Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le football anglais dans la tourmente
Par Nicolas Lagavardan - Actu Angleterre, Mise en ligne: le 07/10/2008 à 23h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La révélation de David Triesman sur la profondeur de la dette des clubs anglais inquiète d'autant plus que l'ouragan de la crise financière mondiale frappe ceux qui la détiennent. Les quatre géants de la Premier League se partagent à eux seuls un tiers des trois milliards de livres de cette dette.

Le football anglais dans la tourmente

Les 92 clubs professionnels anglais cumulent une dette de 3 milliards de livres (soit près de 3,9 milliards d'euros), a révélé mardi le président de la Fédération anglaise David Triesman, lors d'un colloque tenu au stade Stamford Bridge à Londres. «Ce que je sais, c'est que nous sommes dans une position volatile dans laquelle la dette n'est pas seulement un problème de volume, c'est un problème parce que ceux qui possèdent la dette sont maintenant eux-mêmes face à des problèmes graves (la crise financière mondiale). Vous n'avez plus votre sort entre vos mains» , a-t-il prévenu.

D. Triesman – «si tout part de travers…»

Toujours selon Triesman, les quatre grands clubs du championnat anglais, Manchester United, Chelsea, Arsenal et Liverpool se partageraient à eux seuls le tiers de la dette. Souvent adulée pour son jeu, ses stars et la passion de ses supporters, la Premier League risque-t-elle la faillite ? Le président de la FA n'a pas la réponse à cette question et préfère mettre en garde contre un «danger terrible» , expliquant que les clubs «commençaient à voir le bord de l'ouragan» de la crise financière et qu'il allait «désormais falloir sortir de sa trajectoire» .

West Ham est déjà mal en point. Rachetés par des hommes d'affaires islandais mis à mal par la conjoncture actuelle des finances mondiales, les Hammers sont dans le rouge. De son côté, l'assureur américain AIG pourrait rompre avec Manchester United et retirer son contrat de sponsoring de 71,3 millions d'euros par an. «Si tout part de travers, il n'est pas inconcevable de voir un grand club, ou un petit club, subir une pression inédite» , a prévenu Triesman. Après l'Angleterre, la crise se propagera-t-elle à la Ligue 1 ?



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Angleterre


Pr. League - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB