Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Barthez qualifie l’OM
Par Christophe Andreeff - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 04/01/2004 à 01h21
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Souffle de folie sur la Coupe de France, où l'Olympique de Marseille se hisse au prochain tour, après une éprouvante et émouvante séance de tirs aux buts contre des Alsaciens courageux (1-1, pen 4-3). Barthez a qualifié un OM conquérant.

Barthez qualifie l’OM

Premier choc entre équipes de Ligue 1 :

Une courte trêve et puis reviennent. Les équipes de Ligue 1 reprennent du service dès ce week-end, avec la Coupe de France de Football. Vainqueurs à dix reprises de la compétition, les Marseillais n'ont pas la tache facile. Ils reçoivent une autre équipe de l'élite, contre laquelle ils s'étaient lourdement inclinés en championnat (4-1). Les Strasbourgeois viennent tenter crânement leur chance au Vélodrome, privés de certains de leurs meilleurs éléments. Niang et Ljuboja, très en vue, tacheront d'apporter le danger. Ils devront toutefois beaucoup compter sur eux-mêmes, car certains éléments clés manquent à l'appel pour conduire le jeu en milieu de terrain. Du coté de l'OM, l'arrivée de Fabien Barthez constitue la première curiosité de l'année 2004. Une arrivée confirmée officiellement depuis hier et qui n'a pas encore reçu l'approbation nette et précise de tous les supporters, très attachés à Runje, opéré du ménisque. Perrin a décidé d'aligner une équipe à vocation offensive, emmenée par le duo Drogba-Mido et un certain Skacel pour animer l'aile gauche, préféré à Vachousek. A noter que le Vélodrome est loin d'afficher complet.

Les meilleures actions :

- Barthez loin de sa surface, écarte le danger du genou, avant de dégager son camp très loin (4').

- Frappe cadrée de Meriem qui trouve le pied du portier alsacien. Dutruel a plongé au devant du danger. Marseille trouve le bon rythme (12').

- Skacel enchaîne plusieurs dribbles dans l'angle gauche de la surface de réparation. Il oublie Mido sur sa droite, démarqué (15'). Dans la foulée, Dutruel intervient superbement sur une frappe tendue olympienne. Il allonge son bras gauche et empêche le ballon de terminer sa course dans la surface de réparation (16').

- Explosive action olympienne. Ecker ouvre d'un lob parfait pour Van Buyten qui se retrouve seul devant Dutruel à l'entrée de la surface de réparation. Le portier alsacien plonge dans les pieds du marseillais. Van Buyten chute. Skacel récupère le ballon. Seul dans la surface, il manque le cadre. L'arbitre ne décerne que le carton jaune à Dutruel qui revient de très loin (24').

- Frappe croisée de Skacel dans la surface qui frôle le montant gauche de Dutruel (28'). Barthez suit les événements de très loin.

- Coup-franc en force de Drogba qui trouve sur sa trajectoire les bras de Dutruel (32').

-Skacel ajuste un troisième corner consécutif pour l'OM. Drogba dévie la course du ballon. Ecker plonge au second poteau et place une tête imparable sur la droite de Dutruel (1-0, Ecker, 37'). Marseille concrétise une nette domination.

-Niang récupère un bon ballon de contre. Il accélère sur l'aile droite, pénètre dans la surface de réparation et prolonge son ballon au devant des cages de Barthez. Beye parvient à repousser le ballon et écarte le danger (42').

- Frappe de Niang trop croisée, depuis l'entrée de la surface de réparation (76'). Les Strasbourgeois jouent mieux, tandis que les Marseillais reculent. Cependant, les Alsaciens ne se montrent pas suffisamment inquiétants depuis la reprise.

- Deux une deux consécutifs entre Niang et Ljuboja s'achèvent par une frappe de Niang du pied droit, qui atterrit en pleine lucarne et après un petit contrôle pied gauche impeccable pour se mettre sur son bon pied. Barthez qui n'a rien eu à faire de la rencontre, encaisse son tout premier but. Il s'agissait qui plus est de la première frappe cadrée de Strasbourg. Il ne peut même pas effleurer le ballon (1-1, Niang, 82'). Quel retournement de situation !

- Bassila passe en défense centrale. L'OM qui semble à court physiquement, cherche à se reprendre mais ne peut reprendre l'avantage.

Prolongations (1-1)

- Relance difficile des Marseillais dans leur camp, sur une touche. Skacel récupère le ballon au loin et s'infiltre dans le camp strasbourgeois. Il ajuste sa frappe dans la surface. Dutruel repousse du pied (105').

- Dutruel, encore dans ses oeuvres, puisqu'il repousse quasi dans les mêmes conditions une frappe à ras du sol de Ecker (113').

La séance des tirs aux buts :

Dès son premier match et après une rencontre où il fut relativement peu inquiété, Fabien Barthez va avoir l'occasion de laisser parler son talent. Coté strasbourgeois, les espoirs reposent sur un Dutruel héroïque tout au long de la soirée. Grâce à lui, les Alsaciens disputent la qualification aux tirs aux buts.

- Barthez est dans les cages. Deroff s'avance face à lui. D'une frappe à ras du sol, il ouvre le score (0-1).

- Mido égalise pour les Phocéens, à ras du sol, sur la gauche de Dutruel. Ce dernier plonge du mauvais coté (1-1)

- Kobylic frappe en force, pleine lucarne (1-2)

- Skacel se présente à son tour. Il est l'un des hommes forts de la soirée coté marseillais. Il prend beaucoup d'élan et frappe de l'intérieur du pied gauche. Dutruel effleure le ballon qui trouve la lucarne (2-2).

- Farnerud manque de vivacité. Sa frappe à ras-de-terre se montre trop molle. Barthez se couche parfaitement sur sa gauche.

- Vachousek tente la frappe en force. Il trouve la transversale.

- Niang qui a égalisé, va chercher à donner l'avantage à son équipe. Barthez plonge sur sa gauche du bon coté et repousse le danger. Les deux équipes restent à égalité.

- Hemdani ne tremble pas. Il trouve la lucarne gauche de Dutruel, dans le coin (3-2).

- Dernière chance alsacienne. Arrache, rentré en cours de jeu, maintient l'espoir (3-3).

- Barthez se présente pour le cinquième tir aux buts. Dutruel joue l'intox en se positionnant à gauche. Barthez décide de frapper de l'autre coté, sur la droite. Dutruel est battu (4-3). Marseille se hisse en 16e de finale. Les deux hommes se congratulent. Voilà un très symbolique clin d'oeil pour un retour en fanfare au sein de l'Olympique de Marseille.

La prestation des Marseillais :

A l'issue de la trêve hivernale, Alain Perrin se trouve toujours à la tête de l'équipe phocéenne. Il a bien géré la crise de la fin d'année dernière et peut désormais compter sur la rassurante présence de Barthez pour garder les cages de l'OM. Ce dernier n'a pas véritablement eu d'arrêts déterminants à effectuer. Sur l'unique frappe cadrée de Niang en seconde période, il est largement battu. Mais son étincelante prestation lors de la séance de tirs aux buts, rappelle à tous l'immensité de son talent dans les moments cruciaux. Sur l'ensemble de la rencontre, les Phocéens dénotaient une nette impression positive, notamment dans la circulation de balle. Toutefois, il reste un certain nombre de lacunes préoccupantes. Du moins s'agit t-il certainement de réglages à effectuer en ce début d'année, notamment dans la finition. Trop souvent, certains joueurs démarqués étaient oubliés dans la surface alsacienne, dont les défenseurs étaient aux abonnés absents la plupart du temps.

L'attaque marseillaise s'est montrée virulente et éclatante au cours de toute la première période, avant de lever le pied et d'accuser le coup physiquement. Beaucoup de frappes cadrées, sauvées par Dutruel ou encore des incursions dangereuses. Skacel a montré une belle présence et peut postuler à une place de titulaire plus régulière. Il s'impose de plus en plus à son poste. On saluera également les nombreux efforts fournis par Ecker, Van Buyten ou encore Drogba pour pousser l'OM vers le haut. Le résultat se veut à la hauteur des espérances. Cet OM là se sort d'un premier combat délicat en cette nouvelle année avec les honneurs. Gagner la Coupe de France reste un objectif majeur et il reste à confirmer ses prometteuses intentions, en prenant six points lors des deux journées que compte de retard l'OM en championnat.

La prestation des Strasbourgeois :

Les Alsaciens qui gardent le souvenir de leur victoire éclatante contre l'OM en championnat (4-1), débutaient bien timidement la rencontre. Après la première demi-heure de jeu, seul un corner de Farnerud venait troubler la sérénité de la défense olympienne. Une relative tranquillité que ne vivait pas Dutruel, systématiquement aux aguets et sans cesse inquiété. Héroïque en première période, il frôlait le carton rouge sur sa sortie plus que hasardeuse au-devant de Van Buyten. L'arbitre ne lui distribuant qu'un carton jaune. Les strasbourgeois ne sont pas montrés assez agressifs sur le porteur du ballon et n'ont pas su jouer en profondeur suffisamment pour porter le danger, à l'image des premières impressions de Kombouaré à la mi-temps, au micro de TF1.

Cela n'allait pas mieux au niveau du retrait défensif. Heureusement pour les Alsaciens, le progressif recul des Phocéens allaient leur permettre de conserver l'espoir, huit minutes seulement avant la fin du temps réglementaire. La suite ne fut qu'histoire de tirs aux buts et Niang en fut l'un des héros malheureux. A noter que Ljuboja en attaque se montra toujours aussi impressionnant. On comprend aisément pourquoi il intéresse des clubs comme le PSG de Halilhodzic. Il est resté aux services de ses partenaires, malgré les bruits qui courent autour de son éventuel transfert.


Fiche technique : Marseille 1-1 Strasbourg (4 t.a.b à 3)
Stade Vélodrome / Spectateurs : 30 000 environ
Arbitre : Ledentu
Buts : Ecker (37') / Niang (82') Les équipes : Marseille : Barthez, Beye, Van Buyten, Meïté, Ecker, Hemdani, N'Diaye, Meriem (Celestini, 85'), Skacel, Drogba (Vachousek, 70'), Mido. Strasbourg : Dutruel, Deroff, Drobny, Kanté (Fahmi, 89'), Dorsin, Bassila, Farnerud, Lacour, Mouloungui (Arrache, 74'), Ljuboja (Kobylic, 120'), Niang



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB