Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La Russie et la Corée du Sud au rattrapage - Débrief et NOTES des joueurs (Russie 1-1 Corée du Sud)
Par Maxime Deloffre - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 18/06/2014 à 02h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La Russie et la Corée du Sud ont dû partager les points ce mardi, au terme d'une joute manquant singulièrement de saveur. Aucune des deux sélections n'a su prendre le jeu à son compte, jouant la peur au ventre.

La Russie et la Corée du Sud au rattrapage - Débrief et NOTES des joueurs (Russie 1-1 Corée du Sud)
La Russie barre la route à la Corée du Sud mais s'imaginait rejoindre la Belgique en tête du groupe H.

Dans un groupe ouvert où chaque équipe peut prétendre aux huitièmes de finale, ni la Russie ni la Corée du Sud n'ont voulu prendre de risques ce mardi. Et cela ne s'est que trop ressenti. La rencontre s'est longtemps résumée à l'incapacité des Russes à se montrer dangereux et à la combativité des Asiatiques, avant un dernier quart d'heure de folie (1-1).

La Russie bafouille

Dès l'entame du match, les Coréens laissaient aux hommes de Fabio Capello le soin de construire le jeu mais les Russes manquaient d'inspiration et commettaient trop d'erreurs techniques pour prétendre ouvrir le score. Le public perdait lui aussi patience devant des joueurs se ruant vers les bancs s'abreuver dès la demi-heure de jeu, affectés par la chaleur, et rejoignaient les vestiaires sous les sifflets. Capello affichait la mine des mauvais jours.

Les jokers font mouche !

Au retour des vestiaires, la médiocrité du jeu persistait mais les occasions se faisaient plus fréquentes et plus nettes. Face à la 57e nation mondiale, le pire classement d'une sélection à ce Mondial excepté l'Australie, la Russie commettait à son tour de nombreuses fautes. Ayant pour conséquences d'exténuer un peu plus les joueurs du-coréens, à l'image de Hong souffrant de crampes… Dès l'heure de jeu.

Le match prenait enfin une consistance lors des vingt-cinq dernières minutes, à la faveur d'une bévue monumentale d'Akinfeïev, concédant l'ouverture du score sur une frappe anodine de Lee K., tout juste entrée en jeu (0-1, 68e). Le portier russe était inconsolable, jusqu'à l'égalisation de Kherzakov, lui aussi utilisé comme joker, après une partie de billard dans la surface adverse (1-1, 74e). L'orgueil russe s'essoufflait déjà, et les deux équipes filaient piteusement vers la fin du match.

Capello entre frustration et incompréhension

Les deux formations espéraient certainement mieux mais aucune n'aura montré suffisamment d'ambition. La Corée du Sud met en revanche un terme à ses trois victoires consécutives lors de ses premiers matchs de Mondial. À noter qu'aucune des quatres sélections de la zone Asie ne s'est imposée lors de la première journée. Au visage fermé et hagard à la fois de Capello, il est peu difficile de se douter que la Russie visait mieux, beaucoup mieux qu'un résultat nul.

La note du match : 4,5/10

Un public discret puis agacé, versant dans les sifflets, une pelouse se dégradant au fil du match, l'atmosphère régnant autour du match était loin de répondre aux attentes d'un match de Coupe du monde, autant que la qualité de jeu produite, avant l'ouverture du score sud-coréenne et un sursaut d'orgeuil des Russes. A l'exception du dernier quart d'heure, les rares occasions ont été offertes par des gardiens aux mains peu sûres.

Les buts

- Lee Keun-ho récupère le ballon dans le rond central et s'approche à 30 mètres des buts avant de frapper. Akinfeïev est sur la trajectoire mais le cuir lui échappe des gants et retombe dans son but (0-1, 68e).

- Kherzakhov manque son duel face à Jung S. mais Eschchenko a bien suivi et remet le ballon entre les pieds de son coéquipier, qui n'a plus qu'à pousser la balle au fond, Jung S. étant encore au sol (1-1, 74e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Aleksandr Kerzhakov (6/10)

Entré après l'ouverture du score sud-coréenne, il a rapidement trouvé la faille pour permettre à la Russie d'égaliser et ainsi éviter une défaite cuisante. Car au-delà du score, ses coéquipiers ont été apathiques avant son entrée en jeu. Il a réussi à provoquer un sursaut d'orgueil de la part de ses compatriotes et a été dangereux sur chacune de ses prises de balle. A se demander pourquoi Capello ne l'a pas fait débuter.

RUSSIE :

Igor Akinfeïev (4) : il a longtemps repoussé les frappes lointaines adverses. Mais ses arrêts peu assurés, ne captant jamais le ballon, ont incité les joueurs sud-coréens à tenter leur chance encore et encore, aboutissant à sa faute de main inouïe sur l'ouverture du score.

Andrey Eschchenko (5) : il a montré en fin de match qu'il pouvait apporter le danger dans le secteur offensif, mais il a surtout défendu pour empêcher les contres sud-coréens de se révéler encore plus dangereux.

Sergei Ignachevitch (4,5) : un match compliqué pour le défenseur central qui a souvent dû jouer des coudes pour remporter ses duels. Dans la relance également, il a eu du mal à orienter le jeu vers l'avant.

Vassili Berezoutski (5) : un cran au-dessus que son coéquipier en charnière centrale, le capitaine russe a tenu son rôle en freinant les assauts adverses, mais en tant que capitaine il aurait dû remotiver ses troupes.

Dmitri Kombarov (4) : il a peu à peu été dépassé par les ailiers sud-coréens et c'est de son côté que viennent les occasions des Asiatiques après le repos.

Denis Gloushakov (5) : cantonné à un rôle de sentinelle devant la défense, il n'a pas pu laisser son talent s'exprimer ce soir. Il a pourtant permis à la Russie de ne pas totalement sombrer dans l'entrejeu. Remplacé à la 72e minute par Igor Denisov (5,5) qui a réussi à poser le pied sur le ballon dans l'axe, ce qui a cruellement manqué à sa sélection lors de la rencontre.

Alexsandr Samedov (5,5) : beaucoup d'activité dans le secteur offensif, il s'est démené pour épauler ses coéquipiers inoffensifs devant lui. Il a par conséquent délaisser le milieu de terrain profitant aux attaques rapides de ses adversaires.

Viktor Faizulin (4,5) : à l'image de sa sélection, il a souvent joué à contretemps. Agacé par l'inconstance de ses coéquipiers, il a commis de nombreuses fautes laissant traîner un pied ou retenant un maillot.

Yuri Zhirkov (4,5) : beaucoup de courses, il a tenté d'accélérer le jeu en tentant des une-deux, mais sans parvenir à prendre de défense le quatuor défensif sud-coréen ni à se mettre en situation de frappe. Trop peu discret après le repos, il est remplacé à la 71e minute par Aleksandr Kerzhakov (6), dont vous pouvez retrouver le commentaire ci-dessus.

Oleg Chatov (4) : A 23 ans, le joueur du Zénith manque encore d'expérience. Il n'a pas réussi à se libérer du marquage de ses adversaires pour proposer une solution à ses coéquipiers à l'approche des buts adverses. Logiquement sorti par Capello tôt dans la rencontre. Remplacé à la 59e minute par Alan Dzagoev (5) qui s'est mis au diapason avec ses coéquipiers, à savoir manquer des passes bénignes, avant de hisser son niveau de jeu après l'ouverture du score.

Aleksandr Kokorin (3,5) : très peu en vue, on ne l'aura que trop peu observé pour juger de son réel talent, mais la chaleur et la pression ont eu raison de lui ce soir.

CORÉE DU SUD :

Jung Sung-ryong (5,5) : il n'a pas toujours eu la main très sûre mais il a fait l'essentiel en repoussant les maigres tentatives russes, avant de s'incliner en deux fois face à Kherzhakov.

Lee Yong (6) : plutôt à l'aise dans son couloir droit, il a réussi à bloquer Zhirkov, longtemps obligé de repasser dans l'axe. Une performance solide.

Kim Young-gwon (5) : il a longtemps effectué un marquage strict sur les attaquants adverses, mais Kherzhakov lui a causé de gros soucis. La détermination du nouvel entrant a tranché avec la passivité de ses coéquipiers et a surpris Yoon S., qui a mis du temps avant de se reprendre.

Hong Jeong-ho (5) : le défenseur central a énormément couru et effectué un pressing constant pour bloquer le jeu russe. Mais sa débauche d'énergie n'est pas restée impunie, il a souffert de crampes dès l'heure de jeu. Remplacé à la 73e minute par Hwang Seok-ho (non noté).

Yoon Suk-young (4) : si sa sélection a longtemps contenu les assauts russes, il a été le point faible de la défense. Dans son couloir gauche, il a laissé passer un nombre trop important de centres.

Ki Sung-yeung (5,5) : il n'a pas hésité à donner de sa personne. Il a souvent joué des coudes pour éviter de perdre le ballon trop rapidement, même si la construction du jeu était loin d'être la priorité de sa sélection.

Han Kook-young (5,5) : extrêmement actif dans l'entrejeu, il a parfaitement appliqué les plans de son sélectionneur en laissant les Russes s'approcher avant de surgir et de lancer ses attaquants en profondeur.

Lee Chung-yong (6) : dans le même registre que Han K., il a su faire preuve de patience et voir le ballon circuler sous son nez avant d'intervenir et de partir en contre. Il a été la plaque tournante de son équipe dans l'entrejeu.

Song Heung-min (4) : isolé en pointe, il n'a même pas inquiété les défenseurs adverses, que ce soit sur ses frappes ou sur son pressing, effectué avec trop peu de conviction. Remplacé à la 84e minute par Kim Bo-kyung (non noté).

Koo Ja-cheol (6) : il a été l'un des plus techniques de sa sélection, et effectué sans cesse le relai entre l'attaque et la défense dans son couloir gauche. Une performance loin d'être irréprochable mais toujours plus appréciable que la grande majorité des autres joueurs.

Park Chu-young (4) : il a bien tenté d'accélérer le jeu par ses dribbles mais de manière trop sporadique. La star de cette sélection est loin d'avoir rempli les impératifs d'un attaquant, et il est totalement étranger aux quelques situations dangereuses des siens. Des Remplacé à la 56e minute par Lee Keun-ho (6) qui ouvre le score en profitant d'une maladresse impardonnable d'Akinfeïev.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

Retrouvez tous les résultats et le classement du Groupe H sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe H (1ère journée)
Russie 1–1 Corée du Sud (0-0)
Arena Pantanal (Rio Cuiaba)
Arbitre : M. Nestor Pitana (Argentine)
Buts : Kherzhakov (74e), pour la Russie ; Lee K. (68e) pour la Corée du Sud.
Avertissements : Chativ (49e) pour la Russie ; Son Heung-min (14e), Ki Sung-yeung (30e) pour la Corée du Sud.

Russie : Akinfeïev - Eshchenko, Ignachevitch, Berezoutski (cap.), Kombarov – Gloushakov (Denisov, 72e), Samedov, Faizulin – Zhirkov (Kherzhakov, 71e), Chatov (Dzagoev, 59e), Kokorin. Sélectionneur : Fabio Capello.

Corée du Sud : Jung Sung-ryong - Lee Yong, Suk-young Yoon, Kim Young-gwon, Jeong-ho Hong (Hwang Seok-ho, 73e) - Ki Sung-yeung, Han Kook-young - Lee Chung-yong, Son Heung-min (Kim Bo-kyung, 84e), Koo Ja-cheol (cap.) - Park Chu-young (Lee Keun-ho, 56e). Sélectionneur : Hong Myung-bo.

Les joueurs sud-coréens ont multiplié les tacles pour stopper des offensives

Leurs homologues russes ne sont pas en reste



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB