Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Shaqiri fait pleurer le Honduras - Débrief et NOTES des joueurs (Honduras 0-3 Suisse)
Par Maxime Deloffre - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 25/06/2014 à 23h53
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La Suisse a validé son ticket pour les huitièmes de finale sans trembler, où elle affrontera l'Argentine, après sa victoire sur le Honduras (3-0). Exit le spectre de 2010, les coéquipiers de Shaqiri, auteur d'un triplé, ont dominé dans tous les secteurs.

Shaqiri fait pleurer le Honduras - Débrief et NOTES des joueurs (Honduras 0-3 Suisse)
Shaqiri a fait taire les détracteurs et le peuple du Honduras.

Eté 2010. La Suisse bat l'Espagne d'entrée en phase de poules. Proche de se qualifier, elle concède le nul face au Honduras (0-0) et finit troisième, manquant son rendez-vous avec les huitièmes de finale. Ce n'était pas encore l'heure des soldes au Brésil, la Suisse n'a fait aucune concession aux Catrachos. Hitzfeld et ses troupes ont tôt fait de faire taire les superstitieux et retrouveront l'Argentine au prochain tour, menés par Shaqiri, auteur d'un triplé. Renversant (3-0).

Shaqiri ouvre le bal pour une Suisse timorée...

La Suisse ne tergiversait pas longtemps. Remonté comme jamais, Shaqiri inscrivait un but splendide, une frappe flottante du gauche à l'entrée de la surface finissant en pleine lucarne (0-1, 6e). Dominatrice sur ce début de rencontre, la Nati laissait pourtant le ballon au Honduras, agissant en contre. Certains y verront la crainte de la Suisse à devoir construire le jeu, plus explosive en contre. Toujours est-il que la méthode fonctionnait, puisque Shaqiri doublait la mise sur un contre, remportant son duel face à Villadares (0-2, 31e). La quatrième fois en cinq rencontres de Coupe du monde qu'un joueur inscrit un doublé face au Honduras.

Le Honduras relève la tête, Shaqiri lui rabat violemment

Hitzfeld desserrait enfin les dents sur le banc, imaginant mal le Honduras revenir à sa hauteur après la pause. Sans doute déjà tourné vers l'Argentine, le sélectionneur redescendait sur terre en voyant son latéral Rodriguez s'employer pour repousser sur sa ligne une frappe de Bengtson. J. Palacios devait ensuite obtenir un penalty, balancé par Djourou dans la surface, mais l'arbitre laissait filer…

Les Catrachos payaient au prix fort leur manque de réalisme. Sur un nouveau contre, Drmic débordait côté gauche et servait Shaqiri qui ajustait, encore, Valladares (0-3, 71e). Benaglio restait vigilant et repoussait une reprise de Najar, préservant sa cage inviolée. Mal payé pour le Honduras, loin d'avoir été ridicule mais trop friable derrière. Au coup de sifflet final, Shaqiri, sorti par Hitzfeld, se ruait sur le terrain pour récupérer le ballon après son triplé inscrit. Les Catrachos quittaient le terrain tête basse, tandis qu'Hitzfeld félicitait le sursaut d'orgueil de ses joueurs.

La note du match : 6,5/10

La Suisse aurait sans doute pu faire encore mieux si elle s'était donné la peine de mettre le pied sur le ballon et construire ses actions. Mais elle s'est montrée explosive en contre, un choix tactique d'Hitzfeld payant. Le Honduras a mis la pression sur les buts de Benaglio après le repos et offert du spectacle et des frissons aux supporters. La rencontre est loin d'avoir été ennuyeuse, avec ce box-to-box proposé par les Suisses. La pelouse en revanche a souffert des matchs précédents et plusieurs mottes de terre ont fait leur apparition.

Les buts

- Excentré à droite de la surface, Shaqiri repique dans l'axe et enclenche une frappe enroulée somptueuse à l'entrée de la surface, puissante et qui finit dans la lucarne gauche. Valladares lève les bras la croyant dehors… (0-1, 6e).

- Sur un contre ultra-rapide, Drmic voit Figueroa foncer sur lui et sert Shaqiri qui file au but et remporte son face-à-face avec Valladeres sans difficulté (0-2, 31e).

- Lancé en profondeur, Drmic temporise côté gauche et attend le soutien de Shaqiri dans la surface. L'ailier prend le portier du Honduras à contre-pied (0-3, 71e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Xherdan Shaqiri (8)

À vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Il manque un but tout fait d'entrée de match, mais inscrit peu après un but somptueux ! Plus difficile, donc plus intéressant certainement. Il a été séché à chaque accélération, identifié comme étant le principal danger suisse, ce qui ne l'empêche pas de signer un triplé alliant finesse, précision et justesse technique. La plupart des ballons dans le camp adverse sont passés entre ses pieds. Précis dans ses transmissions, intelligent dans ses choix, il a été le poison du Honduras. Remplacé à la 87e minute par Blerim Dzemaili (non noté).

HONDURAS :

Noel Valladares (4,5) : à froid, il parvient à contrer une tentative à bout portant de Shaqiri. Mais son erreur de jugement sur le premier but du suisse est incroyable, lui qui voyait le tir hors du cadre… Ces cinq minutes résument son match, où il a enchaîné les arrêts décisifs et les mauvais choix, la main tremblante.

Brayan Beckeles (5) : il a multiplié les tacles, bizarrement dans d'autres secteurs que son couloir droit qu'il a souvent déserté, mais à l'inverse de ses coéquipiers il ne commettait pas de fautes ce faisant.

Victor Bernardez (4,5) : agacé de prendre l'eau en défense, il a fait de moins en moins d'efforts sur la pelouse, peu aidé par Figueroa.

Maynor Figueroa (3) : constamment dépassé, aussi peu à l'aise dans la relance que dans les duels, il n'a pas seulement séché ses adversaires, il imprime également ses crampons sur la poitrine de son coéquipier Claros qui ne le voit pas arriver. Un danger sur le terrain. Pour les Suisses comme pour les siens. On le voit immobile face à Xhaka dans sa propre surface, inerte, au lieu de contrer le milieu de la Nati…

Juan Carlos Garcia (4,5) : il a montré un visage intéressant sur le plan offensif, mais trop friable en défense. Shaqiri s'est joué de lui de nombreuses fois.

Oscar Boniek Garcia (5,5) : c'est de son côté que sont venues les principales, mais rares, occasions du Honduras. Il a réussi à prendre le dessus sur Rodriguez à plusieurs reprises mais ses centres n'ont rien donné. Remplacé à la 77e minute par Andy Najar (non noté) qui oblige Benaglio à la parade quelques minutes plus tard.

Jorges Claros (5) : il a réalisé une première période solide, faisant bien tourner le ballon devant la surface des Suisses, avant de s'éteindre progressivement. Le deuxième but de Shaqiri lui a asséné un coup derrière la tête.

Wilson Palacios (4,5) : le H sur son maillot pourrait tout aussi bien signifier Honduras et Hôpital. Il était suspendu pour le match contre l'Equateur, et cela n'a rien de surprenant. Il a passé plus de temps au sol que sur ses deux jambes, taclant à maintes reprises.

Roger Espinoza (4,5) : averti de la qualité de contre de ses adversaires, il a parfois fait preuve de trop de prudence en n'osant pas s'engouffrer dans son couloir gauche pour mieux couvrir son couloir où opérait Shaqiri. Une intention louable mais inefficace, inoffensif en attaque et dépassé en défense. Remplacé à la 46e minute par Marvin Chavez (4) qui offre aux Suisses un coup franc dangereux moins d'une minute après la reprise.

Jerry Bengston (4,5) : quelques frappes inquiétant Benaglio, mais dans l'ensemble il a manqué de présence devant le but, peu trouvé par ses coéquipiers.

Carlo Costly (4) : il n'a pas réussi à peser sur la défense suisse. Parfois nonchalant, il n'a pas suffisamment fait de courses pour aller inquiéter Benaglio. Touché à la cuisse droite, il ne peut pas terminer la première mi-temps, raccompagné lors de sa sortie par Wilson Palacios. Sale soirée. Remplacé à la 39e minute par Jerry Palacios (5,5) qui voit Rodriguez repousser une de ses tentatives sur la ligne de but. Il aurait dû bénéficier d'un penalty, chargé illégalement par Djourou dans le dos, mais l'arbitre ne bronchait pas.

SUISSE :

Diego Benaglio (6,5) : peu inquiété en première période, il n'en a pas moins été très concentré, replaçant continuellement sa défense. Il était proche de céder sa place après avoir heurté le genou de Lichsteiner sur un corner mais il a tenu sa place, et empêché le Honduras de réduire l'écart à plusieurs reprises.

Stephan Lichsteiner (6) : il a parfaitement fermé son couloir droit, contenant Espinoza avec facilité.

Johan Djourou (4,5) : il n'a pas eu énormément d'interventions à faire, mais il a réussi à montrer une nouvelle fois ses lacunes. Il laisse un ballon filer dans son dos pour Benaglio, oubliant que J. Palacios était dans son dos. Sans conséquences. De même lorsqu'il fauchait ce même Palacios dans la surface, le chargeant dans le dos, mais l'arbitre restait de marbre.

Fabian Schar (5) : le moins expérimenté des Suisses ce soir n'a pas tremblé, il n'a pas pris le moindre risque et s'est contenté de relancer proprement ses ballons sur Inler.

Ricardo Rodriguez (5) : il n'a pas toujours pu emprunter son couloir pour apporter le danger mais il se montre décisif au retour des vestiaires en sauvant sur sa ligne une tentative de Bengtson.

Valon Behrami (6) : très actif dans l'entrejeu, il a perturbé les transmissions entre les attaquants honduriens, les contraignant à jouer précipitamment.

Gokhan Inler (7) : il a parfois pris des risques devant sa défense, se permettant quelques dribbles à proscrire dans cette zone de jeu, mais le capitaine de la Nati a pleinement rempli ses fonctions. Il est à l'origine du 2e but en lançant parfaitement Drmic. Sa clairvoyance lui permet de distiller des passes apportant instantanément le danger dans le camp adverse.

Xherdan Shaqiri (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Granit Xhaka (5,5) : moins en vue qu'à l'accoutumée, il a vu le jeu s'accélérer sur les ailes sans parvenir à être réellement influent dans son costume de meneur de jeu. Remplacé à la 77e minute par Michael Lang (non noté).

Admir Mehmedi (6,5) : moins influent que Shaqiri, il a néanmoins été explosif dans son couloir gauche sur les contres de la Nati, et a défendu avec vigueur.

Josip Drmic (7) : absent contre la France, il a fait des merveilles en attaque. Ses échanges avec Shaqiri ont été redoutables et ont considérablement accéléré le jeu suisse. Il délivre deux passes décisives pour l'ailier du Bayern Munich. Il a eu l'occasion de signer son premier but dans ce Mondial mais bute deux fois sur Valladares avant la pause. Remplacé à la 74e minute par Haris Seferovic (non noté) qui avait pour tâche de laisser filer le chronomètre.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe E sur Maxifoot en cliquant ici.

Shaqiri a ouvert le score d'une frappe lumineuse en pleine lucarne

Shaqiri-Drmic, le duo gagnant des Helvètes

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe E (3ejournée)
Honduras 0-3 Suisse (0-2)
Arena Amazonia (Manaus)
Arbitre : M. Nestor Pintana (Argentine)
Buts : Shaqiri (6e, 31e, 71e) pour la Suisse.
Avertissements : J. Palacios (66e) pour le Honduras.

Honduras : Valladares (cap.) - Beckeles, Bernardez, Figueroa, J. Garcia - Boniek Garcia (Najar, 77e), Claros, W. Palacios, Espinoza (Chavez, 46e) - Bengtson, Costly (J. Palacios, 39e). Sélectionneur : Luis Fernando Suarez.

Suisse : Benaglio - Lichsteiner, Djourou, Schar, Rodriguez - Behrami, Inler (cap.) - Shaqiri (Dzemaili, 87e), Xhaka (Lang, 77e), Mehmedi - Drmic (Seferovic, 74e). Sélectionneur : Ottmar Hitzfeld.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Dans quelle équipe jouera Neymar lors de la saison 2019-2020 à venir ?

PSG
FC Barcelone
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB