Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Aulas se paie les Verts, Ronaldo n’en pouvait plus, Domenech et les sales gosses…
Par Nicolas Lagavardan - Top Declarations, Mise en ligne: le 19/02/2011 à 09h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Aulas a eu peur du tic-tac et chambre les Verts, Ronaldo malade et blessé, Domenech s'est planté, Triaud maudit Ennjimi, Antonetti et l'alcoolisme, l'homme à la console raconte, Gallas, Ribéry, Duverne et Lizarazu répondent à Domenech... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Aulas se paie les Verts, Ronaldo n’en pouvait plus, Domenech et les sales gosses…
Avec Aulas, le spectacle était aussi en tribune lors du dernier derby

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. J.-M. Aulas – «J'avoue avoir eu très peur. Il y avait quelque chose qui faisait tic-tac. Je n'ai pas pensé à une Playstation. J'ai eu peur que ça explose en vol, un peu comme Saint-Etienne.»

A l'occasion du dernier derby samedi dernier (1-4), un supporter stéphanois s'est immiscé en tribune présidentielle pour offrir une Playstation à Jean-Michel Aulas, très surpris : «J'avoue avoir eu très peur. J'ai vu un individu parcourir la tribune présidentielle, sans doute avec la complicité des officiels parce qu'on ne vient pas en tribune présidentielle comme ça. Il y avait quelque chose qui faisait tic-tac. Je n'ai pas pensé à une Playstation. J'ai eu peur que ça explose en vol, un peu comme Saint-Etienne ce soir. (…) On va continuer à jouer la Ligue des champions non pas sur la PlayStation mais à Madrid.»

Les propos d'Aulas ont suscité de nombreuses réactions d'indignation de la part des Verts et des commentateurs.

2. Ronaldo – «Cela dérègle mon métabolisme et pour se soigner, il faut prendre des produits dopants. Je vais pouvoir me soigner désormais. (…) Vous avez été nombreux à vous moquer de mon poids, cela m'a fait mal et j'arrête aussi pour cela.»

L'attaquant légendaire Ronaldo a mis un terme à sa carrière cette semaine. «J'ai eu de nombreuses blessures. Depuis deux ans, c'est toujours la même chose : une fois c'est une jambe, l'autre fois c'est l'autre... C'est ça qui m'oblige à arrêter. (A propos de son hyperthyroïdie) Je le sais depuis quatre ans. Cela dérègle mon métabolisme et pour se soigner, il faut prendre des produits qui sont sur la liste interdite, dopants si vous préférez. Je vais donc pouvoir me soigner désormais. (…) Vous avez été nombreux à vous moquer de mon poids, cela m'a fait mal et j'arrête aussi pour cela.»

Ronaldo restera comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire du football, le meilleur attaquant selon certains.

3. R. Domenech – «Je ne suis pas l'abruti que l'on décrit. Je me suis planté. (…) Ils savaient très bien ce qu'ils faisaient. Avec le recul, je les vois surtout comme une bande de sales gosses inconscients.»

Huit mois après le fiasco retentissant des Bleus en Afrique du Sud, l'ex-sélectionneur Raymond Domenech est sorti du bois pour la première fois. «Soyons clairs : je me suis planté, je n'ai pas dû choisir les bons joueurs ni trouver les mots qu'il fallait. Tout le monde parle à ma place. J'ai envie de rétablir ma vérité. Je ne suis pas l'abruti que l'on décrit. (A propos de la grève) A ce moment-là, je me dis qu'ils sont devenus fous et qu'ils ne se rendent pas compte.»

«Aujourd'hui, je sais que j'avais tort : ils savaient très bien ce qu'ils faisaient. Avec le recul, je les vois surtout comme une bande de sales gosses inconscients. (A propos de la lettre) Ça faisait plus d'une heure qu'on était là. Il fallait que quelqu'un prenne ses responsabilités et arrête cette mascarade ! Toutes les caméras étaient braquées sur le bus, on était la risée du monde. J'ai dit : On arrête, je n'en peux plus ! Personne ne voulait lire ce machin ! J'y suis allé. Si j'avais réfléchi deux secondes, je serais parti...»

Du Domenech pur jus, pour ceux à qui il avait manqué…

4. J.-L. Triaud – «J'aimerais ne plus jamais voir Monsieur Ennjimi arbitrer Bordeaux. Les arbitres auront pesé un rôle capital et négatif dans le déroulement de nombre de nos matchs. L'incompétence, le manque de sang-froid et de lucidité de trop d'arbitres ont influé sur le résultat final.»

Après la défaite mal venue face à Caen, le président des Girondins Jean-Louis Triaud a maudit Saïd Ennjimi et les arbitres français d'une manière générale. «J'aimerais ne plus jamais voir M. Ennjimi arbitrer Bordeaux, parce qu'à chaque fois, ça se passe mal. Que ceux qui choisissent les arbitres réfléchissent avant de le désigner. (…) N'en déplaise à ces messieurs, les arbitres auront pesé un rôle capital et négatif dans le déroulement de nombre de nos matchs. Sans douter de leur honnêteté, l'incompétence, le manque de sang-froid et de lucidité de trop d'arbitres ont influé sur le climat des rencontres, le comportement des joueurs et plus grave sur le résultat final. Un peu moins de morgue et un peu plus de qualité seraient bienvenues.»

Triaud se sent surement plus léger en le disant. Pas sûr en revanche que sa complainte porte des fruits.

5. F. Antonetti – «Ça fait vingt ans que je suis dans le football et j'ai toujours connu ce genre de situation. Ce n'est pas grand-chose pour moi, ça peut arriver à tout le monde. Tout le monde a le droit à ses faiblesses, même les footballeurs.»

Le milieu de terrain de Rennes, Stéphane Dalmat, a été contrôlé en état d'ébriété mardi matin en rentrant d'une soirée à Tours. Son entraîneur Frédéric Antonetti en a vu d'autres. «Je l'ai vécu le plus simplement du monde. Ça fait vingt ans que je suis dans le football et j'ai toujours connu ce genre de situation. (...) Je ne dis pas que c'est bien, mais ça fait partie de la vie privée. Tout le monde doit être un exemple, pas seulement les joueurs de foot. Ce n'est pas grand-chose pour moi, car ça peut arriver à tout le monde. Tout le monde a le droit à ses faiblesses, même les footballeurs.»

Sidney Govou aurait peut-être dû aller à Rennes plutôt qu'au Panathinaïkos…

6. J. Quériaud – «Là, il me lance : tire-toi, et me bouscule, je suis tombé dans les escaliers. Ensuite je ne faisais pas le fier. La console ? Ils me l'ont confisquée, je ne sais pas ce qu'elle est devenue. Ils m'ont laissé voir la seconde mi-temps, mais j'étais bien entouré.»

Lors du derby, le supporter stéphanois et animateur d'Activ Radio, Jérôme Quériaud, a bousculé les barrières de sécurité, à ses risques et périls, pour aller offrir une console Playstation au président de l'OL Jean-Michel Aulas. «J'ai profité de l'euphorie du but pour traverser la barrière. Je me suis rassis de l'autre côté comme si de rien n'était, et quand j'ai vu la banderole des supporters, j'ai foncé. (...) Là, il me lance : Tire-toi, et me bouscule, je suis tombé dans les escaliers. Ensuite, j'ai insisté, mais je ne faisais pas le fier. Ils m'ont laissé voir la seconde mi-temps, mais j'étais bien entouré. La console ? Ils me l'ont confisquée, je ne sais pas ce qu'elle est devenue.»

Aulas ne pourra donc pas la mettre sur sa cheminée.

7. W. Gallas – «Avant de parler, il faudrait qu'il se regarde un peu. C'est trop facile de juger les joueurs, vu l'encadrement qu'il y avait. On n'est pas des gamins immatures, loin de là. Posez-vous les bonnes questions !»

Non rappelé depuis le Mondial, le défenseur William Gallas n'a pas apprécié la sortie médiatique de Raymond Domenech. «Je dirai simplement qu'avant de parler il faudrait qu'il se regarde un peu, c'est tout. C'est trop facile de juger les joueurs, vu l'encadrement qu'il y avait, je peux vous dire que c'était très difficile pour nous, voilà ce que je peux dire. (...) Posez-vous les bonnes questions ! Pourquoi on a fait grève ? Moi je n'ai pas à répondre, ce que je peux dire c'est qu'on n'est pas des gamins immatures, loin de là.»

Domenech n'a visiblement plus beaucoup d'amis, même parmi ses anciens disciples.

8. F. Ribéry – «C'est une honte. Je ne veux plus parler de Domenech. En Afrique du Sud, il ne nous a pas parlé. Il aurait dû le faire en face. Pour moi c'est terminé et ça n'a plus d'importance.»

Franck Ribéry n'a pas apprécié d'être affublé du titre de sale gosse inconscient par Raymond Domenech. «Je n'ai pas lu l'article, mais tout le monde m'a demandé mon avis. C'est une honte. Je ne comprends pas pourquoi il a dit ça, je trouve ça dommage. Pour moi c'est terminé et ça n'a plus d'importance. Je vais retourner en sélection et tout donner pour le Bayern Munich. (…) La Coupe du monde, c'est le passé. Je ne veux plus parler de Domenech. En Afrique du Sud, il ne nous a pas parlé. Il aurait dû le faire immédiatement et pas seulement maintenant. Il aurait dû nous en parler en face. Ce n'est pas bien» .

En même temps, Ribéry est-il si bien placé pour dire ce qui est bien ou pas bien ?

9. R. Duverne – «Raymond n'est pas un abruti. Ce n'est pas un connard. Je ne comprends pas qu'on dise qu'il est l'homme le plus détesté de France. Qui n'a jamais fait de conneries ? Pourquoi pas un retour dans le foot pour Raymond…»

Très critiqué depuis qu'il s'est exprimé, Raymond Domenech a vu Robert Duverne voler à son secours. «Raymond n'est pas un abruti. Ce n'est pas un connard. Qu'il soit jugé d'un point de vue sportif, ok, mais je ne comprends pas qu'on dise qu'il est l'homme le plus détesté de France. Non, je ne suis pas d'accord ! Je ne peux pas laisser passer ça. Qui n'a jamais fait de conneries ? Il y a en qui ont fait et qui sont d'ailleurs toujours dans le milieu du foot. Le football, c'est une chance pour tout le monde. Alors pourquoi pas un retour dans le foot pour Raymond Domenech…»

OK pour un retour, mais loin de la France…

10. B. Lizarazu – «J'ai passé mon temps à parler avec Domenech sans jamais obtenir de réponses. C'est un manipulateur et à un moment, quand tu passes ton temps à manipuler, ça se retourne contre toi.»

Les déclarations de Raymond Domenech ont fait couler beaucoup d'encre. Alors que l'ex-sélectionneur de l'équipe de France a critiqué les champions du monde reconvertis consultants dans les grands médias, Bixente Lizarazu a tenu à réagir ! «J'ai passé mon temps à parler avec lui sans jamais obtenir de réponses. Dans cette interview, il n'y a pas du tout de choses sur le foot. J'aurais été intéressé par exemple d'avoir, son avis sur Anelka et son rôle sur le terrain. Le fond du problème, c'est que c'est un manipulateur et qu'à un moment, quand tu passes ton temps à manipuler, ça se retourne contre toi et ton discours n'est plus crédible.»

Un bon résumé du sentiment général des commentateurs et du public à l'égard de Domenech.

C'est sur cette déclaration de Lizarazu que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Avec déjà 8 points d'avance sur Chelsea et Leicester, et 9 points d'avance sur Man. City, Liverpool sera t-il champion de Premier League cette saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB