Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le TOP 10 des transferts ratés de l'été 2018

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 25/12/2018 à 22h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La phase aller du championnat terminée, l'heure est aux premiers bilans. Le temps est venu de juger les recrues estivales des clubs français. Avant l'ouverture du mercato hivernal, Maxifoot vous propose son classement des pires transferts de l'été 2018.

Le TOP 10 des transferts ratés de l'été 2018
Caleta-Car a complètement raté son adaptation à Marseille.

Après les matchs aller du championnat, la rédaction de Maxifoot s'est réunie pour faire un bilan du dernier mercato estival et vous propose son classement des pires recrues de l'été 2018. Ce classement a été réalisé en fonction de deux critères principaux : le talent et la performance individuelle du joueur, ainsi que son apport au collectif à hauteur de 70%, et l'investissement financier (montant du transfert et salaire) du club pour recruter le joueur à hauteur de 30%.

Pour ce classement des plus mauvaises opérations, l'attente suscitée autour du joueur en question est également entrée en ligne de compte. A noter que cette liste n'a de valeur qu'au jour d'aujourd'hui. A la fin de la saison, certains joueurs auront certainement quitté ce classement. A l'inverse, d'autres auront peut-être grimpé dans la hiérarchie, malheureusement pour leurs clubs et leurs supporters. Découvrez le top 10 des transferts ratés de l'été 2018.

+ Le TOP 10 des meilleurs transferts de l'été 2018 (diffusé le 26 décembre 2018)

1. Duje Caleta-Car (22 ans, du RB Salzbourg à l'OM, 19 M€)

Un enfer, tout simplement. Arrivé avec l'étiquette de grand espoir du football croate, le vice-champion du monde a connu une première partie de saison terrible. Une arrivée tardive, une préparation incomplète, un poids de forme pas du tout respecté… L'ancien joueur du Red Bull Salzbourg, pourtant très impressionnant lors des dernières demi-finales de la C3 contre l'OM, a manqué son début d'aventure dans les grandes largeurs. A chaque fois que Rudi Garcia a tenté de le relancer, le natif de Sibenik a fait pire que le match précédent. Comme s'il était écrit que cela ne fonctionnera pas. A moins d'un réveil inespéré, c'est pour le moment un énorme flop.

2. Benjamin Henrichs (21 ans, du Bayer à Monaco, 20 M€)

On n'est pas loin de la catastrophe industrielle. Sur les bords du Rocher, l'Allemand boit la tasse, semaine après semaine. Débarqué avec une réputation très flatteuse, l'ancien joueur du Bayer Leverkusen a enchaîné les piètres prestations, et ce peu importe où il a été aligné : latéral droit, latéral gauche, ailier… Comme l'ASM, il a semblé dépassé, le plus inquiétant étant très certainement son manque de culture tactique, puisqu'il a pris des énormes courants d'air dans la plupart des 16 matchs qu'il a disputés. A côté de la plaque, tout simplement.

3. Nemanja Radonjic (22 ans, de l'Etoile Rouge à l'OM, 12 M€)

Des belles promesses, des belles paroles, une grosse attente puis… rien. A Marseille, on a encore du mal à comprendre comment le club a pu miser cette somme sur un joueur à qui il faudra très certainement une grosse saison pour s'adapter. Certes, passer du championnat serbe à la Ligue 1 n'est pas une mince affaire. Mais à aucun moment, l'ailier n'a montré qu'il pouvait hisser son niveau de jeu, plongeant dans le néant depuis sa terrible bévue qui a coupé les jambes de l'OM contre Francfort (1-2), lors de son entrée en lice en C3. Une action qui a conditionné quatre premiers mois médiocres, avec une seule passe décisive au compteur.

4. Anthony Limbombe (24 ans, de Bruges à Nantes, 8 M€)

12 matchs, 0 but, 0 passe décisive. Voici le bilan désastreux de la recrue la plus onéreuse de l'histoire du FC Nantes. Lui aussi est arrivé dans les derniers instants du mercato. Lui aussi a eu des énormes soucis pour trouver sa place. A sa décharge, le début de saison très poussif des Canaris, marqué par le licenciement express de Miguel Cardoso. Mais que ce soit avec le coach portugais ou Vahid Halilhodzic, l'ailier belge n'est pas parvenu à trouver son rythme de croisière, laissant Emiliano Sala et ses 12 buts lui voler la vedette.

5. Myziane Maolida (19 ans, de Lyon à Nice, 10 M€)

Rares sont les attaquants formés à l'Olympique Lyonnais qui n'ont pas réussi à s'imposer après leur départ. Maolida fait partie de ceux qui ont du mal hors du contexte rhodanien. Un petit but en 12 matchs toutes compétitions confondues, le buteur niçois ne répond pas encore aux attentes. D'autant qu'il a eu tout le loisir de pouvoir montrer ce dont il est capable avec l'absence de Mario Balotelli en début de saison. Il n'en a rien été. Seul motif de satisfaction, ses 3 passes décisives en L1. Trop peu toutefois pour la recrue la plus chère de l'histoire du Gym…

6. Kevin Strootman (28 ans, de la Roma à l'OM, 25 M€)

Une déception marseillaise, une de plus. Au contraire de Caleta-Car et Radonjic, le Néerlandais n'a pas été complètement décevant, livrant par moment quelques prestations, comme face au PSG, d'un niveau correct. Mais pour un joueur de calibre international recruté à un tel prix et qui a obtenu un salaire conséquent (600 000 euros/mois), cela reste insuffisant. Souvent dépassé physiquement, le protégé de Rudi Garcia n'est pas encore parvenu à exprimer son talent. Une machine à laver largement enrayée jusqu'ici...

7. Aleksandr Golovin (22 ans, du CSKA à Monaco, 30 M€)

La deuxième recrue estivale la plus onéreuse de L1, après Thilo Kehrer, a pour le moment tout d'un flop. Mais contrairement aux six premiers de ce classement, le Russe a des circonstances atténuantes puisqu'il a commencé sa saison tardivement, fin septembre, en raison d'une blessure sérieuse. Résultat, l'ancienne pépite du CSKA Moscou a pris le train monégasque, déjà en perte de vitesse, au plus mauvais des moments, ne parvenant pas à le remettre sur les rails. Reste qu'avec deux petites passes décisives en 13 matchs, le milieu offensif ne répond pas du tout aux attentes.

8. Mbaye Niang (24 ans, du Torino à Rennes, prêt avec OA)

Rapide, technique, talentueux… Les qualités du Sénégalais, tout le monde les connaît. Mais quand parviendra-t-il à les montrer sur la durée, de manière régulière ? Lui seul a la réponse. En tout cas, depuis son arrivée en Bretagne, on n'a pas vu grand-chose. Censé se relancer après de nombreuses saisons décevantes en Italie, l'ex-Caennais peine toujours autant. En 18 matchs, dont seulement 6 titularisations, il n'a mis qu'un but, sur penalty, pour 2 passes décisives. Un bilan très loin de satisfaire même si le risque reste limité vu la nature de son transfert.

9. Nacer Chadli (29 ans, de WBA à Monaco, 12 M€)

Une déception pour Monaco, une de plus. En perdition avec West Bromwich Albion, relégué en Championship la saison passée, le Belge avait pourtant l'opportunité de briller dans une équipe qualifiée en Ligue des Champions. Il n'en a rien été jusqu'ici. L'ex-Spur est d'autant plus décevant qu'avec son expérience, il aurait dû apporter beaucoup plus dans une formation composée de joueurs très jeunes. Surtout après ses prestations intéressantes lors du Mondial.

10. Ganso (29 ans, du FC Séville à Amiens, prêt)

Un large sourire aux lèvres, un bon feeling avec ses partenaires, l'aventure de Ganso à Amiens avait pourtant bien commencé. Mais comme trop souvent depuis le début de sa carrière, le Brésilien a fléchi mentalement. Résultat, le milieu offensif a rapidement baissé les bras pour finalement dire tout son mal-être en Picardie. Des performances moyennes, avec seulement 2 offrandes, une fin de première partie de saison en marge du groupe, le Sud-Américain a déçu par son manque d'abnégation. Comme quoi, la technique ne fait pas tout dans le football…

+ Le TOP 10 des meilleurs transferts de l'été 2018 (diffusé le 26 décembre 2018)

Ils auraient pu aussi intégrer la liste...

D'autres joueurs auraient pu intégrer cette liste. A Lyon, Martin Terrier (11 M€) n'a toujours pas réussi à trouver sa place dans le onze de départ de Bruno Genesio. A Monaco, d'autres recrues, comme Antonio Barreca (10 M€) ou encore Jean-Eudes Aholou (14 M€) enchaînent les prestations très décevantes. C'est également le cas des attaquants de Lille, Loïc Rémy et Rui Fonte. Enfin, à Dijon, Yoann Gourcuff et Laurent Ciman, censés apporter leur expérience, ont énormément déçu eux aussi.

Que pensez-vous de ce classement ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Aulas doit-il continuer l'aventure avec Génésio ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2018-19
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2018-19
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2018-19
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB