Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Paris joue à se faire peur, mais obtient sa qualification - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 4-2 EAG)

Par Damien Da Silva - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 24/01/2018 à 20h22
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pourtant dominateur sur l'ensemble du match, le Paris Saint-Germain a joué à se faire peur contre Guingamp (4-2) ce mercredi lors des 16es de finale de la Coupe de France. Impliqué sur trois buts, Angel Di Maria a été un vrai leader pour le PSG.

Paris joue à se faire peur, mais obtient sa qualification - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 4-2 EAG)
La joie des Parisiens après l'ouverture du score.

Malgré une maîtrise évidente, le Paris Saint-Germain ne s'est pas simplifié la tâche ce mercredi. Dominateur dans l'ensemble, le club de la capitale s'est imposé face à Guingamp (4-2) ce mercredi à l'occasion des 16es de finale de la Coupe de France.

Dans le jeu, le PSG a totalement maîtrisé les débats, mais s'est fait peur en concédant deux buts sur des penalties. Malgré tout, l'actuel leader de la Ligue 1 a décroché une qualification amplement méritée.

Di Maria fait la différence pour le PSG, Trapp à la faute…

Dès le début de la partie, les Parisiens monopolisaient le ballon et enchaînaient les longues phases de possession. Après une première situation chaude sur une tête non cadrée de Cavani, les Guingampais réagissaient en contre avec une frappe de Coco au-dessus du but de Trapp ! Puis sur un corner, Rabiot profitait d'un marquage laxiste d'Ikoko pour ouvrir le score d'une tête à bout portant (1-0, 20e). Dans la foulée, cette fois-ci sur un coup-franc tiré par Di Maria, la défense bretonne se ratait et Deaux propulsait le ballon dans sa propre cage (2-0, 24e). Le PSG déroulait !

Totalement dominateurs, les Parisiens étaient à deux doigts d'enfoncer le clou à deux reprises, mais Cavani manquait de justesse devant le but en étant trop court sur un centre puis en butant sur Johnsson. Quelques secondes plus tard, N'Gbakoto relançait ce match en obtenant un penalty sur une sortie non maîtrisée de Trapp. L'Allemand ne se rattrapait pas en étant pris à contre-pied par Thuram (2-1, 33e).

Cavani le maudit, le PSG se fait peur…

Au retour des vestiaires, les Parisiens repartaient sur le même rythme avec une tête de Pastore captée par Johnsson. Quelques minutes plus tard, le portier breton réalisait un véritable miracle avec une double parade sur des têtes à bout portant signées Cavani ! Décidément en échec, l'Uruguayen se présentait devant Johnsson après un caviar de Draxler, mais perdait encore son duel.

Et à force de pousser, le PSG trouvait enfin la faille avec un but de Pastore de la tête sur un centre de Draxler (3-1, 64e). Le break était enfin fait ! Et pourtant, Paris se mettait encore en danger… Sur une incursion de Coco, Meunier commettait une faute évidente dans la surface. Tout comme Thuram en première période, N'Gbakoto ne tremblait pas en trompant Trapp à contre-pied (3-2, 74e). Un but pour une fin de match folle ? Pas du tout ! En totale maîtrise, le PSG gérait les débats et pliait finalement cette partie avec un ultime but de Marquinhos de la tête sur corner (4-2, 88e). Paris décrochait une qualification amplement méritée.

La note du match : 6,5/10

Un match d'un bon niveau. Si le Paris Saint-Germain a dominé les débats dans le jeu, Guingamp n'a jamais abdiqué et a profité des erreurs défensives des Franciliens pour maintenir du suspense dans cette rencontre. Des occasions, des buts et un intérêt jusqu'à la fin de la partie, c'était plutôt plaisant à suivre.

Les buts :

- Sur un corner de Di Maria, Rabiot profite du marquage laxiste d'Ikoko pour couper au premier poteau. A bout portant, le Parisien trompe Johnson d'une jolie tête (1-0, 20e).

- Après une faute sur Di Maria sur le côté gauche, l'Argentin se charge de tirer le coup-franc. Au premier poteau, Thuram et Kerbrat ne parviennent pas à intervenir et Deaux, surpris, propulse le ballon dans sa propre cage (2-0, 24e).

- Lancé en contre, N'Gbakoto s'infiltre dans la surface du PSG. Profitant d'une mauvaise sortie de Trapp, le Breton tombe après un contact avec l'Allemand et bénéficie d'un penalty. Sans trembler, Thuram trompe le gardien parisien en frappant sur le côté gauche (2-1, 33e).

- A la récupération du ballon sur le côté gauche, Draxler réalise un bon centre dans l'axe. Devant Kerbrat, Pastore coupe la trajectoire du ballon pour marquer de la tête (3-1, 64e).

- Sur une incursion de Coco dans la surface parisienne, Meunier réalise une faute évidente. Sans trembler, N'Gbakoto transforme ce penalty en prenant à contre-pied Trapp sur la droite (3-2, 74e).

- Sur un nouveau corner botté par Di Maria, Marquinhos prend le meilleur sur le défenseur breton pour inscrire un ultime but d'une tête piquée (4-2, 87e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Angel Di Maria (8/10)

En l'absence de Neymar et Mbappé, l'Argentin a tenu la baraque ! Grâce à sa qualité technique, il a délivré une passe décisive à Rabiot sur corner. Toujours dans la provocation, il a obtenu dans la foulée le coup-franc, qu'il a lui-même tiré, sur le but contre son camp de Deaux. Avec une grosse activité, il s'est comporté comme un leader dans le secteur offensif. En fin de partie, il a signé une nouvelle passe décisive pour Marquinhos. Une qualité technique très appréciable.

PARIS SG :

Kevin Trapp (4) : après la performance ratée d'Areola dimanche face à l'Olympique Lyonnais (1-2), le gardien allemand avait une bonne opportunité pour marquer des points. Malheureusement pour lui, il n'a pas brillé. Malgré quelques arrêts sur des frappes lointaines des Bretons, il a été fautif sur le penalty concédé en touchant N'Gbakoto. Puis sur la tentative de Thuram, le portier n'a pas réussi à se racheter. En seconde période, il s'est encore incliné sur penalty.

Thomas Meunier (4,5) : le latéral droit a réalisé un match mitigé. Peu inquiété défensivement par des Bretons timorés, le Belge a profité de cette opportunité pour multiplier les montées dans son couloir. Enchaînant les bons centres, il a été tout proche de trouver Cavani en lui offrant une vraie occasion de but. Cependant, sa performance a été entachée par ce penalty concédé sur une incursion de Coco…

Marquinhos (7) : un bon match de la part du capitaine du Paris Saint-Germain. Dans les duels, il a été irréprochable et a régulièrement pris le meilleur sur les attaquants adverses. Lors des périodes fortes de son équipe, le Brésilien a été précieux grâce à ses bonnes passes. En fin de partie, il s'est même offert le luxe de marquer de la tête sur corner.

Presnel Kimpembe (6,5) : bien aidé par la performance de Marquinhos à ses côtés, le défenseur central continue d'afficher une belle sérénité. Malgré quelques fautes évitables et un excès d'engagement, il a été solide pour permettre à son équipe de récupérer rapidement le ballon.

Yuri Berchiche (5) : tout comme Trapp, l'Espagnol avait une carte à jouer sur ce match. Après la performance décevante de Kurzawa à Lyon (1-2), le latéral gauche pouvait relancer le débat à ce poste… Mais il ne l'a pas fait. Parfois dépassé défensivement et peu tranchant offensivement, il s'est surtout distingué par sa nervosité.

Adrien Rabiot (7,5) : un bon match de la part de l'international français. Dans l'entrejeu, il a imposé sa loi et a bougé les Guingampais grâce à ses qualités physiques. En confiance après son ouverture du score de la tête, il a été intéressant dans ses projections vers l'avant et a réalisé d'excellents décalages.

Giovani Lo Celso (6) : dans la construction du jeu, l'Argentin a été très présent avec de nombreux ballons touchés et un déchet très réduit. Par contre, dans ce rôle de milieu défensif, il a été encore trop fébrile. Parfois en retard, à l'image d'un énorme tacle en fin de première période, il n'a pas réussi à stopper les contres adverses.

Julian Draxler (7,5) : encore une bonne copie pour l'Allemand en étant aligné dans l'entrejeu. Disponible, actif et offensif, il a été un vrai problème pour les Bretons en s'infiltrant entre les lignes. Ce n'est pas un hasard s'il a été impliqué sur la majorité des bons mouvements du club de la capitale ce mercredi. Récompensé de ses efforts avec une passe décisive pour Pastore. Remplacé à la 77e minute par Christopher Nkunku (non noté).

Ángel Di María (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Edinson Cavani (4) : l'Uruguayen n'arrive pas à devenir le seul meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain ! Déjà décevant à Lyon (1-2), le buteur parisien n'a pas été en réussite ce mercredi face à Guingamp. Malgré plusieurs occasions, il a manqué de justesse dans le dernier geste et n'a pas réussi à bonifier les ballons de ses partenaires. Il a été aussi en échec devant Johnsson, auteur d'une double parade superbe face à lui. Un rendez-vous manqué avec l'histoire…

Javier Pastore (7) : des fulgurances techniques et un bon match pour le Sud-Américain. Trop discret en première période, il s'est repris après la pause avec un vrai impact sur le jeu parisien. Après une première tête trop écrasée, l'ailier a réussi à marquer de la tête sur un bon centre de Draxler. Un bon moyen pour le remettre en confiance.

GUINGAMP :

Karl-Johan Johnsson (4,5) : le gardien n'a pas ménagé ses efforts ce mercredi pour tenter de résister aux Parisiens. Auteur de plusieurs parades devant Cavani ou encore Pastore, le portier de Guingamp n'a rien pu faire sur les têtes à bout portant de Rabiot, Pastore et Marquinhos puis sur le but contre son camp de Deaux. Rageant pour lui car il a été tout de même bon, avec notamment une double parade superbe face à Cavani. Avec 4 buts encaissés, c'est dur…

Jordan Ikoko (3,5) : face à son ancienne équipe, le latéral droit a encore connu un match difficile. Sur l'ouverture du score, il a été clairement en fautif en étant en retard au marquage sur Rabiot. Même par la suite, il a été en souffrance sur les accélérations des Parisiens…

Christophe Kerbrat (4) : le défenseur central a fait de son mieux pour limiter les dégâts. Malgré plusieurs interventions décisives dans la surface, il a été tout de même en difficulté ce mercredi en laissant plusieurs opportunités à Cavani. Mais pour sa défense, l'Uruguayen n'a jamais profité de ce laxisme pour marquer. Remplacé à la 63e minute par Jérémy Sorbon (non noté).

Felix Eboa Eboa (3,5) : tout comme Ikoko, le défenseur central retrouvait son ancienne équipe et il n'a pas été à son avantage. Aligné au poste de défenseur central, il a été régulièrement pris dans son dos sur les appels des Parisiens. On soulignera tout de même une intervention cruciale en première période pour éviter un but du PSG.

Pedro Rebocho (4) : à l'image de ses coéquipiers en défense, le Portugais a passé une soirée difficile. Dans son couloir, il a dû gérer les montées de Meunier, qui a souvent dédoublé pour proposer des solutions. Offensivement, il a été incapable d'apporter en raison des difficultés des siens.

Lucas Deaux (3) : une catastrophe sur cette rencontre. Dans l'entrejeu, le milieu de terrain a vécu un enfer en courant majoritairement dans le vide. Pire encore, il a été coupable sur le deuxième but du PSG en propulsant le ballon dans sa propre cage. Malheureux jusqu'au bout…

Lebogang Phiri (4) : pour un milieu défensif, jouer le Paris Saint-Germain n'est jamais évident… Avec l'énorme maîtrise du club de la capitale sur cette rencontre, le Breton s'est beaucoup dépensé, mais n'a pas été récompensé de son activité. En difficulté défensivement, il s'est tout de même distingué avec une frappe intéressante en première période.

Ludovic Blas (4,5) : sans surprise, le milieu de terrain a également éprouvé des difficultés. Avec la domination des Parisiens dans l'entrejeu, il a été bousculé et n'a pas réussi à relancer son équipe. On notera tout de même quelques bonnes relances pour permettre les contres de son équipe. Remplacé à la 79e minute par Yannis Salibur (non noté).

Yeni N'Gbakoto (6) : si son équipe a été peu offensive dans l'ensemble, l'ailier a été tout de même le plus intéressant de Guingamp. Grâce à sa vitesse, il a posé des problèmes aux Parisiens et a obtenu un penalty, avec malice, sur une sortie de Trapp. En seconde période, le Breton a été moins présent, mais a réussi à transformer son penalty.

Marcus Thuram (4) : une intervention manquée sur le deuxième but du PSG, un penalty transformé et c'est à peu près tout pour le buteur de Guingamp. Avec la maîtrise du club de la capitale, l'avant-centre a été très peu trouvé par ses coéquipiers et n'a pas réussi à peser sur la défense adverse.

Marcus Coco (6) : l'ailier de l'EAG s'est bien battu. Malgré ses efforts défensifs pour aider ses partenaires, il a conservé une belle lucidité pour tenter de sonner la révolte sur des contres. Puis juste avant sa sortie, il a obtenu un penalty sur une bonne incursion. Remplacé à la 73e minute par Jimmy Briand (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de France sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 4-2 GUINGAMP (mi-tps: 2-1) - FRANCE - Coupe de France / 16e
Stade : Parc des Princes - 47.322 spectateurs - Arbitre : A. Gautier

Buts : A. Rabiot (21e) L. Deaux (25e, csc) J. Pastore (64e) Marquinhos (89e) pour PARIS SG - M. Thuram (33e, pen.) Y. N'Gbakoto (75e, pen.) pour GUINGAMP
Avertissements : Yuri (36e), G. Lo Celso (41e), pour PARIS SG

PARIS SG : K. Trapp, Marquinhos, P. Kimpembe, T. Meunier, Yuri, Á. Di María, A. Rabiot, G. Lo Celso, (C. Nkunku, 78e)J. Draxler, J. Pastore, E. Cavani,

GUINGAMP : K. Johnsson, C. Kerbrat (J. Sorbon, 63e), F. Eboa Eboa, J. Ikoko, Pedro Rebocho, L. Blas (Y. Salibur, 80e), L. Deaux, L. Phiri, M. Coco (J. Briand, 74e), Y. N'Gbakoto, M. Thuram,

L'ouverture du score de Rabiot de la tête (1-0, 20e)

La joie des Parisiens après le but contre son camp de Deaux (2-0, 24e)

Thuram a réduit l'écart sur penalty (2-1, 33e)

En échec, Cavani n'a pas réussi à marquer ce mercredi

La célébration de Pastore après son but (3-1, 64e)

N'Gbakoto a relancé le match sur un penalty (3-2, 74e)

Marquinhos a plié la partie de la tête (4-2, 88e)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Pensez-vous que Paul Pogba doit quitter Manchester United en fin de saison ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2017-18
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2017-18
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2017-18
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB