Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lyon : Payet pointé du doigt, l'utilisation du bus justifiée... Les Gones répliquent à leur tour !

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 13/11/2019 à 19h38
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ce mercredi, l'Olympique Lyonnais a réagi au communiqué publié un peu plus tôt par l'Olympique de Marseille. Les Gones accusent les Phocéens de chercher à minimiser les incidents survenus dimanche au stade Vélodrome.

Lyon : Payet pointé du doigt,  l'utilisation du bus justifiée... Les Gones répliquent à leur tour !
Jean-Michel Aulas ne lâche rien...

«L'Olympique de Marseille s'étonne que la direction technique de l'arbitrage ait pris des positions publiques à l'encontre d'une décision arbitrale 48 heures après une rencontre ayant opposé Marseille à Lyon. Cette attitude, pour le moins inhabituelle, a été reprise par Monsieur Jean-Michel Aulas, Président du club de Lyon et par ailleurs membre du comité exécutif de la Fédération Française de Football, organe dont dépend la direction technique de l'arbitrage.»

Au lendemain, de la sortie médiatique de la direction technique de l'arbitrage (DTA) qui a admis une erreur d'arbitrage sur le penalty accordé dimanche contre l'Olympique Lyonnais (2-1), l'Olympique de Marseille a réagi ce mercredi en publiant un communiqué cinglant (voir article ici).

L'OL accuse… Payet !

Estimant que l'OM cherche à minimiser les incidents survenus au stade Vélodrome, l'OL a répliqué à son tour dans la soirée en publiant un autre long communiqué (à retrouver en intégralité en fin d'article). «L'Olympique Lyonnais a pris connaissance avec étonnement du communiqué de presse de l'Olympique de Marseille publié ce jour et confirme que de sérieux incidents sont intervenus lors de l'arrivée du bus de son équipe dimanche soir au Vélodrome ainsi que tout le long de la rencontre et regrette toutes déclarations pouvant nier ou minimiser des faits avérés qui ont été filmés et diffusés par les médias et sur les réseaux sociaux», ont d'abord écrit les pensionnaires du Groupama Stadium avant d'y aller de leur tacle.

«Contrairement à ce que le club marseillais a dénoncé dans son communiqué, le président de l'OL n'a tenu aucun propos fantaisiste. Jean-Michel Aulas s'est simplement contenté de rapporter des faits établis qui ne devraient pas intervenir dans l'organisation d'une manifestation sportive et qu'il ne suffit pas de nier ou de minimiser pour s'en dégager de toute responsabilité, créant une pression, sur les joueurs de l'OL et probablement sur les arbitres et délégués, indigne d'un grand match du championnat de France de Ligue 1», a déploré l'OL avant de lister les incidents recensés au stade Vélodrome et de pointer du doigt «l'attitude irrespectueuse de Dimitri Payet à la fin du match allant jusqu'à s'approcher du banc de Rudi Garcia pour créer l'incident.»

Lyon s'explique pour son bus

Alors que l'OM s'étonnait que Lyon ait décidé de se déplacer à bord de son bus officiel malgré les recommandations des autorités, les Gones ont également répondu sur ce point. «L'OL précise que l'utilisation de son bus officiel, équipé d'un triple vitrage, se justifiait naturellement par une sécurité bien supérieure à celui d'un bus banalisé où les vitres auraient été pulvérisées par les projectiles lancées sur le trajet menant les joueurs, entraîneurs et dirigeants au stade Vélodrome», s'est justifié l'actuel 14e de Ligue 1. «L'OL rappelle que 5 impacts de boulons sur le bus, projetés avec violence, ont été retrouvés dans les débris de verre et recensés par le délégué du match.» Entre les deux Olympiques, le ton n'est pas près de baisser…

Le communiqué de l'OL en intégralité

«L'Olympique Lyonnais a pris connaissance avec étonnement du communiqué de presse de l'Olympique de Marseille publié ce jour et confirme que de sérieux incidents sont intervenus lors de l'arrivée du bus de son équipe dimanche soir au Vélodrome ainsi que tout le long de la rencontre et regrette toutes déclarations pouvant nier ou minimiser des faits avérés qui ont été filmés et diffusés par les médias et sur les réseaux sociaux.

L'Olympique Lyonnais tient à rappeler que dès son arrivée à l'aéroport de Marseille, des insultes et des menaces ont été proférées par des supporters marseillais appelant entre autre à "caillasser le bus". Sur ce point, l'OL précise que l'utilisation de son bus officiel, équipé d'un triple vitrage, se justifiait naturellement par une sécurité bien supérieure à celui d'un bus banalisé où les vitres auraient été pulvérisées par les projectiles lancées sur le trajet menant les joueurs, entraîneurs et dirigeants au stade Vélodrome. L'OL rappelle que 5 impacts de boulons sur le bus, projetés avec violence, ont été retrouvés dans les débris de verre et recensés par le délégué du match.

Quand l'Olympique de Marseille évoque dans son communiqué "une ambiance unique en France et en Europe" et que "le spectacle en tribune a assuré une promotion exceptionnelle dans le monde entier" est fantaisiste et totalement irresponsable. Notre championnat ne pouvait pas renvoyer une plus mauvaise image que celle affichée dimanche soir par la multitude d'événements et d'incidents qui ont émaillé la rencontre :

- Boucliers déployés par la police nationale au moment de frapper des corners où lors du remplacement de Bertrand Traoré, escorté par la Police, jusqu'à sa sortie du terrain
- Jets de projectiles
- L'arrêt du match par Antony Gautier en raison de très nombreux fumigènes
- Nombreux pétards
- Des lasers pointés sur Anthony Lopes avant le pénalty de Dimitri Payet et sur certains corners obligeant le speaker à intervenir pour les faire cesser
- Des insultes proférées à l'encontre de Rudi Garcia
- Le manque très exagéré de fair-play des ramasseurs de balles empêchant les joueurs de récupérer le ballon rapidement allant à le projeter dans le sens inverse des joueurs de l'OL
- L'attitude irrespectueuse de Dimitri Payet à la fin du match allant jusqu'à s'approcher du banc de Rudi Garcia pour créer l'incident

Enfin, contrairement à ce que le club marseillais a dénoncé dans son communiqué, le président de l'OL n'a tenu aucun propos fantaisiste. Jean-Michel Aulas s'est simplement contenté de rapporter des faits établis qui ne devraient pas intervenir dans l'organisation d'une manifestation sportive et qu'il ne suffit pas de nier ou de minimiser pour s'en dégager de toute responsabilité, créant une pression, sur les joueurs de l'OL et probablement sur les arbitres et délégués, indigne d'un grand match du championnat de France de Ligue 1.»

Cette réponse de l'OL vous semblait-elle nécessaire ? Que pensez-vous de cette polémique ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire souhaitez-vous en priorité pour le PSG en 8es de Ligue des Champions ?

Chelsea
Dortmund
Atletico Madrid
Naples
Tottenham
Atalanta
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB