Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’équipe type de L1 - 31e journée
Par Pierre-Damien Lacourte - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 12/04/2009 à 23h32
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Taye Taiwo a été l'auteur d'une très grosse performance face à Grenoble. Le Marseillais est élu «joueur de la journée» . Le Rennais Leroy, le Bordelais Wendel et le Niçois Rémy notamment, se sont aussi distingués à l'occasion de cette 31e journée de Ligue 1 et figurent au sein de l'équipe type de Maxifoot.

L’équipe type de L1 - 31e journée

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Comme la saison passée, vous retrouvez l'élection du «joueur de la journée» . Il récoltera cinq points, les autres joueurs présents dans l'équipe type recevront trois points et un point sera attribué aux remplaçants. Un classement individuel est effectué et dévoilera au final le joueur de la saison.

Equipe type de la 31e journée :

Remplaçants :

12. Vitorino Hilton (Marseille)
13. Nicolas Nkoulou (Monaco)
14. Fernando (Bordeaux)
15. Roland Lamah (Le Mans)
16. Mickaël Landreau (Paris SG)
17. Issiar Dia (Nancy)
18. Brandao (Marseille)

En détails :

Le joueur de la journée : Taye Taiwo (Marseille)

Face à Grenoble dimanche après-midi, Taye Taiwo a probablement livré le meilleur match de sa saison. Défensivement, le latéral gauche nigérian a rendu une copie impeccable. Et offensivement, le défenseur olympien s'est distingué en réalisant l'exploit peu banal pour un arrière latéral d'inscrire deux buts. Le premier sur penalty et le second d'une frappe terrible sur coup franc. Du très grand Taiwo ce week-end.

David Ospina (Nice)

En recrutant le Colombien pour remplacer Hugo Lloris, l'OGC Nice a eu le nez creux. Ce week-end encore, face à Lorient, David Ospina a prouvé qu'il ne devrait pas tarder à devenir l'un des meilleurs gardiens de notre championnat. Auteur de plusieurs parades décisives contre les Merlus, le jeune gardien des Aiglons s'est aussi distingué par une relance au pied d'une précision assez exceptionnelle.

Rod Fanni (Rennes)

Face à Saint-Etienne samedi soir, Rod Fanni a rendu une très bonne copie. Défensivement, il s'est montré intraitable, notamment lorsqu'il a effectué un retour salvateur dans les pieds d'Ilan en deuxième période. Offensivement, il a une nouvelle fois apporté aussi souvent qu'il a pu le surnombre dans son couloir droit.

Souleymane Diawara (Bordeaux)

Après un petit coup de moins bien, Souleymane Diawara retrouve peu à peu toute sa solidité. A Auxerre samedi soir, le défenseur bordelais a livré une grosse prestation, notamment en deuxième période où il a repoussé toutes les offensives bourguignonnes. Un roc.

Damian Macaluso (Nancy)

La semaine dernière déjà, Damian Macaluso avait sorti un gros match à Bordeaux. L'Uruguayen a récidivé face à Valenciennes ce week-end. A plusieurs reprises, le défenseur nancéien a rattrapé plusieurs approximations de ses coéquipiers avant de délivrer sa formation d'un coup de tête victorieux dans le temps additionnel de la partie.

Daniel Braaten (Toulouse)

Au fil des semaines, le Norvégien est devenu un maillon indispensable du onze de départ de Toulouse. Face à Nantes ce week-end, Daniel Braaten a sorti un gros match. En plus de faire preuve de beaucoup de percussion offensivement, l'attaquant toulousain a aussi fourni un très gros travail défensif dans son couloir droit. Passeur décisif pour Gignac.

Jérôme Leroy (Rennes)

Face à Saint-Etienne samedi soir, Jérôme Leroy a une nouvelle fois éclaboussé la rencontre de toute sa classe. Positionné en soutien de ses attaquants, Sow, Thomert et Danzé, le meneur de jeu rennais les a régalés de bons ballons. En première période, il aurait même pu inscrire l'un des buts de l'année mais son superbe ballon piqué dans la surface a échoué sur le poteau de Janot. Ce week-end, Leroy fut vraiment de tous les bons coups contre les Verts.

Wendel (Bordeaux)

Au stade de l'Abbé-Deschamps, Wendel se sent comme chez lui. En 2007 déjà, lors de la victoire de Bordeaux, le Brésilien avait inscrit les deux buts de sa formation. Ce week-end, le milieu de terrain a fait moins bien, mais en déposant un corner sur la tête de Fernando et en signant la deuxième réalisation de sa formation, Wendel a largement contribué au succès des Girondins à Auxerre.

Mathieu Valbuena (Marseille)

Positionné meneur de jeu face à Grenoble, puis sur le flanc droit et enfin sur le côté gauche, Mathieu Valbuena se sera montré insaisissable pour la défense iséroise. Le milieu de terrain phocéen a causé énormément de problèmes à l'arrière-garde du promu, étant à l'origine de tous les bons coups ou presque de sa formation.

Loïc Rémy (Nice)

Face à Lorient samedi soir, Loïc Rémy a inscrit le premier doublé de sa jeune carrière en Ligue 1. Un doublé qui ne doit rien à personne. En seconde période, l'ancien Niçois a fait rompre à lui seul l'arrière-garde bretonne. Auteur de ses 10e et 11e buts de la saison, l'attaquant azuréen attend maintenant la montre que Roger Ricort lui avait promise en début de saison.

André-Pierre Gignac (Toulouse)

Et de 19 ! Face à Nantes ce week-end, André-Pierre Gignac a inscrit le 19e but de sa saison en championnat. Une nouvelle fois, c'est lui qui a fait basculer le sort de la rencontre. Alors que les Toulousains butaient jusqu'alors sur un solide bloc nantais, l'international tricolore a trouvé la faille en deuxième période d'une belle frappe du gauche.

Classement : Gignac grignote encore

Le joueur de la journée reçoit cinq points, un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Chaque joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement en découle logiquement.

1. Bastos (Lille) – 35 points
2. Sessègnon (Paris SG) – 32 points
3. Gignac (Toulouse) – 31 points
4. Hoarau (Paris SG) – 27 points
5. Benzema (Lyon) – 25 points
6. Lloris (Lyon) – 23 points
7. Mandanda (Marseille) – 20 points
8. Gourcuff (Bordeaux) – 19 points
9. Taiwo (Marseille), Chamakh (Bordeaux), Fanni (Rennes) – 17 points
12. Savidan (Caen), Ben Arfa (Marseille) – 16 points
14. Makoun (Lyon) – 15 points
15. Pagis (Rennes), Giuly (Paris SG), Rami (Lille) – 14 points
18. Cris, Toulalan (Lyon), Wendel (Bordeaux), Matuidi (Saint-Etienne), Cetto (Toulouse) – 13 points
23. Diawara (Bordeaux), Landreau (Paris SG), Gameiro (Lorient), Leroy (Rennes), Schmitz (Valenciennes) – 12 points
28. Camara (Paris SG), Zenden (Marseille), Erding (Sochaux), Chalmé (Bordeaux) – 11 points
32. Mathieu (Toulouse), Park (Monaco), Mangane (Rennes), Coulibaly (Auxerre) – 10 points
36. Valbuena (Marseille), Didot (Toulouse), Ederson (Lyon), Simic (Monaco), Armand (Paris SG), Cabaye (Lille), Ciani (Lorient), Hengbart, Mignot (Auxerre), Diakité (Nice), Feghouli (Grenoble) – 9 points
47. Fernando (Bordeaux), Planté (Caen), Rémy (Nice) – 8 points
50. Carrasso (Toulouse), Béria (Lille), Dia (Nancy), Boumsong (Lyon), Abriel, Audard (Lorient), Ziani, Cheyrou (Marseille), Bisevac (Valenciennes), Paillot (Grenoble), Maïga, Cerdan (Le Mans), Jelen (Auxerre) – 7 points
63. Juninho (Lyon), Diarra (Bordeaux), Koné, Bonnart, Civelli (Marseille), Ruffier, Cufré (Monaco), Coutadeur, Stromstad (Le Mans), Vitakic (Grenoble), Balmont (Lille), Apam, Rool (Nice), Hansson, Douchez (Rennes), Mater, Penneteau (Valenciennes), Machado (Saint-Etienne), Sakho (Paris SG), Heurtebis, Alonzo, Bagayoko (Nantes), Bracigliano, Alassane (Le Havre) – 6 points
87. Hadji (Nancy), Helstad, Gervinho (Le Mans), Meriem (Monaco), Lesage (Le Havre), Sorin, Dudka (Auxerre), Braaten (Toulouse) – 5 points
95. Delgado (Lyon), Rothen, Luyindula (Paris SG), Capoue (Toulouse), Letizi (Nice), Audel (Valenciennes), Morel (Lorient), Emerson, Mavuba (Lille), Niang, M'Bami (Marseille), Bellion, Cavenaghi (Bordeaux), Thomert, Sow (Rennes), Obraniak (Lille), Mollo, Alonso, Meriem (Monaco), Lamah (Le Mans), Chafni, Pedretti (Auxerre), Boudebouz (Sochaux) – 4 points
118. Zubar, Civelli (Marseille), Ceara, Clément (Paris SG), Chedjou, Tafforeau, Debuchy (Lille), Jurietti, Traoré (Bordeaux), Perez, Nimani, Pokrivac, Licata, Lolo, Modesto (Monaco), Amalfitano, Robert (Lorient), Dernis, Feindouno, Dabo, Tavlaridis, Janot (Saint-Etienne), Maréval, Faty, Capoue, Tall, Poulard, Da Rocha (Nantes), Quercia, Kahlenberg, Narry, Grichting (Auxerre), Batlles, Mainfroi, Wimbée, Moreira, Robin, César (Grenoble), Faé, Mouloungui (Nice), Mounier, Réveillère, Källström, Grosso (Lyon), Helder, André Luiz, Macaluso, Chrétien (Nancy), Perquis, Mikari (Sochaux), Bocanegra, M'Bia, Cheyrou (Rennes), Sirieix, Congré, Sissoko (Toulouse), Ben Khalfallah, Gomis, Lemaître (Caen), Revault, Gillet, Sambou (Le Havre), Bouhours (Le Mans), Lacourt, Darcheville (Valenciennes), Ospina (Nice) – 3 points
184. Brandao, Hilton (Marseille), Hazard (Lille), Briand (Rennes), Klasnic (Nantes), Brison (Nancy), Pino (Monaco), Echouafni, Hellebuyck (Nice), Pitau, Richert (Sochaux), Vahirua (Lorient) – 2 points
196. Planus (Bordeaux), Makelele (Paris SG), Danic, Sanchez (Valenciennes), Bodmer, Fred (Lyon), Cana (Marseille), Oliech (Auxerre), Zerka (Nancy), Sverkos (Sochaux), Barzola, Deroin, Sorbon, Nivet, Seube (Caen), Dieuze (Le Havre), Bonnet, Fofana (Toulouse), Pelé, Geder (Le Mans), Akrour, Courtois, Le Crom (Grenoble), Pierre (Nantes), Malicki, Vittek, Frau (Lille), Gigliotti, Mirallas, Ilan (Saint-Etienne), Adriano, Nkoulou (Monaco) – 1 point

Classement par club : L'OM recolle en tête

1. Lyon – 129 points
2. Marseille, Paris SG – 124 points
4. Bordeaux – 101 points
5. Lille – 94 points
6. Toulouse – 93 points
7. Rennes – 84 points
8. Auxerre – 66 points
9. Monaco – 65 points
10. Lorient – 47 points
11. Nice – 46 points
12. Le Mans – 45 points
13. Valenciennes, Grenoble – 43 points
15. Nantes – 39 points
16. Caen – 38 points
17. Saint-Etienne – 37 points
18. Nancy – 33 points
19. Sochaux – 25 points
20. Le Havre – 21 points

C'était l'équipe type de la 31e journée de Ligue 1. Rendez-vous le week-end prochain pour découvrir les meilleurs joueurs et le classement de la 32e journée !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la CAN 2019 ?

Algérie
Cameroun
Cote d'Ivoire
RD Congo
Egypte
Ghana
Mali
Maroc
Nigeria
Sénégal
Tunisie
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB