Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

14 victoires plus tard, le rouleau compresseur PSG s'arrête à Bordeaux ! - Débrief et NOTES des joueurs (FCGB 2-2 PSG)

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 02/12/2018 à 23h08
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une rencontre plus qu'emballante, Bordeaux a mis fin à la série de victoires du Paris Saint-Germain en arrachant le match nul (2-2) ce dimanche au Matmut Atlantique, en clôture de la 15e journée de Ligue 1 !

14 victoires plus tard, le rouleau compresseur PSG s'arrête à Bordeaux ! - Débrief et NOTES des joueurs (FCGB 2-2 PSG)
Au bout du suspense, Cornelius a permis à Bordeaux de faire l'exploit !

Quelques jours après son succès face à Liverpool (2-1) en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain retrouvait sa chère et tendre Ligue 1 ce dimanche, dans le cadre de la 15e journée, mais les retrouvailles ne se sont pas très bien passées avec un match nul à Bordeaux (2-2)…

Après 14 victoires consécutives pour débuter en championnat, la série des hommes de Thomas Tuchel a pris fin suite à un match on ne peut plus valeureux des Girondins, qui ont mérité ce résultat nul.

L'avertissement de Di Maria, la punition de Neymar

Déterminés à ne pas laisser une 15e victoire consécutive aux Parisiens en championnat, les Bordelais entamaient cette rencontre avec la rage au ventre, mais, rapidement, le PSG mettait à nouveau le pied sur le ballon mais affichait un déchet technique inhabituel. À la demi-heure de jeu, la bande à Neymar n'avait toujours pas frappé au but, une première cette saison ! Malgré quelques contres de Kamano ou Karamoh, les visiteurs étaient finalement les plus dangereux avec un énorme raté de Di Maria après un caviar de Neymar !

Un avertissement suivi d'une sanction dans la foulée, suite à une bonne reprise de Neymar sur un centre millimétré d'Alves (0-1, 34e) ! Punis, les Marine et Blanc auraient même pu encaisser un nouveau but de Di Maria à quelques secondes de la pause, mais la frappe de l'Argentin tapait finalement le poteau ! La première période se terminait sur un gros cafouillage avec un penalty oublié sur Neymar...

Cornelius envoie Bordeaux au septième ciel !

Au retour des vestiaires, les Bordelais revenaient avec la même envie, et Karamoh manquait sa reprise aux 6 mètres sur un caviar de Kamano. L'ailier se reprenait rapidement, et offrait même l'égalisation à Briand, qui croisait bien devant Areola (1-1, 53e) ! Coup dur pour Paris, d'autant plus que Neymar, touché physiquement, sortait dans la foulée… Mbappé allait toutefois redonner le sourire aux Rouge et Bleu, en trompant Costil suite à une belle passe en profondeur de Draxler (1-2, 66e) !

Le PSG se réveillait, et Di Maria pensait enfoncer le clou mais, après le poteau, il faisait connaissance avec la transversale ! S'en suivait une longue phase de possession des Bordelais, finalement récompensée par un coup de tête gagnant de Cornelius (2-2, 84e), à la retombée d'un excellent centre de Poundjé ! Quel scénario incroyable ! Au bout du suspense, les valeureux joueurs de Bédouet et Ricardo tenaient l'ogre parisien en échec… Un exploit mérité pour les Bordelais.

La note du match : 6,5/10

On s'attendait à un match à sens unique, mais les Bordelais ont très bien joué le coup lors de cette rencontre, de quoi apporter beaucoup de piment à la partie. Les spectateurs ont eu droit à un beau spectacle, engagé, avec un peu de déchet technique, certes, mais aussi de nombreux gestes de classe. Au final, il s'agissait d'un vrai bon match de Ligue 1, avec une bonne dose de suspense tout au long de la rencontre !

Les buts :

- Neymar combine avec Mbappé et trouve Alves à droite. Le Brésilien centre pour son compatriote, qui reprend bien de volée pour ouvrir le score (0-1, 17e) !

N'Soki anticipe mal devant Karamoh. L'ailier percute sur son côté gauche et centre en retrait. Sankharé laisse intelligemment le ballon passer entre ses jambes pour Briand, qui croise bien sa frappe afin de tromper Areola (1-1, 53e).

- Du milieu de terrain, Draxler envoie Mbappé défier Costil. Le buteur parisien ne tremble pas et ajuste Costil en force (1-2, 66e).

Alerté sur le côté gauche, Poundjé centre dans la foulée pour Cornelius. Le Danois devance Thiago Silva dans son duel et parvient à battre d'une tête décroisée Areola, loin d'être impeccable dans son intervention (2-2, 84e) !

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Yann Karamoh (7/10)

La rencontre n'a pas très bien démarré pour Karamoh, avec une première situation intéressante ponctuée par une passe manquée. Mais l'ailier s'est rapidement repris, et il a causé quelques soucis à la défense parisienne grâce à ses festivals techniques. Certes, il a manqué de précision au retour des vestiaires sur une offrande Kamano aux 6 mètres, mais il était là pour glisser le ballon à Briand au moment de la première égalisation. Par la suite, il a continué à semer le trouble dans les arrières parisiennes, et il a finalement dû céder sa place en obtenant un coup franc dangereux, à la 78e minute, et Andreas Cornelius (non noté), l'a remplacé. En quelques minutes, le grand attaquant bordelais s'est procuré plusieurs situations dangereuses et, sur l'une d'elles, il a réussi à tromper Areola d'une magnifique tête décroisée.

BORDEAUX :

Benoît Costil (5,5) : un match frustrant pour Costil, qui ne peut quasiment rien faire sur les deux buts encaissés. Dans les deux cas, le portier bordelais a été fusillé à bout portant par Neymar puis Mbappé. En dehors de cela, il a sauvé plusieurs situations chaudes dans le domaine aérien et dans les pieds des attaquants parisiens, avec notamment une parade déterminant sur un centre dévié de Draxler en fin de partie. A noter tout de même une intervention litigieuse sur Choupo-Moting dans la surface...

Sergi Palencia (6) : certes, l'Espagnol a beaucoup souffert contre Neymar, et il est directement impliqué sur le premier but des Parisiens. Mais en dehors de cela, Palencia n'a jamais abdiqué et a également chipé le ballon à de nombreuses reprises au Brésilien. Offensivement, le joueur prêté par le FC Barcelone a également réussi à tirer son épingle du jeu avec plusieurs centres dangereux. Remplacé à la 73e minute par Maxime Poundjé (non noté), auteur de la passe décisive pour Cornelius, d'un centre millimétré.

Jules Koundé (7) : Son seul tort du match ? Un placement qui laissait à désirer sur l'action du but de Mbappé, étant donné que Koundé couvrait ce dernier, et un penalty qui aurait pu être sifflé sur Neymar en première période. Mais en dehors de cela, le jeune Bordelais s'est comporté en patron, bien aidé par un bon Pablo à ses côtés. Si les Girondins ont réussi à faire l'exploit, ils le doivent en grande partie aux gestes défensifs décisifs de leur défenseur central, toujours prompt à mettre de l'impact pour s'imposer face à Mbappé et consorts. Dans la relance, le Tricolore a fait preuve d'un calme qui rassurait grandement ses coéquipiers.

Pablo (6) : à l'instar de Koundé, Pablo a réalisé un bon match malgré son placement douteux sur le premier but. Lorsque son équipe souffrait, le Bordelais a su faire don de son corps pour repousser l'adversaire, et il a souvent fait preuve d'une très grande précision dans la relance, à l'image d'une transversale de 50 mètres pour Kalu en seconde période. Sur la réalisation de Mbappé, il se retrouve tout de même pris dans son dos...

Youssouf Sabaly (5,5) : peu de travail pour Sabaly en première période, étant donné que le jeu parisien se concentrait à gauche, mais lorsque l'ancien joueur du PSG devait faire face à Di Maria, il répondait présent dans l'impact et dans l'anticipation. En revanche, le centre de Alves sur le premier but adverse vient de son côté.

Jaroslav Plasil (5,5) : Plasil a donné le ton d'entrée avec une intervention musclée sur Neymar, et le Matmut Atlantique n'a pas manqué de l'applaudir. Dans la construction du jeu, le milieu de terrain bordelais aura eu son importance mais il aurait tout de même pu se montrer plus précis offensivement, notamment lorsque ses quatre frappes enchainées ont été repoussées par des défenseurs ! Remplacé à la 69e minute par Samuel Kalu (non noté), qui a apporté un peu de folie à la fin de rencontre.

Otavio (6,5) : à l'instar de Koundé, Otavio se retrouve directement impliqué sur un but - le premier, avec une perte de balle décisive -, mais il a tout de même réalisé un bon match. À la récupération, le chien de garde bordelais a été énorme, surtout en première période. Toujours prompt à aller gratter le ballon dans les pieds de ses adversaires, Otavio est l'un des grands artisans de l'exploit.

Younousse Sankhare (5,5) : pas dans le tempo en début de rencontre mais utile par la parole, le colosse bordelais a tout de même réussi à se montrer décisif sur le but de Briand en laissant passer le ballon entre ses jambes. Un geste de classe qui permet de remonter sa note car, en dehors de cela, Sankharé a souvent mal négocié les offensives de son équipe.

Yann Karamoh (7) : voir commentaire ci-dessus.

Jimmy Briand (6) : on ne peut plus critiqué depuis plusieurs mois, l'attaquant bordelais avait à coeur de réaliser un bon match face au PSG ce dimanche, et il a réussi à être décisif. Son début de rencontre n'était pas idéale, mais il a cadré la première frappe de son équipe, de la tête, avant d'égaliser lors du second acte en croisant bien sa frappe. Un vrai but de renard. En dehors de cela, Briand a effectué le premier pressing et a souvent gêné la relance parisienne, sans pour autant peser sur le jeu de son équipe.

François Kamano (6) : un match frustrant pour le joueur bordelais, qui aurait pu offrir une passe décisive à Karamoh si l'ailier prêté par l'Inter Milan avait été plus précis. En dehors de cela, Kamano s'est signalé par quelques raids solitaires de grande qualité face à Alves et consorts, et a participé au réveil des siens à la suite du but de Mbappé. Mais cela ne doit pas occulter les quelques actions galvaudées par le Bordelais.

PARIS SG :

Alphonse Areola (4) : lors de cette rencontre, Areola n'a grosso modo eu que deux arrêts à effectuer, et n'a pas été au rendez-vous. Sur le premier but, Briand croise bien sa frappe mais le portier parisien était déjà battu. Sur le second, il effleure la tête décroisée de Kamano avant de voir le ballon rentrer dans ses filets… Sur ce second but, sa responsabilité est clairement engagée, en témoigne son énervement sur sa ligne. Un match frustrant.

Thilo Kehrer (4,5) : après une très bonne première mi-temps, Kehrer n'a pas su anticiper la passe en retrait de Karamoh pour Briand, et il se trouvait en retard sur l'attaquant bordelais. D'habitude très serein, l'Allemand a perdu plusieurs ballons qui ont permis aux Girondins de se projeter vers l'avant, mais a aussi intercepté quelques ballons chauds. On l'a connu plus inspiré.

Thiago Silva (6) : après son match de patron face à Liverpool, le Brésilien a été encore quasiment parfait ce dimanche. Auteur d'interventions décisives dans la surface face aux attaquants bordelais, le défenseur central a été le joueur qui a récupéré le plus de ballons et qui a remporté le plus de duels. Propre dans ses transmissions, il a commis une seule erreur en étant battu au duel par Cornelius sur l'égalisation des Girondins en fin de partie. Malgré tout, il a été rendu une bonne copie.

Stanley Nsoki (4) : un match plutôt compliqué pour le jeune défenseur central parisien, qui semble avoir été marqué par son contrôle manqué en première période, sur une passe facile d'un coéquipier. Sur le premier but bordelais, N'Soki anticipe très mal la course de Karamoh et se fait piéger. En dehors de cela, il a également bloqué quelques situations girondines, mais l'impression reste très mitigée…

Dani Alves (5,5) : exilé sur le côté droit, Alves n'a pas trop touché le ballon en début de match, mais lorsqu'il a fallu déposer le ballon sur le pied de Neymar pour le premier but, le Brésilien était présent. En seconde période, il a eu plus de mal avec notamment de grosses difficultés à contenir la fougue de Kamano. Remplacé à la 68e minute par Marco Verratti (non noté), dont l'entrée en jeu ne rentrera pas dans les annales.

Marquinhos (6,5) : le Brésilien a beaucoup cherché sa place sur le terrain en début de match, avant de se stabiliser et de commencer à effectuer son travail de récupération. Offensivement, Marquinhos s'est également projeté et se trouve à l'initiative d'une situation dangereuse en première période. En fin de rencontre, il a failli se faire piéger par Cornelius mais a finalement réussi à lui reprendre le ballon au dernier moment, avant une nouvelle intervention décisive dans les derniers instants.

Julian Draxler (6,5) : à l'instar de Marquinhos, l'Allemand a eu du mal à se montrer disponible en début de match, mais il a rapidement pris le tempo lorsque son équipe a mis le pied sur le ballon. Par la suite, Draxler a été au niveau, avec une belle activité dans l'entrejeu et une excellente qualité de relance. Sa passe décisive pour Mbappé était également un délice.

Juan Bernat (5) : un match correct pour Bernat, qui a bloqué plusieurs offensives bordelaises dont une reprise de volée signée Plasil aux abords de la surface qui aurait pu faire mouche. L'Espagnol a également eu quelques moments de fébrilité, et a vécu une seconde période compliquée.

Ángel Di María (5) : en première période, Di Maria a mal exploité un bon ballon de Mbappé dans la surface, et il n'a pas été plus en réussite juste avant la pause lorsque sa frappe du droit a tapé le poteau. Lors du second acte, la malédiction a continué de poursuivre l'Argentin avec une barre transversale sur une frappe enroulée. Mais au moins, El Fideo aura eu le mérite de tenter sa chance et de créer du danger. Remplacé à la 82e par Christopher Nkunku (non noté).

Neymar (7) : malgré sa sortie précoce, le Brésilien a fait un gros match. C'est d'abord lui qui a ouvert le score en première période, avec une belle reprise en pleine surface, et il aurait dû bénéficier d'un penalty pour une faute de Koundé, mais l'arbitre en a décidé autrement. L'Auriverde aurait également pu délivrer plusieurs passes décisives si ses coéquipiers, notamment Di Maria en première période, avaient fait preuve de davantage de précision dans le dernier geste. Remplacé et directement parti aux vestiaires à la 57e minute en raison visiblement d'un nouveau souci aux adducteurs. Eric-Maxim Choupo-Moting (non noté) est entré mais il a souvent fait les mauvais choix en galvaudant plusieurs occasions. Petit bémol, il aurait dû obtenir un penalty sur une faute de Costil, mais a continué de jouer et l'arbitre n'a pas sifflé.

Kylian Mbappe (5,5) : aligné en pointe par Tuchel, Mbappé a mis beaucoup de temps avant de se mettre en route. En première période, il s'est davantage signalé par ses mauvais choix, mais a réussi à rectifier le tir lors du second acte en donnant provisoirement l'avantage à son équipe. Mais sur l'action, le Tricolore a été victime de crampes et cela ne l'a pas vraiment encouragé à réaliser une fin de match de folie.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BORDEAUX 2-2 PARIS SG (mi-tps: 0-1) - FRANCE - Ligue 1 / 15e journée
Stade : Stade Matmut-Atlantique - 40.841 spectateurs - Arbitre : Frank Schneider

Buts : J. Briand (53e) A. Cornelius (84e) pour BORDEAUX - Neymar (34e) K. Mbappé (66e) pour PARIS SG
Avertissements : Sergi Palencia (63e), pour BORDEAUX - T. Kehrer (32e), M. Verratti (77e), pour PARIS SG

BORDEAUX : B. Costil - Sergi Palencia (M. Poundjé, 73e), J. Koundé, Pablo, Y. Sabaly - J. Plasil (S. Kalu, 69e), Otavio, Y. Sankharé - Y. Karamoh (A. Cornelius, 78e), J. Briand, F. Kamano

PARIS SG : A. Areola - T. Kehrer, Thiago Silva, S. Nsoki - Dani Alves (M. Verratti, 67e), Marquinhos, J. Draxler, Juan Bernat - Á. Di María (C. Nkunku, 82e), Neymar (E. Choupo-Moting, 57e) - K. Mbappé

Attendu en tant que titulaire, Cavani a passé toute la rencontre sur le banc...

Pour marquer, le PSG a pu compter sur Neymar (0-1, 17e), bien servi par Alves

En seconde période, Briand a ramené les Bordelais dans la partie (1-1, 53e) sur un caviar de Karamoh

Peu après l'égalisation, Neymar, touché physiquement, est rentré directement aux vestiaires...

Le PSG s'en est donc remis à Mbappé, serein face à Costil, pour reprendre l'avantage (1-2, 66e) !

Mais au bout du suspense, Cornelius a permis aux Girondins de réaliser l'exploit (2-2, 84e) !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel tirage souhaiteriez-vous pour Lyon en 8es de la Ligue des Champions ?

FC Barcelone
Real Madrid
Bayern Munich
Borussia Dortmund
Juventus Turin
FC Porto

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018
Banc des remplaçants Bordeaux

B
O
R
D
E
A
U
X
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
>remplacé par Poundjé, 73ecarton jaune, 63e6Sergi Palencia
>remplacé par Kalu, 69e5,5Plasil
>remplacé par Cornelius, 78e7Karamoh
but, 53e6Briand
carton jaune, 32e4,5Kehrer
>remplacé par Verratti, 67e5,5Dani Alves
>remplacé par Nkunku, 82e5Di María
but, 34e >remplacé par Choupo-Moting, 57e7Neymar
but, 66e5,5Mbappe


MASQUER LA PUB