Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le 11 type des buzz du Mondial au Brésil
Par Maxime Deloffre - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 14/07/2014 à 23h25
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les manuels retiendront de ce Mondial la quatrième étoile glanée par l'Allemagne au cours de son histoire. Mais la Coupe du monde au Brésil a aussi offert d'incroyables séquences «buzz» , moquées et détournées par les internautes ou qui ont au contraire suscité un vent de compassion... Voici le 11 type de ces séquences, établi par Maxifoot.

Le 11 type des buzz du Mondial au Brésil
La morsure de Luis Suarez restera comme l'une des images fortes du Mondial.

1. La morsure de Suarez

Cette image restera comme l'une des plus fortes du Mondial. L'Italie et l'Uruguay s'affrontent en phase de poules. A la 79e minute, Luis Suarez se penche sur l'épaule de Giorgio Chiellini et, selon toute vraisemblance, le mord à l'épaule. L'attaquant de la Celeste n'est pas sanctionné, mais l'image de Chiellini montrant les traces de dent à l'arbitre fera très vite le tour du monde. Les réseaux sociaux s'enflamment, parodiant la morsure du «cannibale» Suarez, la troisième de sa carrière. La FIFA intervient, et le suspend 9 matchs avec sa sélection, en plus de 4 mois d'interdiction de pratique du football. Le débat prend la forme d'un scandale d'état en Uruguay, où le président dénonce les «fils de put**» de la FIFA. Un caractère qui ne refroidit nullement l'attrait que lui portait le FC Barcelone, qui vient de l'engager pour 5 saisons. Luis Suarez aura marqué le Mondial de son empreinte… dentaire.

La morsure de Suarez a inspiré de nombreux internautes

2. La détresse des Brésiliens

La demi-finale entre le Brésil et l'Allemagne a été de loin l'évènement le plus commenté du Mondial, sur les réseaux sociaux. Twitter a ainsi battu le record du nombre de tweets pour un événement sportif avec 35,6 millions de commentaires postés, dont un pic à 580 000 tweets par minute (!) lors du 5e but allemand. Des résumés du match ironiques ont fleuri sur les réseaux sociaux, mais ce sont bien les larmes qui ont suscité le plus de réactions. Celles du capitaine de la Seleçao, David Luiz et de nombreux supporters dont Clovis Fernandez, que le Brésil connaît bien. Surnommé «le 12e homme de la Seleçao» , il a assisté à 154 matchs du Brésil dans sa vie, le plus souvent accompagné de sa réplique du trophée de la Coupe du monde. Trophée qu'il a remis à une supportrice allemande à la fin de la rencontre, se séparant de son fétiche...

La détresse du «12e homme de la Seleçao» 

3. Le coup de génie de Van Gaal

Quart de finale entre les Pays-Bas et le Costa Rica. Les deux équipes se dirigent tout droit vers les tirs au but (0-0). C'est alors que le sélectionneur batave Louis Van Gaal tente un coup de poker, jamais vu en Coupe du monde. Il remplace son gardien Jasper Cillessen par Tim Krul 30 secondes avant la fin du match, pour la séance de tirs au but. Alors même que le gardien de Newcastle n'avait pas touché un seul ballon de toute la compétition, il sort deux tentatives du Costa Rica lors de la séance décisive, et propulse les Oranje en demi-finales. Unanimement, les réseaux sociaux crient au génie. A peu de choses près, cela aurait pu être considéré comme la décision la plus incompréhensible de l'histoire de la Coupe du monde.

Tim Krul remplace Jasper Cillessen pour la séance de tirs au but

4. La Goal Line Technology

Après quelques essais en Coupe du monde des clubs et en Coupe des Confédérations, la FIFA lance son bijou technologique dans le grand bain. Le système, réputé infaillible et inviolable, ne va pas mettre longtemps à faire ses preuves dans cette Coupe du monde. Le 15 juin, son utilité est démontrée pour la première fois lors du match France-Honduras. Après une frappe de Karim Benzema, heurtant le poteau puis captée par Valladares, l'arbitre valide le but. Non sans provoquer la colère du sélectionneur adverse, car le ralenti, arrêté au mauvais moment indiquait dans un premier temps qu'il n'y avait pas but. Les Bleus sont donc les premiers à bénéficier de ce dispositif, comme pour le but en or inscrit face au Paraguay en 1998. Pourtant, l'UEFA et Michel Platini pourraient s'en passer lors de l'Euro 2016, privilégiant les arbitres de surface....

La Goal Line Technology a fait ses preuves au Brésil

5. Robben, de la piste d'athlé au grand bassin

A 30 ans, Arjen Robben a été impressionnant tout au long du Mondial. Surtout, l'ailier batave a contribué à la première surprise de la compétition, à savoir l'humiliation de l'Espagne tenante du titre (5-1). De ce match beaucoup se remémorent la pointe d'accélération à 37 km/h du joueur du Bayern Munich, déposant littéralement Sergio Ramos, pourtant à 30 km/h, avant d'aller s'amuser avec Iker Casillas. Hélas, en huitièmes de finale contre le Mexique, c'est son plongeon dans la surface, récompensé d'un penalty, qui sera largement dénoncé sur le web. Si Robben se défend d'avoir simulé, sur cette action en tout cas, les montages peu flatteurs fleurissent...

Arjen Robben n'a pas échappé aux détournements du web

6. Le Mondial peut être sexy...

Au cours d'un Mondial, il y a ceux qui ne quittent pas la pelouse des yeux une seconde, et ceux dont le regard furète en tribune, à la recherche des supportrices les plus attirantes. A ce petit jeu, les caméramen font souvent forts et ont même été accusés de donner une image sexiste à l'évènement mondial. L'une des supportrices a néanmoins crevé l'écran, puisque la Belge Axelle Despiegelaere a été repérée puis engagée par L'Oréal. Mais son contrat a déjà été rompu, après la découverte de photos de chasse sur son compte Facebook. Certains pays peuvent se targuer d'avoir comme présentatrices des femmes aux mensurations parfaites, comme la Mexicaine Vanessa Huppenkothen et la Chilienne Jhendelyn Nunez… Autant dire que dans ces pays-là l'avant-match compte autant que le match, sinon plus…

A gauche, la Mexicaine Vanessa Huppenkothen ; à droite, la Chilienne Jhendelyn Nunez

7. Les danses des Colombiens

La Colombie a marqué les esprits lors de ce Mondial. Et pas uniquement par James Rodriguez, élu meilleur joueur de la phase de poules par la FIFA, et auteur d'un but somptueux face à l'Uruguay. Non, la Colombie, c'était aussi les célébrations de but les plus festives de cette Coupe du monde. Quelques pas de danse à 7 ou 8, en rythme, qui n'ont pas échappé aux réseaux sociaux. A voir leur coordination, pas de doute, c'était travaillé à l'entraînement entre deux coups francs.

Les célébrations de but les plus festives

8. Les gardiens héroïques

Dans un Mondial où le nombre de buts marqués a égalé le record de 1998 (171), ce sont bien les gardiens qui ont le plus impressionné. Le premier à enflammer le web fut le Mexicain Guillermo Ochoa, héroïque notamment en phase de poules contre le Brésil, le pays hôte. L'Allemand Manuel Neuer a amusé les réseaux sociaux par ses sorties parfois à 30 mètres de ses buts contre l'Algérie en huitièmes de finale, le muant en gardien-libéro. Mais le réel buzz demeure celui créé par l'Américain Tim Howard. Contre la Belgique en huitièmes de finale, le portier des Yanks a réalisé 16 arrêts, le record depuis que les chiffres sont comptabilisés, en 1966. Ses arrêts ont inspiré de nombreux détournements aux internautes...

Les arrêts de Tim Howard sauvent Neymar et le Titanic, et s'immiscent dans «Game of Thrones»

La performance d'Ochoa contre le Brésil n'est pas passée inaperçue

9. Le spray «9:15 Fairplay»

Pour la majorité des joueurs et du grand public, le spray utilisé par les arbitres lors des coups francs était une grande nouveauté. Déjà utilisé en Amérique du Sud, il est surnommé le "9:15 Fairplay" , car il permet aux arbitres de s'assurer que le mur reste à distance réglementaire. Mais les arbitres européens ont eu quelques difficultés à adopter ce dispositif, et ont parfois dressé un vrai monticule devant les ballons. Utile pour une pénalité, moins au foot. Et les défenseurs ont parfois râlé de voir leurs chaussures recouvertes, pas vrai Martins Indi ? Plus sérieusement, certains dénoncent la composition chimique de ce spray, dans laquelle entre le butane et le propane...

Le spray a une utilité redoutable mais a connu quelques ratés

10. Sabella à la renverse

Il n'y a pas que les joueurs qui inspirent les internautes. Les sélectionneurs ne sont pas à l'abri de se retrouver parmi les sujets les plus commentés sur Internet. C'est le cas de l'Argentin Alejandro Sabella. Lors du quart de finale contre la Belgique, il se laisse partir en arrière, dépité par une frappe manquée de Gonzalo Higuain et manque de perdre l'équilibre. La scène dure moins de deux secondes, mais téléspectateurs et internautes ont, comme toujours, l'oeil vif et l'esprit malin.

Alejandro Sabella a volé la vedette à ses joueurs l'espace de quelques heures

11. Robin Van Persie, le Hollandais volant

Au deuxième jour seulement du Mondial, le Brésil tenait l'un des plus beaux buts de la compétition, issu du match entre les Pays-Bas et l'Espagne. Sur un long centre venu de la gauche, Robin Van Persie reprenait victorieusement de la tête et lobait Iker Casillas. Une tête plongeante somptueuse et parfaitement exécutée, qui a impressionné les amateurs de ballon rond. Et, en conséquences, agité les réseaux sociaux pendant de longues heures, transformant le buteur des Oranje en Superman, ou en acolyte de Peter Pan.

«Super Van Persie» a impressionné dès l'entame du Mondial

Et vous, quel buzz vous a le plus affecté ? Pour en débattre, rendez-vous dans l'espace «Publiez un commentaire» ci-dessous...



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quel serait pour vous le meilleur choix pour succéder à Thiago Motta devant la défense au PSG la saison prochaine ?

N'Golo Kanté (Chelsea)
Fabinho (Monaco)
Danilo Pereira (FC Porto)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2017
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB