Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Milan : de retour en haut de l'affiche, c'est le moment de régler ses comptes avec le PSG pour Ménez !

Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 23/09/2014 à 11h23
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En fin de contrat au PSG, Jérémy Ménez a rejoint le Milan AC durant l'intersaison. Avec réussite pour le moment. De retour en haut de l'affiche, l'attaquant français savoure après une dernière saison compliquée à Paris. Laurent Blanc ne restera pas dans le coeur du Rossonero. Le Brésilien Lucas non plus...

Milan : de retour en haut de l'affiche, c'est le moment de régler ses comptes avec le PSG pour Ménez !
Jérémy Ménez a retrouvé le terrain et les filets en Italie.

3 matchs, 3 buts. Jérémy Ménez a déjà inscrit plus de buts en Serie A cette saison qu'en Ligue 1 sur l'ensemble de l'exercice 2013-14 (2 en 16 apparitions). Passé du Paris Saint-Germain, où il était arrivé au terme de son contrat, au Milan AC durant l'intersaison, l'attaquant français réussit des débuts remarqués avec les Rossoneri. Pourquoi un retour aussi rapide en haut de l'affiche ? L'international tricolore l'explique par plusieurs raisons.

«Si tu te bats la semaine à l'entraînement, tu as plus de chances de jouer le week-end. Pour moi, c'est ça une concurrence saine, lâche Ménez dans les colonnes de France Football. Je suis pour l'instant dans l'axe, et il y a également beaucoup de monde avec Fernando Torres, El-Shaarawy, Pazzini, Honda, Mbaye Niang... En plus, on ne joue pas de coupe d'Europe cette saison et les places vont être encore plus chères. Mais on est au Milan AC, il faut taffer, aller chercher et gagner sa place.» En clair, l'ancien Monégasque a retrouvé une concurrence saine de l'autre côté des Alpes et en profite aujourd'hui. Ce qui n'était pas le cas à Paris, où Laurent Blanc se serait aussi trompé en voyant en lui un joueur de côté.

«Ancelotti savait où me faire jouer, il n'y avait pas de problème»

«Laurent Blanc m'a toujours aligné sur un côté au PSG ou quand il était sélectionneur de l'équipe de France. J'ai toujours accepté, mais ça m'a joué des tours. On ne m'a jamais évalué à ma vraie place, explique Ménez. Ancelotti savait où me faire jouer, il n'y avait pas de problème.»

"Ancelotti m'a mis en attaque. Il m'a vite cadré, poursuit le Français. C'est là qu'on a vu la différence. Avec qui je n'ai joué sur les côtés que pour dépanner. Mon vrai poste, c'est dans l'axe, derrière l'attaquant ou en pointe. C'est là que je m'exprime le mieux, que je me sens bien sur le terrain. Ça peut paraître bizarre à certains, mais j'aime courir ! J'aime demander la balle. Je me sens libre dans l'axe. (...) Quand Blanc est arrivé, qu'on est passés en 4-3-3, il me voyait davantage sur le côté..."

«Lucas, ça fait deux ans qu'il est là, il a mis 3 buts»

Si Blanc est quelque peu égratigné, son ancien partenaire au PSG, le Brésilien Lucas, en prend lui sérieusement pour son grade. «Par rapport à certains, quand on fait le rapport prix-statistiques, j'étais pas mal, non ? Lucas, ça fait deux ans qu'il est là, il a mis 3 buts (6 en 67 matchs de L1 et C1 en réalité depuis son arrivée). Mais il a coûté 40 M€. Et il est Brésilien... Lucas a des qualités, pas de problème ! Mais aujourd'hui, vaut peut-être mieux être étranger au PSG et bien soigner sa communication», sous-entend le néo-Milanais.

«Moi je suis Français et Parisien. Je n'ai pas Twitter ou Instagram pour envoyer des messages et des belles photos, enchaîne Ménez. Je ne fais pas de cinéma sur les réseaux sociaux. Je ne dirais pas "vive Paris ! Allez Paris !" pour faire le beau. Je ne suis pas comme ça. Mais ça ne voulait pas dire pour autant que je n'aimais pas mon club, loin de là ! Simplement, je ne suis pas un faux ! Beaucoup de joueurs font aujourd'hui leur publicité comme ça pour être appréciés. Moi, tant que je sais que je suis aimé du vestiaire, que mes coéquipiers savent qui je suis véritablement, ça me va.»

Pour l'heure, Ménez a tout ça au Milan AC. Reste à savoir s'il ne s'agira pas encore que d'un simple feu de paille...

Que pensez-vous des déclarations de Ménez ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB