîneur laisse entendre que tout le monde ne tire pas dans le même sens, le directeur sportif explose. «Jamais en 27 ans de carrière, je n'avais entendu de propos aussi injurieux à mon égard» s'est par la suite indigné Deschamps.

4. P. Evra – «Un brassard ne se refuse pas. Il faut poser la question au sélectionneur. Il cherche un capitaine ? C'est donc que ce n'est pas si facile de remplacer Evra…»

Le plus grave, c'est qu'il ne plaisante pas… Derrière l'inégalable Ibrahimovic, le melon d'argent 2011 revient à Patrice Evra qui restera sans doute comme le capitaine le plus pathétique de l'histoire des Bleus suite au fiasco sud-africain. Alors que Laurent Blanc n'a toujours pas trouvé à qui donner le brassard, le latéral gauche trouve encore le moyen de pavoiser (Top Déclarations du 03/09/2011).

5. L. Nicollin – «Tarlouze ? Je ne savais même pas ce que ça voulait dire. Je n'ai jamais rien eu contre les pédés. Plus il y en a, plus il y a de gonzesses pour nous, c'est tout ! Moi, j'ai plein de potes pédé. Et puis j'ai rencontré ce type (le président du Paris Foot Gay), on est devenu ami. Si on gagne la finale (de la Coupe de la Ligue) et qu'il veut que je lui roule une pelle, je le fais volontiers !»

Loulou aurait pu y prendre goût, mais malheureusement pour lui, il a perdu la finale… Adepte des sorties graveleuses, Louis Nicollin avait qualifié Benoît Pedretti de petite tarlouze en octobre 2009. Très critiqué pour cela, le président de Montpellier a apporté quelques précisions, à sa manière (Top Déclarations du 23/04/2011).

6. H. Lloris – «On s'est chié dessus ! Il y en a ras le cul. Ras le cul. C'est quoi ça ? Putain de merde !»

Quand les timides se lâchent, en général, ça fait mal… D'habitude si réservé et poli, le gardien de but lyonnais Hugo Lloris a dégoupillé en avril dernier, après avoir vu son équipe se faire remonter au score à Nice, avec deux buts encaissés dans les dernières minutes (Top Déclarations du 09/04/2011).

7. G. Houllier – «Mon erreur, c'est d'avoir fait entrer Ginola. Quand on est décalé dans l'équipe, on est décalé dans le match. J'ai fait l'erreur de ne pas l'exclure. Aimé Jacquet m'en a empêché. Je voulais le dégager. Sans lui je suis sûr qu'on se qualifiait.»

Personne n'ose plus toucher à Aimé Jacquet depuis sa victoire en 1998. Personne, sauf Gérard Houllier. Près de 18 ans après le tristement célèbre France – Bulgarie perdu au Parc des Princes (1-2), l'ancien sélectionneur accuse son successeur de lui avoir forcé la main et d'être ainsi responsable du drame, provoqué par David Ginola sur qui Houllier n'en finit plus de déverser sa haine (Top Déclarations du 22/10/2011).

8. D. Cissé – «J'ai le sentiment de m'être fait niquer. Parce que quand on montre 7 minutes et qu'on prend un but à 7 minutes 40, j'appelle ça me faire enculer. Donner un carton rouge à Vintra, j'appelle ça se faire enculer aussi.»

Ah, la Grèce, son histoire multimillénaire, sa civilisation légendaire, son raffinement culturel… Et ses derbies athéniens… Eliminé en Coupe par l'AEK à cause d'un but encaissé à la 8e minute du temps additionnel du match retour, l''ex-attaquant du Panathinaïkos Djibril Cissé n'a pas mâché ses mots pour parler du pays (Top Déclarations du 05/02/2011).

9. S. Agüero – «A chaque époque, il y a une vraie révolution dans le jeu. Quelqu'un doit être l'initiateur de cette révolution : moi ! Je suis le Che Guevara du football moderne. Maradona a eu du succès en son temps, à mon tour maintenant. Si j'atteins mes objectifs, je marquerai le début d'une nouvelle ère du football.»

Et le melon de bronze 2011 est attribué à : Sergio Agüero. Fraichement transféré de l'Atletico Madrid à Manchester City, l'Argentin se voit carrément comme le nouveau Che Guevara et remplacer son beau père Diego Maradona au panthéon du football. S'il a encore du travail pour y parvenir, son ego est en tout cas déjà au niveau (Top Déclarations du 30/07/2011).

10. C. Dugarry - «Le soir du 12 juillet 98, on faisait des photos entre nous avec la Coupe. Et là, j'entends : Allez les blacks, on fait une photo tous ensemble. Frank (Leboeuf) l'interpelle et lui dit : Eh Lilian, qu'est-ce que tu dis ? Imagine si nous on avait dit : Allez on va faire une photo entre blancs...»

Alors que le scandale des quotas en équipe de France éclaboussait Laurent Blanc, Lilian Thuram est très vite monté sur son cheval blanc. Peut-être un peu trop. Son ancien coéquipier en équipe de France Christophe Dugarry n'a pas manqué de lui rappeler un souvenir bien précis (Top Déclarations du 07/05/2011).

11. O. Sadran – «Un nageur ne s'entraîne pas deux heures par jour comme les footballeurs, mais six heures. (…) Et en même temps, ils arrivent à avoir le bac (…). Si tous les nôtres avaient le bac, (…), cela éviterait certaines dérives»

Les footballeurs ont-ils deux neurones ? Olivier Sadran n'est pas loin de le penser. Le président de Toulouse aimerait en tout cas que certains s'inspirent d'autres sportifs, un peu plus intelligents et cultivés (Top Déclarations du 29/01/2011).

12. L. Blanc – «Je n'ai jamais entendu parler de projet de quotas. (…) Qu'on m'associe à une discrimination, ça me dérange. C'est contraire à mes valeurs. Dire qu'il faut 30% d'une race, 30% d'une autre, c'est n'importe quoi.»

Au coeur de la tempête qui a secoué l'équipe de France à propos de la mise en place de quotas discriminatoires, Laurent Blanc a d'abord nié en bloc (Top Déclarations du 30/04/2011). Si le sélectionneur des Bleus n'a rien d'un raciste, il a finalement dû par la suite reconnaitre sa part de responsabilité.

13. S. Govou - «Il faut le dire, les femmes ont été un élément perturbateur. Certaines ont divisé le groupe. Avec des petites phrases des unes envers les autres dans le genre : Mon mari doit jouer comme ceci, car il est dans un grand club… Regardez ces paysannes... Il y a même eu des concours de sacs Vuitton ! Elles ne pouvaient pas inventer ces remarques, qui venaient certainement des discussions avec leur mari.»

Un an après, la déroute du Mondial en Afrique du Sud continuait encore de faire parler. Dans son autobiographie, l'attaquant Sidney Govou a expliqué le rôle néfaste selon lui, qu'ont tenu les femmes des joueurs, responsables d'une partie des tensions au sein du groupe (Top Déclarations du 18/06/2011). Mais que celle qui n'a jamais fait de concours de sacs Vuitton leur jette la première pierre…

14. E. Saccomano - «J'ai toujours dit que Brandao n'avait pas sa place dans cette équipe. Je l'appelle même la tortue géante ! Mais apparemment, Didier (Deschamps) l'aime bien. Il loupe trop d'occasions. Mais pas seulement : les contrôles à dix mètes devant, les pertes de balle fréquentes, les passes en bois...»

Il en est (au moins) un qui ne regette pas le départ de Brandao : Eugène Saccomano. Le célèbre journaliste sportif, mais ce n'était pas le seul, ne supportait plus de voir le Brésilien traîner ses carences footballistiques à la pointe de l'attaque de l'OM (Top Déclarations du 12/03/2011). 

15. Ronaldo – «Cela dérègle mon métabolisme et pour se soigner, il faut prendre des produits dopants. Je vais pouvoir me soigner désormais. (…) Vous avez été nombreux à vous moquer de mon poids, cela m'a fait mal et j'arrête aussi pour cela.»

L'attaquant légendaire Ronaldo a mis un terme à sa carrière en février. Souvent blessé, le Brésilien a expliqué souffrir d'hyperthyroïdie depuis quatre ans et regrettera longtemps les moqueries à propos de son surpoids (Top Déclarations du 19/02/2011). Malgré tout, il restera comme l'un, voir le plus talentueux de sa génération. Salut l'artiste.

Bonus : ils ont fait fort également

Les déclarations fracassantes n'ont pas manqué en 2011. D'autres acteurs du monde du football ont fait tout ce qu'ils ont pu pour entrer dans ce Top 15. On pense par exemple à Diego Maradona qui a conseillé à Pelé de changer de pilules quand celui-ci a considéré que Neymar était meilleur que Messi. Mais aussi à Christophe Dugarry quand il a voulu prendre la place de Jean-Louis Triaud en déclarant : «Je ne suis pas parfait comme Zidane, je me suis fait traiter de Dugachy toute ma carrière, ma légitimité est là ! Filez moi le poste, je suis remonté comme un fou.» Louis Nicollin aurait lui aussi pu apparaitre à plusieurs reprises, avec notamment ses insultes envers les dirigeants de Saint-Etienne, «un ramassis de bons à rien» !

Cristiano Ronaldo ne voit qu'une seule explication aux nombreux sifflets qu'il essuie : "parce qu'il est bon, beau et riche" ! El-Hadji Diouf ne s'est pas fait que des amis en déclarant avoir «toujours admiré» feu Mouammar Khadafi. L'entraîneur de Monaco Marco Simone a pour sa part estimé avoir sous ses ordres «une génération exceptionnelle» qui flambe pourtant à la dernière place de Ligue 2 ! Eric Di Meco qui ne supporte pas «les calamars comme Nenê» , José Anigo «impressionné» par le joueur «magnifique» qu'était André-Pierre Gignac à son retour de détox, Joseph-Antoine Bell annonçant «l'arrêt de mort sportif» de Samuel Eto'o à son départ en Russie, Michel Platini jugeant le nouveau PSG indéfendable, ou encore Javier Pastore et ses envies de grand club…







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
En l'absence de Florian Thauvin, opéré et absent pour 4 mois, l'Olympique de Marseille doit-il miser sur Hatem Ben Arfa (libre) ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB