Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Guingamp était chaud comme la Breizh ! - Débrief et NOTES des joueurs (Rennes 0-2 Guingamp)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 03/05/2014 à 23h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Comme en 2009, l'En Avant Guingamp remporte la Coupe de France en s'imposant 2-0 en finale aux dépens du Stade Rennais. Tombés sur des Costarmoricains morts de faim, les hommes de Philippe Montanier ont déçu. Une fois de plus.

Guingamp était chaud comme la Breizh ! - Débrief et NOTES des joueurs (Rennes 0-2 Guingamp)
Mathis et Giresse brandissent la Coupe de France.

Même la présence de Salma Hayek en tribunes n'y a rien fait. Comme en 2009, le Stade Rennais s'incline en finale de la Coupe de France face à l'En Avant Guingamp (0-2). On souriait quand Philippe Montanier faisait des Guingampais les favoris de cette finale. Pourtant, l'entraîneur rennais avait vu juste. Car il n'y avait qu'une équipe sur le terrain ce soir…

Les Guingampais vite dangereux

Les hommes de Jocelyn Gourvennec se montraient rapidement dangereux. Sur un centre de Langil, Beauvue, au second poteau, obligeait Costil à détourner en corner. Sur l'action qui suivait, c'est Mandanne qui était tout proche de trouver la lucarne de la tête. Les Rennais, comme tétanisés par l'enjeu, débutaient plus que timidement cette finale de Coupe de France.

Les Rennais étouffés au milieu

Bougés derrière, malmenés au milieu, à l'image du duo Makoun-Doucouré, en grosse difficulté, les troupes de Philippe Montanier perdaient en plus trop vite le ballon quand ils parvenaient à mettre le pied dessus. Ce dernier n'en finissait plus de s'égosiller devant son banc. L'En Avant finissait logiquement par prendre l'avantage, Martins-Pereira reprenant victorieusement un dégagement du poing de Costil (0-1, 37e). Le Stade de France, en faveur des Costarmoricains, pouvait laisser éclater sa joie.

Le coaching de Montanier n'y a rien fait

On se disait alors que les Rennais allaient revenir plus tranchants, plus motivés, plus combatifs en deuxième période... Hé bien non ! Et Yabataré, complètement oublié par Armand, à l'ouest, crucifiait Costil de la tête (0-2, 46e). Dans la foulée, il fallait un petit miracle de Costil devant ce même Yatabaré pour empêcher que ce calvaire tourne à la correction. Montanier tentait alors de secouer les siens en faisant entrer Ntep, Oliveira et Pajot. Mais cela ne changeait rien. Cette Coupe de France était pour des Guingampais qui la méritaient beaucoup plus ! Après la Coupe de la Ligue la saison dernière, c'est une deuxième finale consécutive perdue pour des Rennais abattus au coup de sifflet final.

La note du match : 6/10

Forcément, on attendait mieux des Rennais, passés complètement à côté de leur finale. Mais les Guingampais, eux, n'ont pas raté ce rendez-vous et ont su donner du rythme à cette partie, se procurant pas mal d'occasions.

Les buts

- Dans sa surface, Costil dégage comme il peut au-dessus de la tête de Yatabaré. Mais le ballon revient sur Martins-Pereira qui envoie une mine en lucarne (0-1, 37e) !

- Sur un centre de Langil, Yatabaré, complètement oublié par Armand, a tout le loisir de tromper Costil de la tête (0-2, 46e).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Steven Langil (7,5/10)

Préféré à Giresse, il aura été un poison constant pour la défense rennaise sur son côté gauche. Tous ses centres ont été dangereux ! Passeur décisif pour Yatabaré sur le deuxième but de son équipe. Jocelyn Gourvennes a eu du flair en le titularisant. Remplacé à la 79e minute par Thibault Giresse (non noté).

RENNES :

Benoît Costil (5) : fautif sur le premier but où il ne parvient pas à écarter le danger du poing, le portier rennais est abandonné par sa charnière centrale sur le deuxième but. Il réalise un arrêt incroyable peu de temps après sur une reprise à bout portant de Yatabaré. Une performance contrastée.

Romain Danzé (3) : le capitaine rennais a passé une soirée très compliquée face à Langil. Le latéral droit des Rouge et Noir n'est jamais parvenu à empêcher le Guingampais de centrer, et donc à amener très souvent le danger devant la cage de Costil.

Jean-Armel Kana-Biyik (5) : le meilleur défenseur rennais ce soir. Sa vitesse lui a notamment permis de réaliser plusieurs retours importants.

Sylvain Armand (3) : décevant, à l'image de sa saison. S'il gagne quelques duels en première période, l'ancien Parisien oublie incroyablement Yatabaré sur le deuxième but. Derrière, il est tout proche encore de coûter un nouveau but à son équipe.

Steven Moreira (4) : il a souffert lui aussi sur son côté gauche face au remuant Beauvue, qui a très souvent repiqué dans l'axe. Invisible en phase offensive.

Anders Konradsen (4) : l'un des rares à récupérer quelques ballons au milieu de terrain en début de match, mais il est vite rentré dans le rang pour lui aussi souffrir au duel. Remplacé à la 62e minute par Nelson Oliveira (non noté), qui a inquiété Samassa d'une bonne frappe.

Jean II Makoun (3) : le Camerounais aura été l'une des grosses déceptions de la soirée. Incapable de mettre le pied sur le ballon pendant une heure dans l'entrejeu, il a aussi raté un nombre incroyable de passes. Remplacé sous les sifflets à la 68e minute par Vincent Pajot (non noté), qui a permis à son équipe de récupérer plus de ballons.

Abdoulaye Doucouré (3) : longtemps invisible au milieu, il a paru tétanisé par l'enjeu, se cachant durant de trop longues minutes.

Kamil Grosicki (3) : sur son côté droit, il n'a rien réussi. Il est passé à côté de son match. Remplacé, furieux, à la 52e minute par Paul-Georges Ntep (non noté), qui a tenté, mais sans réussite.

Ola Toivonen (3) : bien pris par le duo Kerbrat-Sorbon, le Suédois n'a pas existé dans cette rencontre. Il n'aura été d'aucune utilité pour son équipe dans son rôle de pivot.

Romain Alessandrini (4) : après un début de match très timide, il a tenté d'accélérer un peu après le repos, mais sans grand succès. On attendait forcément beaucoup mieux de lui.

GUINGAMP :

Mamadou Samassa (6) : peu d'interventions à effectuer, mais il est présent face à Kana-Biyik devant sa ligne juste après le deuxième but de son équipe. Vigilant aussi sur la frappe d'Oliveira en fin de match.

Jonathan Martins-Pereira (7) : l'ancien Lensois a livré une grosse prestation défensive mais, surtout, il place les siens sur la voie du succès en trouvant la lucarne de volée dans la surface.

Christophe Kerbrat (6) : lui aussi a fait son travail en charnière central. Sérieux et appliqué, il a réussi sa finale.

Jérémy Sorbon (7) : il n'a laissé que des miettes à Toivonen, l'empêchant de tenir le ballon ou de le dévier utilement pour ses partenaires. Un roc ce soir.

Dorian Lévêque (6) : il a bien tenu son couloir gauche, ne laissant jamais la possibilité à Grosicki de s'exprimer. Un bon match.

Claudio Beauvue (6) : il a souvent quitté son couloir droit pour venir apporter le danger dans l'axe. Son jeu de tête a causé du souci à l'arrière-garde rennaise. Remplacé à la 84e minute par Fatih Atik (non noté).

Lionel Mathis (6) : le capitaine guingampais a lui aussi été à la hauteur de l'événement. Il a bien fait circuler le ballon tout en fournissant de gros efforts pour défendre.

Younousse Sankharé (7) : un gros match de sa part dans l'entrejeu. Agressif, il a récupéré de nombreux ballons et a joué juste la plupart du temps.

Steeven Langil (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Christophe Mandanne (6) : pas le plus en vue des attaquants guingampais mais il aura su être dangereux plusieurs fois, comme sur cette tête qui manque de peu la lucarne en début de match. Remplacé à la 69e minute par Moustapha Diallo (non noté).

Mustapha Yatabaré (7) : un vrai poison pour la défense rennaise. Il sent les coups. Buteur de la tête, il est à deux doigts de signer le doublé dans la foulée mais bute sur un Costil aussi inspiré que chanceux.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats de la Coupe de France sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Coupe de France / Finale
Rennes 0-2 Guingamp (0-1)
Stade de France (Saint-Denis)
Arbitre : M. Tony Chapron
Buts : Martins-Pereira (37e), Yatabaré (46e) 

Rennes : Costil – Danzé (cap.), Kana-Biyik, Armand, Moreira – Konradsen (Oliveira, 62e), Makoun (Pajot, 68e), Doucouré – Grosicki (Ntep, 52e), Toivonen, Alessandrini. Entraîneur : Philippe Montanier.

Guingamp : Samassa – Martins-Pereira, Kerbrat, Sorbon, Lévêque – Beauvue (Atik, 84e), Mathis (cap.), Sankharé, Langil (Giresse, 79e) – Mandanne (Diallo, 69e), Yatabaré. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.

PHOTOS : Gourvenec savoure sa victoire, et la joie des joueurs !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
A votre avis, où jouera Tanguy Ndombélé (Lyon) la saison prochaine ?

Tottenham
Juventus
PSG
Manchester City
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB