Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Retour manqué pour les relégués de L1
Par Jérémy Hajji - Actu Ligue 2, Mise en ligne: le 19/11/2003 à 22h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Aïe ! Les relégués de Ligue 1 ont manqué leur retour à l’échelon inférieur. Sedan, Le Havre et Troyes n’ont pas réussi à s’imposer. Pire, les Ardennais se sont faits dominer (2-0) par une équipe d’Istres, seizième de L2 l’an passé. Le point sur cette première journée de Ligue 2.

Le championnat de Ligue 2 s’est ouvert vendredi au stade Jules-Dechasaux par la rencontre Le Havre-Nancy. Devant les 6000 fidèles supporters qui n’ont pas abandonné leur équipe malgré la déception du printemps dernier, les Normands ont réalisé une bien triste partie. Les jeunes joueurs de Jean-François Domergue ne se sont pas crées d’occasions dangereuses et ont concédé un match nul décevant (0-0). 

Faruk Hadzibedgic  : "Pas faire de cadeaux"

La rentrée des Troyens fut aussi laborieuse. Face à Caen, les joueurs de Faruk Hadzibedgic se sont retrouvés menés au score dès la 18ème minute de jeu et un but signé Sarr (1-0). Heureusement, l’international algérien Nassim Akrour égalisait en deuxième période (1-1, 60ème) avant que Benjamin Nivet ne donne l’avantage à l’ESTAC cinq minutes plus tard (2-1). Mais à trois minutes du coup de sifflet final, Drouin arrachait l’égalisation pour le Caennais (2-2), auteurs d’une bonne prestation samedi soir au stade de l’Aube. "

On a vu qu’il ne fallait pas faire de cadeaux. On a eu le mérite de revenir au score mais on s’est fait piégés ensuite", reconnaissait Faruk Hadzibedgic après la rencontre.

Sedan, qui a perdu M’Bami (PSG), Camara (Wolverhampton) ou encore Capron (Le Mans) durant l’intersaison, réalise la contre-performance de la soirée. Devant les 1800 courageux supporters d’Istres (plus faible affluence de cette 1ère journée), les Sangliers ont livré une partie pas vraiment rassurante. Les Istriens (entraînés par Menad Bazdarevic) ont ouvert le score par Remy dès la 2ème minute de jeu (1-0). Les choses n’allaient pas s’arranger pour les Ardennais durant la seconde mi-temps puisque le défenseur Samba reçu un carton rouge (58ème). Emmené par un excellent Xavier Gravelaine, Istres (qui a recruté le Bastiais Beneforti) allait faire le break. Sur une passe en profondeur de l’ancien caennais et parisien, le Tchadien Hissein s’en allait seul dans l’axe battre Regnault (2-0, 81ème). 

Lorient, mise en route discrète

Le grand favori de cette Ligue 2 se nomme Lorient. Avec, entre autres, les Diop, Martini, Guel, Bastien, Pedron, Loko et Kroupi, les Merlus possèdent un effectif d’élite. De plus, Christian Gourcuff, l’enfant du pays qui a déjà fait monter le club en L1 il y a quelques saisons, est de retour sur ses terres lorientaises. Opposés à de solides gueugnonnais samedi soir, les Bretons n’ont pu ramener qu’un point (1-1). Bouard avait ouvert le score dès la 3ème minute de la rencontre pour Lorient avant que l’attaquant forgeron Jérôme Lempereur n’égalise (1-1, 67ème). Une mise en route discrète pour l’équipe à battre de cette Ligue 2. La semaine prochaine, les Merlus accueilleront Le Havre pour le choc de la deuxième journée, une victoire constituerait alors un bon démarrage.

Autre formation qui nourrit de grandes ambitions pour ce nouvel exercice : Châteauroux. À l’instar des Lorientais, les Castelroussins ont rappelé leur coach préféré, le charismatique Victor Zvunka, en remplacement de Thierry Froger. Désormais orpheline de son duo d’attaque Deschamps-Bugnet (24 buts à eux deux la saison dernière), la Berrichonne a recruté l’Auxerrois Kamata et le Montpelliérain Gueï, en plus du prêt du Niçois Serge Ayeli. L’ex-Strasbourgeois Teddy Bertin est venu former avec Éric Rabésandratana une charnière centrale de niveau Ligue 1. 
Sur le terrain, et devant près de 9000 spectateurs, les coéquipiers du prometteur Sébastien Roudet ont réalisé une belle performance face à de timides stéphanois. C’est Bertin qui ouvrait le score sur penalty (39ème, 1-0) avant que le puissant Dossevi ne marque de la tête le but du break (2-0, 53ème). "On veut être dans le premier tiers du championnat. Au fur et à mesure, on verra si on peut afficher des ambitions plus importantes", déclarait un Victor Zvunka satisfait de ses troupes mais prudent sur les objectifs de son équipe.

Superbe lob de Leroy

Laval et Amiens, deux formations habituées du ventre mou de cette Ligue 2, étaient opposées sous les encouragements des 3500 spectateurs mayennais. Les Tango, désormais dirigés par l’ancien coach de Nancy Francis Smerecki, prenaient l’avantage à la 6ème minute par le jeune milieu défensif Bourillon (frère du rennais). Dix minutes plus tard, les hommes de Denis Troch égalisèrent par un  superbe lob des 18 mètres signé Mehdi Leroy (1-1, 17ème). En deuxième période, c’est David Suarez qui donnait un avantage définitif aux Amiénois grâce à une superbe tête piquée (1-2, 67ème). Bonne opération pour les coéquipiers de Michael Debève, seuls vainqueurs à l’extérieur, avec Valence, lors de cette première journée.

L’ASOAV justement, risque de perdre son meilleur attaquant, l’athlétique béninois Tchomogo, en contact avancé avec Guingamp. Cela n’a pas perturbé le reste de l’effectif et Tchomogo lui même. Face à des Angevins confrontés à d’importants problèmes extra-sportifs, l’avant-centre de Valence marquait sur penalty (1-0, 12ème). Son compère de l’attaque, le Brésilien Moreira, ouvrait lui aussi son compteur en inscrivant le but du 2 à 0 à la 20ème minute. 
Le SCO d’Angers, qui vient de nommer Jacky Bonnevay comme entraîneur en remplacement d’Éric Guérit, s‘apprête à vivre une saison difficile…

Stéphane Paille : "C'est encourageant"

Hormis Angers, les deux autres promus du National s’en sont bien sortis. Besançon est allé chercher un point à Grenoble (0-0) tandis que Rouen en a fait de même sur la pelouse de Clermont (0-0). L'entraîneur bisontin, Stéphane Paille, était satisfait de son équipe au coup de sifflet final : "C'est encourageant. On a été trop prudent dans l'animation offensive mais c'est un point qui nous convient bien". Surtout à Grenoble, véritable outsider cette saison.

Le carton de la soirée est venu de Niort, où les Chamois n’ont fait qu’une bouchée de Créteil (3-0). L’ancien joueur du Red Star et de Rennes, Samuel Michel (32 ans), inscrivait sur coup-franc le premier but de la partie (1-0, 44ème). Au retour des vestiaires, les Cristoliens n’ont rien pu faire face au collectif bien huilé des hommes de Philippe Hinschberger : Bangoura (72ème) puis Gagnier sur penalty (74ème) scellaient définitivement le score pour les Niortais (3-0). "Je suis bien sûr ravi par le résultat. Mais aussi par la qualité de notre jeu, tant sur le plan défensif qu’offensif, nous avons livré un match plein, s'enthousiasmait Hinschberger après le match. Un premier match réussi qui permet aux Chamois de prendre la tête du championnat, au profit d’une meilleure différence de but que les autres gagnants de la soirée (Châteauroux, Amiens, Valence et Istres).

Deux chocs au parfum de Ligue 1 sont au programme de la deuxième journée qui sera disputée samedi prochain : Nancy-Saint-Étienne et Lorient-Le Havre. Sans oublier l'opposition entre deux vainqueurs de la première journée : Valence-Châteauroux.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Quel tirage souhaiteriez-vous pour Lyon en 8es de la Ligue des Champions ?

FC Barcelone
Real Madrid
Bayern Munich
Borussia Dortmund
Juventus Turin
FC Porto

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB