Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lille : Bielsa, le loft, les finances... Les mises au point de Gérard Lopez

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 16/02/2018 à 13h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En difficultés sportives et financières, Lille inquiète. Ce vendredi, le propriétaire du club nordiste, Gérard Lopez, a reconnu ses erreurs et tenté de rassurer les supporters dans une interview accordée à La Voix du Nord.

Lille : Bielsa, le loft, les finances... Les mises au point de Gérard Lopez
Gérard Lopez fait le tour des dossiers chauds du LOSC.

Propriétaire du LOSC depuis 13 mois, Gérard Lopez connaît des débuts difficiles dans le Nord. Sportivement d'abord puisque les Dogues sont englués dans le bas du classement depuis le début de la saison.

Financièrement aussi, le club est en proie à d'importantes difficultés avec une interdiction de recruter cet hiver accompagnée d'une rétrogradation à titre conservatoire en Ligue 2 par la DNCG…

Le loft, les arbitrages de Bielsa… Lopez a des regrets

«Émotionnellement, c'est compliqué et je le vis mal», a reconnu l'homme d'affaires ce vendredi dans les colonnes de La Voix du Nord. «J'ai envie qu'on réussisse, qu'on gagne. (…) Il faut recadrer l'aspect sportif. Ce n'est pas acceptable d'être seizième mais il faut garder confiance.» Si les Lillois en sont là aujourd'hui, Lopez l'admet, c'est en partie à cause du fiasco Marcelo Bielsa, qui a «mis en retard le projet». Nommé en début de saison avec de larges pouvoirs, El Loco a été suspendu puis limogé en décembre après un début d'exercice catastrophique. Avec le recul, le dirigeant regrette certains choix de l'entraîneur qu'il a tolérés.

«Il y a des décisions qui ont été prises mais qui n'auraient pas dû l'être comme cela, je pense notamment au loft», a expliqué l'Hispano-Luxembourgeois. «Quand on fait quelque chose, on le fait à fond, quitte à en assumer les conséquences après. On n'était pas cent pour cent à l'aise avec celles-ci (ces décisions, ndlr) mais à l'époque on avait donné une liberté de choix à l'entraîneur en place. Je regrette de ne pas avoir gardé plusieurs joueurs d'expérience pour encadrer nos jeunes.»

Lopez réaffirme son engagement dans la durée

A présent, le divorce entre les deux parties se règle devant les tribunaux où le technicien argentin réclamerait 18 millions d'euros à son ancien employeur. «Les chiffres que je lis relèvent du domaine du fantasme mais comme on touche au domaine légal, je ne rentrerai pas dans les détails», a démenti Lopez, tout en se voulant rassurant sur l'état des finances. «On n'était pas obligé de vendre en janvier», a répété le Nordiste. Au cours du dernier mercato, seul l'attaquant Martin Terrier, déjà prêté à Strasbourg, a été cédé à l'Olympique Lyonnais pour 11 millions d'euros. Mais Lopez a refusé toute autre vente, afin de ne pas affaiblir l'effectif actuel.

«Ne pas vendre est une décision que j'ai prise avant la fin du mercato. Si j'avais vendu, on aurait dit, Lille est forcé de vendre soit un scénario de fin du monde. (…) On a fait les choses pour maintenir un équilibre sportif et s'en sortir.» Parfois soupçonné de chercher à utiliser le LOSC uniquement à des fins personnelles, le dirigeant a répondu à ses détracteurs par une pirouette : «Si j'avais un pari à faire avec Michel Seydoux (son prédécesseur, ndlr), ce serait de battre son nombre d'années au LOSC (15 ans, ndlr).» Pas sûr que cette petite phrase amuse les fans nordistes…

Etes-vous convaincu par cette sortie médiatique de Gérard Lopez ? D'après vous, Lille va-t-il se remettre de tous ses problèmes ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB