Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Top Déclarations : Brandao la tortue géante, Sessègnon le Canada Dry, Diakhaté tacle Cris…
Par Pierre-Damien Lacourte - Top Declarations, Mise en ligne: le 12/03/2011 à 09h13
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au menu du Top Déclarations cette semaine, Brandao qualifié de "tortue géante", Sessègnon de "Canada Dry", Diakhaté tacle son coéquipier Cris, Dassier promet de sévir, Guardiola snobe Arsenal, Wenger tance l'UEFA, Gignac l'arroseur arrosé, Diawara donne déjà rendez-vous à Nenê... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Top Déclarations : Brandao la tortue géante, Sessègnon le Canada Dry, Diakhaté tacle Cris…
Brandao possède au moins une belle envergure...

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. E. Saccomano – «J'ai toujours dit que Brandao n'avait pas sa place dans cette équipe. Je l'appelle même la "tortue géante" ! (…) Il loupe trop d'occasions. Mais pas seulement : les contrôles à dix mètres devant, les pertes de balle fréquentes, les passes en bois...»

Eugène Saccomano n'en peut plus de Brandao. Le célèbre journaliste sportif ne supporte plus de voir le Brésilien évoluer à la pointe de l'attaque de l'OM : «J'ai toujours dit qu'il n'avait pas sa place dans cette équipe. Je l'appelle même la "tortue géante" dans mes émissions ! Mais, apparemment, Didier (Deschamps) l'aime bien. Pour moi, il loupe trop d'occasions. Mais pas seulement : les contrôles à dix mètres devant, les pertes de balle fréquentes, les passes en bois... Il manque cruellement de technique ! Alors, tout le monde dit cette expression ridicule : «Il pèse sur les défenses.» Tu parles, quand il tombe contre des mecs comme Rami et Chedjou, il ne pèse rien du tout.»

Et tout ça déclaré avant même la révélation de l'affaire de viol.

2. D. Bravo – «Sessègnon a les qualités pour être un grand joueur, mais ce n'est pas un grand joueur. J'appelle ça un joueur Canada Dry. Ça fait toujours pschitt»

Transféré du Paris Saint-Germain à Sunderland en janvier dernier, Stéphane Sessègnon n'a jamais vraiment convaincu Daniel Bravo : «Sessègnon a les qualités pour être un grand joueur, mais ce n'est pas un grand joueur. J'appelle ça un joueur Canada Dry. Ça fait toujours pschitt. J'espère qu'il va réussir. Il faut juste qu'il soit régulier, qu'il arrête de jouer à l'envers et soit plus efficace.»

Antoine Kombouaré avait un peu trop secoué son joueur.

3. P. Diakhaté – «Quand j'ai quelque chose à lui dire, je ne vois pas que c'est le capitaine de Lyon, je vois juste un coéquipier. Quand je dois lui remonter les bretelles sur le terrain, je le fais»

En exprimant publiquement sa préférence pour Dejan Lovren, Cris a profondément déçu, et même irrité, son autre coéquipier Pape Diakhaté : «Cris a 33 ans, il a assez d'expérience. Pourquoi il l'a fait, c'est son problème. Je n'en ai pas discuté du tout avec lui. C'est un fort caractère, moi aussi. Quand j'ai quelque chose à lui dire, je ne vois pas que c'est le capitaine de Lyon, je vois juste un coéquipier. Quand je dois lui remonter les bretelles sur le terrain, je le fais. Après c'est fini. (...) J'ai 26 ans, mais je me ne permettrais pas de juger un coéquipier, de dire je veux jouer avec tel joueur par rapport à l'autre, car celui-ci a un fort caractère.»

Claude Puel a choisi lui de donner raison au Brésilien.

4. J.-C. Dassier – «Mon seul problème avec Brandao, c'est qu'à 5 heures du matin, il se retrouve dans un état anormal, alors qu'il a un entraînement à 10h30 et un match important à jouer contre Lille quatre jours plus tard. Pour moi, c'est une faute professionnelle»

Pour Jean-Claude Dassier, l'affaire Brandao est la goutte d'eau qui fait déborder le vase marseillais : «Je laisse la justice faire son travail. Mon seul problème avec Brandao, c'est qu'à 5 heures du matin, il se retrouve dans un état anormal, alors qu'il a un entraînement à 10h30 et un match important à jouer contre Lille quatre jours plus tard. Pour moi, c'est une faute professionnelle. Il y a un tas de sanctions possibles. On peut aller jusqu'à une suspension. Nous aurons une explication mais cela ne sera pas une bénédiction.»

Dassier pourra toujours demander quelques conseils à Guy Roux pour surveiller les boîtes de nuit provençales.

5. J. Guardiola – «Wilshere est un grand joueur, il a été une grosse surprise pour moi. (…) Il a de la chance, car nous avons beaucoup de joueurs comme lui dans notre équipe réserve, mais c'est facile de jouer à Arsenal»

Jack Wilshere est l'une des révélations d'Arsenal cette saison. Sauf que pour Josep Guardiola, le milieu de terrain des Gunners évoluerait simplement en réserve au FC Barcelone : «Wilshere est un grand joueur, il a été une grosse surprise pour moi. Je ne le connaissais pas au début de la saison, mais je l'ai vu à de multiples reprises désormais. Il a de la chance, car nous avons beaucoup de joueurs comme lui dans notre équipe réserve, mais c'est facile de jouer à Arsenal. Ils ont du temps et n'ont pas l'obligation de gagner des titres aussi rapidement que possible.»

Ancien milieu défensif, Pep sait toujours tacler visiblement.

6. A. Wenger – «Un peu plus d'humilité ferait du bien à l'UEFA. S'excuser pour ce qui s'est passé serait bien mieux que d'accuser des gens qui n'ont rien fait de mal»

Après le carton rouge infligé par M. Busacca à Robin van Persie de manière plus que sévère, et les poursuites de l'UEFA à l'encontre d'Arsène Wenger, le manager d'Arsenal exige ni plus ni moins que des excuses de la part de l'instance dirigeante du football européen : «Un peu plus d'humilité ferait du bien à l'UEFA. S'excuser pour ce qui s'est passé serait bien mieux que d'accuser des gens qui n'ont rien fait de mal.»

Le technicien français y va peut-être un peu fort là…

7. A.-P. Gignac – «Je m'attendais à être sifflé car quand j'étais dans les travées du stade, je n'étais pas forcément très sympa non plus»

A Marseille, André-Pierre Gignac se définit un peu comme l'arroseur arrosé, ou le siffleur sifflé plutôt : «Je m'attendais à être sifflé car quand j'étais dans les travées du stade, je n'étais pas forcément très sympa non plus. Je sais comment est le public marseillais, mes cousins sont encore dans les tribunes et ils sont même durs avec moi.»

Gignac ou le retour du bâton.

8. S. Diawara – «Je respecte Nenê, c'est un bon joueur. Il n'y a pas de problème. Il dit que personne ne l'impressionne. Tant mieux pour lui. Il ne nous impressionne pas non plus»

Le Parisien Nenê a beau être un bon joueur, le Marseillais Souleymane Diawara ne le porte toujours pas dans son coeur : «Je respecte Nenê, c'est un bon joueur. Il n'y a pas de problème. Il dit que personne ne l'impressionne. Tant mieux pour lui. Il ne nous impressionne pas non plus. Ça sera un beau match, un beau duel et on verra à la fin.»

Ça sent déjà bon le clasico.

9. P.-A. Frau – «Ce sont des grandes phrases ça. Il faut bien trouver des excuses, des raisons pour expliquer pourquoi on ne m'a pas prolongé... alors que personne ne comprend»

En fin de contrat en juin prochain, Pierre-Alain Frau n'a toujours pas reçu de proposition de prolongation et en veut à son entraîneur de raconter un peu tout et n'importe quoi à son sujet, notamment le fait que ses performances soient meilleures lorsque son avenir est incertain : «Ce sont des grandes phrases ça. Il faut bien trouver des excuses, des raisons pour expliquer pourquoi on ne m'a pas prolongé... alors que personne ne comprend.»

PAF peut déjà se chercher un nouveau club.

10. J. Debbouze – «Je suis président du FC Trappes, je suis venu avec toute ma délégation. On est venu négocier le transfert d'Eden Hazard. On n'a pas un gros budget. On a une mise de départ de 15 euros»

De passage à Lille pour son nouveau spectacle, Jamel Debbouze, président du FC Trappes, a approché le LOSC pour recruter… Eden Hazard : «Je suis président du FC Trappes, je suis venu avec toute ma délégation. On est venu négocier le transfert d'Eden Hazard. On n'a pas un gros budget. On a une mise de départ de 15 euros mais si vous voulez nous faire un petit crédit on va s'arranger. On croit en lui. On va mettre tout ce qu'on a sur ce petit joueur. J'ai adoré son petit but face à Marseille. Je l'aime beaucoup et il me réconcilie avec la vie car il fait la même taille que moi.»

Après un club auvergnat qui tente de s'offrir Lionel Messi, les petits ont de l'espoir…

C'est sur cette plaisanterie de l'humoriste Jamel Debbouze que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB