Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Des gros sans pitié
Par Cédric Chapuis - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 26/01/2004 à 00h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après un samedi difficile, les clubs de l'élite ont remis les choses en ordre dimanche pour l'épilogue des seizièmes de finale de la Coupe de France. Ainsi Toulouse, Rennes, Monaco et Nantes se sont qualifiés pour les huitièmes, sans forcer leur talent.

Brive et Bayonne sont donc les seuls rescapés du Championnat de France Amateurs pour les huitièmes de finale de la Coupe de France version 2003-2004. Après une soirée riche en surprises samedi, puisque quatre clubs (Bayonne, Dijon, Brive et Reims) avaient fait chuter des formations de divisions supérieures, on pouvait s'attendre à de nouveaux exploits de la part de petits clubs tels Valenciennes (Nat), Croix de Savoie ou Fontenay-le-Comte (CFA). Mais il n'en fut rien. La seule petite surprise est peut-être la victoire de Toulouse face à l'OGC Nice (0-0, 5-4 t.a.b.), et encore, cette rencontre se déroulait au Stadium. On peut tout de même féliciter les Valenciennois pour avoir fait trembler l'ogre monégasque pendant 120 minutes avant de céder eux aussi dans la séance de tirs au buts (0-0, 1-4 t.a.b.). Nantes et Rennes ont eux fait honneur à leur statut en triomphant respectivement de Fontenay-le-Comte (3-0) et Croix de Savoie (2-0). Les 10 et 11 février prochain, on espère donc se régaler en voyant Brivistes et Bayonnais faire trembler les deux finalistes de l'édition précédente, Auxerre et le Paris Saint-Germain, et en savourant un très prometteur Monaco-Lyon.

La L1 reçue 4 sur 5

Sur les cinq clubs de L1 engagés dimanche, quatre se sont qualifiés. Un maximum, puisque Toulouse et Nice s'affrontaient au Stadium (0-0, 5-4 t.a.b.). Pour le reste, Rennes et Nantes se sont qualifiés tranquillement alors que Monaco a dû attendre les tirs aux buts pour se sortir du piège valenciennois.

- Impressionnant de maîtrise depuis le début de la saison, l'AS Monaco a eu très chaud dans le Nord, dimanche, face à de valeureux joueurs de Valenciennes. Sans Evra, Bernardi, Giuly et Morientes, les leaders de la Ligue 1 ont été incapables de développer le jeu qui fait leur force depuis plus d'un an. Pire, la meilleure défense du championnat n'a pas su contenir les assauts adverses, et elle peut remercier son gardien Flavio Roma, décisif sur les multiples occasions nordistes. Entamant la rencontre tambour battant, les joueurs de Daniel Leclerq ne sont cependant pas parvenus à tromper le portier italien. A la fin d'une deuxième mi-temps plus équilibrée, Silvestri pensait bien offrir la qualification au 11e du National, mais son contrôle du bras avait été repéré par M. Derrien. La chance était passée, et la séance de tirs aux buts allait être fatale à Valenciennes. Battus 4-1 dans cette séance, les Nordistes peuvent réellement nourrir des regrets, d'autant plus qu'une rencontre à domicile face à Lyon se profilait en cas de qualification. Mais c'est Monaco qui disposera de cet honneur.

- Autre défense malmenée mais pas trompée, celle de Nice, face à Toulouse. Les hommes d'Erick Mombaerts ont en effet livré une partie peu en rapport avec leur 19e place en L1. Développant un jeu séduisant, les "Pitchounes" ont pêché par manque de réalisme, avec une demi-douzaine d'occasions manquées. Et les Niçois auraient même pu réaliser le hold-up sur une tête d'Olivier Echouafni finissant sa course sur la barre transversale de Christophe Revault au retour des vestiaires. Un Revault une nouvelle fois aidé lors des tirs aux buts, lorsqu'Oumar Bakari tirait au dessus de son but et offrait une qualification amplement méritée au TFC. Comme un rayon de soleil dans une saison bien morose pour le club de la Ville Rose.

- Intraitable à domicile depuis août dernier, le Stade Rennais a enfin réalisé une belle performance à l'extérieur. Certes, face à une équipe de CFA, Croix de Savoie, mais dans une rencontre qui avait tout du traquenard si loin de leur Stade de la Route de Lorient. Les Bretons ont assuré l'essentiel en ouvrant le score à la demi-heure de jeu grace à leur jeune espoir Jimmy Briand, puis en doublant la mise par l'homme en forme Alexander Frei dès le retour des vestiaires. Les coéquipiers de Dominique Arribagé ont ensuite géré tranquillement leur avance, et auront donc l'honneur de disputer les huitièmes de finale de la compétition, à Toulouse. Encore loin de leur stade fétiche...

- Derby tranquille pour le FC Nantes-Atlantique à Niort, face à Fontenay-le-Comte. Maîtres de leur sujet tout au long de la rencontre, les Canaris ont néanmoins dû attendre l'heure de jeu pour prendre l'avantage grace à leur nouveau buteur vedette Viorel Moldovan après une tentative de Vahirua repoussée par le portier vendéen Oliveira (60e). Libérés, les joueurs de Loïc Amisse pouvaient dès lors dérouler, et Gilles Yapi-Yapo montrer l'étalage de son talent avec deux passes décisives, l'une sur corner pour la tête de Mario Yepes (63e), et l'autre sur une belle ouverture pour Viorel Moldovan (80e). Une qualification solide donc pour des Nantais vainqueur en 1999 et 2000, et qui sont encore en course en Coupe de la Ligue.

Monaco-Lyon, revanche sur le Rocher

Le tirage au sort, effectué dimanche matin, a réservé un formidable choc entre les deux meilleurs effectifs de France. En effet, après Marseille-Paris Saint-Germain en seizièmes, le public va se régaler en huitièmes avec un alléchant Monaco-Lyon. Défaits 3-0 en championnat il y a deux semaines, les doubles champions de France en titre auront, comme l'OM face au PSG, à coeur de prouver leur valeur face aux leaders de L1. Toulouse-Rennes sera la seule autre rencontre entre clubs de l'élite. Le tenant du titre auxerrois ira chez un des petits poucets Brive, tout comme le PSG, qui se déplacera à Bayonne. A noter que le match Dijon-Reims garantit la présence d'un club de National en quarts de finale de la compétition.

Le programme des huitièmes

Les 10 et 11 février :

Dijon (Nat) - Reims (Nat)

Amiens (L2) - Caen (L2)

Toulouse (L1) - Rennes (L1)

Bayonne (CFA) - Paris Saint-Germain (L1)

Monaco (L1) - Lyon (L1)

Châteauroux (L2) - Créteil (L2)

Nantes (L1) - Brest (Nat)

Brive (CFA) - Auxerre (L1)

Les gros ont donc répondu présents ce week-end, à l'exception de Bordeaux et Lens. Il reste ainsi du beau monde, notamment les quatre premiers au classement du championnat de France de Ligue 1 (Monaco, Lyon, Paris et Auxerre), sans oublier des Canaris qui retrouvent des couleurs depuis le retour de Moldovan. On attend donc avec impatience un Monaco-Lyon qui s'annonce chaud, tout comme les déplacements périlleux de l'AJA à Brive et du PSG à Bayonne. A suivre sur Maxifoot !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB