Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Costa Rica qualifié, l'Italie en danger ! - Débrief et NOTES des joueurs (Italie 0-1 Costa Rica)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 20/06/2014 à 19h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Costa Rica a créé une nouvelle grosse sensation en battant l'Italie (0-1) vendredi, pour la 2e journée du Groupe D. Un second succès d'affilée qui lui offre la qualification pour les 8es de finale. Alors que l'Angleterre est éliminée, l'Italie jouera sa peau à quitte ou double face à l'Uruguay mardi prochain...

Le Costa Rica qualifié, l'Italie en danger ! - Débrief et NOTES des joueurs (Italie 0-1 Costa Rica)
Ruiz trompe Buffon de la tête

Incroyable scénario dans le Groupe D, très relevé. Alors qu'on ne l'attendait pas, le petit poucet costaricien est qualifié pour les 8es de finale après seulement deux matchs ! Après avoir battu l'Uruguay, les coéquipiers de Campbell ont remis ça face à l'Italie (0-1) ce vendredi. Tandis que l'Angleterre est officiellement éliminée, la Squadra jouera sa qualification face à l'Uruguay lors d'un match qui s'annonce très chaud (un nul profitera à l'Italie grâce à sa meilleure différence de buts)  !

L'Italie emprunté, le Costa Rica en profite !

Le début de match a été équilibré dans le jeu et Borges passait tout près d'ouvrir le score sur le premier corner. Les Italiens inoffensifs étaient incapables de mettre leur emprise sur le match sous la chaleur de Recife ; les Costariciens prenaient même un léger ascendant en termes de possession de balle et dominaient dans les airs sur les coups de pied arrêtés. Le rythme ne décollait pas, le spectacle était décevant et une première bordée de sifflets descendait des tribunes après vingt minutes...

Cette semonce a un peu réveillé les Azzurri et Pirlo qui réglait son jeu long, mais à la conclusion, Motta puis Balotelli par deux fois manquaient le coche. Après un léger mieux, les Italiens trop dépendants du pied magique de Pirlo retombaient dans leurs travers. Les Ticos repartaient à l'attaque et après deux occasions dangereuses, la troisième était la bonne avec une tête de Ruiz sous la barre (43e, 0-1) !

L'Italie incapable d'accélérer

Juste avant le but, Chiellini avait bousculé Campbell dans la surface ce qui aurait dû coûter un penalty aux Italiens. Cet avantage n'était donc que justice pour le Costa Rica ! Après la pause, Prandelli passait en 4-4-2 avec l'entrée de Cassano à la place de Motta. La Squadra haussait un tout petit peu son niveau mais manquait d'imagination, de tranchant dans les trente derniers mètres et d'agressivité dans les duels.

Plus replié qu'en première période, le Costa Rica tactiquement bien en place contrôlait les offensives adverses sans difficulté. Les minutes s'égrenaient et l'Italie ne parvenait pas à sortir de son faux rythme. Le score final est donc logique... Prochain rendez-vous, mardi face à l'Uruguay pour l'Italie et contre l'Angleterre pour le Costa Rica.

La note du match : 5,5/10

Loin d'être le meilleur match depuis le début du Mondial, en termes de rythme et de qualité technique notamment. La faute à une équipe d'Italie sans jus et sans créativité, alors que le Costa Rica a pour sa part crânement joué sa chance en première mi-temps, avant de se replier en seconde.

Le but

- Diaz s'avance dans le couloir gauche. Pas attaqué, il délivre un centre enroulé parfait au second poteau pour la tête de Ruiz. Le ballon tape la barre et rebondit derrière la ligne, ce que vient confirmer la Goal Line Technology ! Grosse sensation à Recife puisqu'à ce moment du match, le Costa Rica est virtuellement qualifié pour les 8es de finale ! (43e, 0-1)

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Bryan Ruiz (7/10)

Elégant balle au pied, le capitaine costaricien a pesé sur la défense italienne. Il dépose par exemple un caviar sur la tête de Duarte à la 42e, avant d'ouvrir le score de la tête quelques secondes plus tard ! A la 76e, il réussit une roulette qui a enflammé les supporters. Une très belle technique et un but décisif au final !

ITALIE :

Gianluigi Buffon (5) : de retour après avoir manqué le premier match, il a d'abord été à la rue sur la tête de Borges à la 7e avec une sortie hasardeuse. Il s'est bien repris par la suite avec de bonnes interventions mais ne peut rien sur le but.

Ignazio Abate (3,5) : absent face à Diaz sur l'ouverture du score, il a souffert devant Bolanos et a très peu apporté offensivement.

Giorgio Chiellini (4) : de retour dans l'axe après avoir évolué dans un couloir face à l'Angleterre, il a d'abord pris le ballon en pleine poire sur un centre violent de Duarte... Peut-être a-t-il eu du mal à s'en remettre, toujours est-il qu'il commet une faute qui aurait dû valoir un penalty avant d'être battu par Ruiz sur l'ouverture du score. Un match compliqué.

Andrea Barzagli (5) : plus rassurant que Chiellini, il n'a pas pour autant survolé les débats, notamment dans les airs.

Matteo Darmian (5) : il a apporté son aide offensivement et a même décoché une belle frappe. Mais un match moyen dans l'ensemble.

Daniele De Rossi (4) : du déchet technique, des duels perdus... Il n'a pas sécurisé l'axe et s'est laissé déborder à plusieurs reprises.

Andrea Pirlo (5) : trois ouvertures lumineuses autour de la demi-heure de jeu, un coup franc dont il a le secret à la 53e... Mais ses fulgurances ont été trop épisodiques, il a globalement été absent en seconde mi-temps.

Thiago Motta (4) : préféré à Verratti, il frappe hors cadre à la 27e. Il n'a pas assez pesé dans la bataille du milieu où il n'a créé aucun décalage. Remplacé à la 46e par Antonio Cassano (4) qui a tenté d'amener du punch en attaque, sans résultat.

Antonio Candreva (2,5) : bon lors du premier match, il a cette fois-ci été transparent. Pour ne rien arranger, il oublie de suivre Diaz sur l'ouverture du score. Remplacé à la 57e par Lorenzo Insigne (non noté) qui n'a pas réussi à amener le danger.

Claudio Marchisio (3,5) : il n'a pas pesé sur le match. Remplacé à la 69e par Alessio Cerci (non noté).

Mario Balotelli (4) : deux belles occasions aux 31e et 33e minutes, mais un manque de précision à la finition. Il a ensuite rongé son frein pendant une heure. Averti à la 68e pour un tirage de maillot.

COSTA RICA :

Keylor Navas (7) : trois parades importantes à mettre à son crédit pour un match solide et réussi.

Cristian Gamboa (5) : positionné à droite de la défense, il a bien bloqué les espaces.

Oscar Duarte (6) : il aurait dû être averti dès la 6e pour un acte d'antijeu. Une grosse occasion à la 42e et de bonnes interventions défensives.

Giancarlo Gonzalez (6,5) : il a été le patron de la défense, où il a été très bon dans les duels.

Michael Umana (6) : comme Gonzalez et Duarte, il a mouillé le maillot et repoussé le danger à plusieurs reprises.

Junior Diaz (6,5) : passeur décisif, il a souvent proposé des solutions dans son couloir et posé problème aux Italiens.

Bryan Ruiz (7) : lire ci-dessus. Remplacé à la 81e par Randall Brenes (non noté).

Celso Borges (6) : proche d'ouvrir le score dès la 7e, il a harcelé les milieux italiens et remporté bien des duels.

Yeltsin Tejeda (6) : très présent dans la bataille du milieu, il s'est avéré précieux comme relais entre la défense et l'attaque avec une justesse technique intéressante. Remplacé à la 68e par Jose Cubero (non noté). Averti à la 71e pour être resté trop près du ballon sur un coup franc italien.

Christian Bolanos (6,5) : il a mis la défense italienne sous pression dès les premières minutes avec notamment deux corners superbement tirés, avant de décocher un tir dangereux à la 36e. Moins percutant en seconde période durant laquelle il s'est replié.

Joel Campbell (6) : le pensionnaire d'Arsenal passé par Lorient a été utile à défaut d'être dangereux devant le but. Il s'est battu sur tous les ballons et aurait dû obtenir un penalty. Remplacé à la 74e par Marcos Urena (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Coupe du monde en cliquant ici.

Ruiz félicité après son but !

Grosse migraine pour Pirlo et l'Italie !

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe D, 2e journée
Italie - Costa Rica : 0-1 (0-1)
Arena Pernambuco (Recife)
Arbitre : Enrique Osses (Chili)
But : Ruiz (43e)
Avertissements : Ballotelli (68e) - Cubero (71e)

Italie : Buffon - Abate, Chiellini, Barzagli, Darmian - De Rossi - Candreva (Insigne, 57e), Pirlo, Thiago Motta (Cassano, 46e), Marchisio (Cerci, 69e) - Balotelli. Sélectionneur : Cesare Prandelli.

Costa Rica : Navas - Gamboa, Duarte, Gonzalez, Umana, Diaz - Ruiz (Brenes, 81e), Borges, Tejeda (Cubero, 68e), Bolanos - Campbell (Urena, 74e). Sélectionneur : Jorge Luis Pinto.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB