Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bellion, la bonne récolte de l'été
Par Vincent Bogard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 28/08/2007 à 21h24
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après avoir longtemps rongé son frein à l'étranger, il a décidé en janvier 2006 de redonner un coup de fouet à une carrière marquée par un départ prématuré de l'Hexagone. A Nice tout d'abord, David Bellion a pu retrouver du temps de jeu et surtout faire valoir ses qualités de buteur. Aujourd'hui, ce sont les Girondins de Bordeaux qui bénéficient de son début de saison en boulet de canon.

Arrivé sur les bords de la Garonne en juillet dernier, le natif de Sèvres aurait pu une nouvelle fois passer le plus clair de son temps sur le banc des remplaçants. La faute à une concurrence féroce dans le secteur offensif où Marouane Chamakh, Fernando Cavenaghi, Jussiê et Gabriel Obertan se disputent avec lui une ou deux places de titulaires. Mais cette fois, son expérience lui a permis de sortir du lot et de se faire une place au soleil difficile à conquérir lorsqu'il avait rallié l'Angleterre alors qu'il n'avait pas encore dix-neuf ans. Avant cela, le jeune attaquant avait fait toutes ses classes dans l'un des meilleurs centres de formation en France : l'AS Cannes. Entre janvier 1991 et mai 2001, il peut en effet compter sur plusieurs éducateurs reconnus comme Jean-Jacques Asso, Christian Lopez ou encore Michel Dussuyer qui mettront tout en oeuvre pour qu'il prenne conscience de son immense potentiel.

Malheureusement ce grand passionné de sport en général va commettre l'une des plus grandes erreurs de sa carrière. En effet, il cède aux avances de Sunderland qui lui offre un premier contrat professionnel juteux. De plus le jour où il s'engage en faveur des Black Cats, son beau-père à qui il devait tant décède. Malgré tout, ses prestations sont saluées par les supporters du Stadium of Light même s'il ne trouve finalement le chemin des filets qu'à une reprise au cours des dix-neuf rencontres disputées entre 2001 et 2003. Encore une fois le sort s'acharne sur Bellion puisque pour sa deuxième saison en Angleterre le club réalise une campagne cauchemardesque qui le conduit inévitablement en Championship (équivalent de la Ligue 2 française). Qu'à cela ne tienne, un homme a décelé en lui du talent et les promesses qu'il affiche suffisent amplement à le convaincre de tout faire pour qu'il continue sa route au Nord-Ouest de l'Angleterre.

Le très haut niveau avant de revenir sur Terre

Cet homme c'est tout simplement le manager de Manchester United, le manager Sir Alex Ferguson, qui mise près de six millions d'euros sur un gamin encore méconnu du grand public. Il s'apprête donc à découvrir le «Théâtre des Rêves» , surnom donné au stade Old Trafford, où il rêve de côtoyer les meilleurs joueurs du continent. Avec des attaquants comme Ruud Van Nistelrooy ou encore Ole Gunnar Solskjaer, Bellion est obligé de travailler deux fois plus qu'auparavant pour avoir un minimum de temps de jeu. Au cours de sa première saison à MU, il participe à quatorze rencontres de Premier League et inscrit deux buts. Mais surtout, il découvre avec les yeux écarquillés la Ligue des Champions et commence à se faire un nom au Royaume de Sa Majesté. Cependant à l'été 2004, il voit débarquer le prodige Wayne Rooney et ses rêves de conquérir une place de titulaire s'envolent par la même occasion. Malgré quelques coups d'éclat en C1, deux réalisations en trois matches, son avenir commence sérieusement à s'assombrir. Ainsi, il part en prêt à West Ham mais entre blessures et méforme, cette aventure se révèle être un véritable chemin de croix.

C'est donc sans avoir réussi son exil outre-Manche que Bellion prend la décision de repartir là où tout aurait dû un jour commencer. Direction la Ligue 1 et l'OGC Nice qui lui offre l'opportunité de découvrir le championnat de France entre janvier et juin 2006 avec une option d'achat automatique s'il arrive à s'imposer sur la Côte d'Azur. Cinq buts en quinze rencontres, une belle aventure en Coupe de la Ligue avec une finale perdue de justesse contre Nancy (2-1) et un contrat de quatre ans à la clef. En clair, un retour dans la lumière bien plus rapide que prévu. Bénéficiant d'une «vraie» préparation physique avec les Aiglons l'an passé, l'ancien international espoir tricolore confirme ses belles dispositions avec sept buts en trente matches de première division et encore une fois il suscite l'intérêt de nombreuses équipes européennes. Mais cette fois, pas question de retourner dans l'ombre et finalement ce grand voyageur pose ses valises chez les Girondins de Bordeaux au cours de ce mercato estival. Aujourd'hui David Bellion qui s'apprête à fêter ses vingt-cinq printemps en novembre prochain s'affirme être l'une des meilleures vendanges des Marine et Blanc et ses premiers faits d'armes, quatre buts en cinq rencontres, laissent penser que le cru 2007-2008 pourrait bien être l'un des meilleurs depuis des années pour les habitués du Stade Chaban-Delmas.


Nom : Bellion
Prénom : David
Age : 24 ans
Taille : 1m81
Poids : 72kg
Poste : Attaquant
Club : Girondins de Bordeaux
50 matches de Ligue 1, 16 buts inscrits



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB