Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Verts maintiennent la voilure - Débrief et NOTES des joueurs (Saint-Etienne 3-1 Reims)
Par Maxime Deloffre - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 17/08/2014 à 19h08
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Menés au score au repos, les Verts ont su trouver les ressources nécessaires pour renverser la vapeur face à Reims (3-1). Nettement dominateurs, les hommes de Galtier prennent seuls la tête de la Ligue 1.

Les Verts maintiennent la voilure - Débrief et NOTES des joueurs (Saint-Etienne 3-1 Reims)
Kévin Monnet-Paquet a marqué les esprits pour sa première.

Christophe Galtier est passé par toutes les émotions. L'AS Saint-Etienne, dominatrice en début de rencontre, a été piégée par une équipe de Reims évoluant en contre. Mais ses hommes ont su redoubler d'ardeur et se montrer, enfin, précis dans le secteur offensif, pour offrir à leur public une bien belle victoire. Les Rémois enchaînent eux une septième défaite consécutive à l'extérieur en Ligue 1.

L'ASSE domine, Moukandjo plus réaliste

D'entrée, poussés par un public bruyant, les Verts prenaient les rênes et assiégeaient la surface adverse. Corgnet trouvait d'ailleurs le poteau d'Agassa, mais les actions se faisaient rares, malgré les accélérations de Monnet-Paquet et les dribbles de Gradel. Les imprécisions et le manque d'adresse face au but adverse finissaient par se payer cher. Car sur sa première occasion, Reims trouvait la faille par Moukandjo, se jouant de la défense adverse, mais le but était accordé à Perrin contre son camp, ayant dévié le ballon (27e, 0-1).

Un second acte à sens unique

Dès le retour des vestiaires, les Stéphanois partaient pied au plancher, nettement plus incisifs et menaçants aux abords des buts rémois. C'est finalement sur un coup de pied arrêté que le score changeait au tableau d'affichage. Gradel envoyait en plein lucarne un coup franc à l'entrée de la surface de réparation (60e, 1-1).

Reims, regroupé en défense, tentait de pointer le bout de son nez dans le camp adverse, mais la machine stéphanoise était lancée. Sur un centre millimétré d'Erding, Monnet-Paquet doublait la mise de la tête, bien aidé par la sortie aérienne ratée d'Agassa. Son premier but sous ses nouvelles couleurs (70e, 2-1). Les Rémois sombraient en fin de rencontre, l'ajustement tactique de Vasseur précipitant la fin du suspense. Car peu après la sortie du latéral gauche Signorino, c'est depuis ce couloir qu'Hamouma servait parfaitement Erding pour marquer et clôturer le score (81e, 3-1).

Les Stéphanois pourront se déplacer l'esprit en paix jeudi, à Karabukspor en Turquie, pour le barrage aller de la Ligue Europa. Les Rémois n'ont en revanche pas réussi la même prestation que le week-end dernier, face au PSG. Il faudra montrer plus d'ardeur contre Caen, lors de la prochaine journée.

La note du match : 6,5/10

Malgré la chaleur, les deux équipes ont offert un match empreint de rythme, malgré de nombreuses approximations. Mais les Stéphanois ont su harceler leurs adversaires, avec le soutien de leur public, pour renverser la situation et parvenir à décrocher la victoire. Menés en fin de rencontre, les Rémois sont sortis de leur base, ce qui a contribué à un dernier quart d'heure beaucoup plus ouvert.

Les buts

- Moukandjo slalome au milieu de quatre défenseurs adverses puis ajuste Ruffier dans la surface d'une frappe écrasée mais suffisamment croisée pour ouvrir le score, détournée par Perrin qui se voit accorder un csc (27e, 0-1).

- Bourillon provoque un coup franc à l'entrée de la surface, que Gradel transforme magnifiquement en lobant le mur, le ballon finit en pleine lucarne (60e, 1-1).

- Erding se joue de Signorino et centre du gauche au deuxième poteau pour Monnet-Paquet qui profite d'une sortie ratée d'Agassa pour pousser le ballon de la tête dans le but vide (70e, 2-1).

- Hamouma sert Erding au sol à la limite du hors-jeu qui conclue dans le but vide, dans les six mètres (81e, 3-1).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Mevlut Erding (7,5) :

Auteur d'un doublé contre Guingamp, il a connu un passage à vide en début de rencontre, sur le front de l'attaque. Le jeu se jouant sur les ailes, il a rarement été alerté. Beaucoup plus sollicité au retour des vestiaires, il a plié le match. Il adresse un centre millimétré et décisif à Monnet-Paquet, du gauche, qui permet aux Verts de prendre l'avantage, avant d'y aller de son but, déjà son troisième cette saison. Remplacé à la 87e minute par Ricky Van Wolfswinkel (non noté), Galtier profitant de la victoire acquise pour le lancer.

ST-ETIENNE :

Stéphane Ruffier (6) : surpris sur l'ouverture du score, la frappe de Moukandjo étant déviée par Perrin, il a su rester vigilant pour empêcher les Rémois de prendre le large tout d'abord, sur une frappe de Charbonnier, puis de revenir au score.

Jonathan Brison (5) : Bayal est souvent venu le suppléer, car souvent pris de vitesse que ce soit par Diego ou Moukandjo.

Moustapha Bayal (6,5) : il a avorté de nombreuses actions rémoises grâce à son positionnement, en couverture. Son impact physique dans les duels est toujours aussi précieux pour ses coéquipiers.

Loïc Perrin (6) : s'il fait partie des plots passés par Moukandjo sur le premier but, il n'a jamais démérité et a prouvé une fois de plus toute la combativité et l'envie de bien faire qui l'habitent. Un exemple à suivre, et il sait remobiliser ses coéquipiers.

Franck Tabanou (5) : plus souvent porté sur l'offensive que sur la défense, il se laisse surprendre par Moukandjo lors de l'ouverture du score, sur la première incursion rémoise dans son couloir.

Fabien Lemoine (6) : discret avant le repos, il s'est positionné plus haut après le repos et a apporté le danger, concrétisé par plusieurs centres dangereux.

Jérémy Clément (5,5) : moins en vue que Lemoine mais tout aussi précieux, il a cette faculté de poser le pied sur le ballon pour organiser le jeu. Dommage qu'il ait peu joué vers l'avant.

Benjamin Corgnet (6,5) : absent contre Guingamp, il a dynamisé le secteur offensif. Il a su porter le ballon vers l'avant et jouer en déviation. Il frappe le poteau d'Agassa en début de rencontre, avant de manquer deux balles de but au retour des vestiaires, mais son apport a été précieux. Remplacé à la 76e minute par Renaud Cohade (non noté) qui s'est tout de suite mis dans le tempo.

Max-Alain Gradel (6) : tantôt à gauche, tantôt à droite, il a été en situation délicate dans le premier acte, manquant plusieurs frappes et tentant d'obtenir, en vain, un penalty. Il marque cependant un but splendide en pleine lucarne sur coup franc direct. Remplacé à la 69e minute par Romain Hamouma (6) qui soigne son entrée en jeu par une passe décisive quelques minutes plus tard.

Mevlut Erding (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Kévin Monnet-Paquet (7) : il avait clairement envie de marquer les esprits pour son premier match avec les Verts, et n'a pas ménagé ses efforts. Toujours bien placé et bien inspiré, il permet à ses coéquipiers de reprendre l'avantage.

REIMS :

Kossi Agassi (4) : contraint à plusieurs interventions en première période, il n'a fait que repousser l'échéance. Il s'incline sur un coup franc somptueux de Gradel, et manque sa sortie aérienne sur le deuxième but, inscrit par Monnet-Paquet.

Aissa Mandi (4) : visiblement gêné par la chaleur, il a un peu souffert avant le repos, et s'est trouvé à la limite du KO après un choc tête contre tête avec Perrin. Moins influent qu'à l'ordinaire.

Mickaël Tacalfred (5) : le symbole de l'expérience. Il a souvent dévié ou repoussé des centres d'une tête, d'une épaule ou du bout des crampons. Mais il n'a fait que repousser l'échéance.

Mohamed Fofana (4) : solide en première période, il s'en est souvent remis à l'expérience de son coéquipier en charnière centrale, Tacalfred, pour repousser les assauts des Verts dans la surface.

Franck Signorino (4) : bougé par Monnet-Paquet et Corgnet, il n'a jamais rendu les armes et redoublé de combativité pour ne pas prendre l'eau dans son couloir gauche. Mais souvent en infériorité numérique, il a été en grande difficulté et laisse Erding adresser une passe décisive sur le second but. Remplacé à la 80e minute par Eliran Atar (non noté).

Antoine Devaux (5,5) : que d'activité dans l'entrejeu ! Solide dans le pressing, à l'amorce des contre-attaques… Il a rapidement fait comprendre à Vasseur qu'il était indispensable, même s'il n'a pas su enrayer les vagues successives des Verts après le repos.

Grégory Bourillon (4,5) : défenseur contre le PSG, il a été placé en sentinelle au milieu de terrain ce dimanche, avec moins de réussite. Il n'a pas toujours réussi à ralentir les fulgurances stéphanoises dans son camp, et provoque bêtement le coup franc qui amène l'égalisation. Remplacé à la 63e minute par Bocundji Ca (non noté).

Prince Oniangué (4,5) : moins incisif que Devaux mais plus impliqué que Bourillon, il a joué une partition correcte sans faire de merveilles pour autant. Plus offensif que ses coéquipiers, il a profité de sa taille (1,87m) pour remporter des duels de la tête mais n'a pas su poser le jeu.

Benjamin Moukandjo (5) : il n'a pas toujours utilisé ses munitions à bon escient, jusqu'à ce slalom dans une défense aux abonnés absents, lui permettant d'ouvrir le score. Il pense à repiquer vers l'intérieur pour piéger Tabanou sur son mauvais pied.

Gaëtan Charbonnier (3,5) : une frappe puissante en fin de première période, et c'est à peu près tout. Comme face au PSG, Reims a joué en contre et son attaquant de pointe s'est trouvé sevré de ballons. Contraints de redescendre d'un cran pour tâter le cuir après le repos.

Diego Rigonato (3,5) : un grand pont sur Brison avant un centre rasant, il a idéalement entamé la rencontre avant de se faire beaucoup plus discret. Remplacé à la 86e minute par Mads Albaek (non noté).

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement de la Ligue 1 sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue 1 / 2e journée
Saint-Étienne 3–1 Reims (0-1)
Geoffroy-Guichard
Arbitre : M. Antony Gautier
Buts : Gradel (60e), Monnet-Paquet (70e), Erding (81e) pour Saint-Etienne ; Perrin (csc, 27e) pour Reims.
Avertissements : Bayal (65e), Brison (83e) pour Saint-Etienne ; Devaux (35e), Bourillon (59e) pour Reims.

Saint-Etienne : Ruffier - Brison, Bayal, Perrin, Tabanou - Lemoine, Clément, Corgnet (Cohade, 76e) – Gradel (Hamouma, 69e), Erding (Van Wolfswinkel, 87e), Monnet-Paquet. Entraîneur: Christophe Galtier.

Reims : Agassa - Mandi, Tacalfred, Fofana, Signorino (Atar, 80e) - Devaux, Bourillon (Ca, 63e), Oniangué - Moukandjo, Charbonnier, Diego (Albaek, 86e). Entraîneur: Jean-Luc Vasseur.

Les Verts savourent, Galtier donne encore des consignes



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB