Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
D"Angers" pour l'OM
Par Christophe Andreeff - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 09/01/2005 à 03h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Terminées les vacances ! Toutes les formations reprenaient ce week-end les chemins des terrains, pour disputer les 32e de finale de la Coupe de France. A cette occasion, les équipes de Ligue 1 étaient attendues au tournant. Retour avec Maxifoot sur tous les résultats, dont l'étonnante élimination des Phocéens au Vélodrome. Les autres favoris passent en force. L'ex finaliste Châteauroux rejoint le clan des éliminés.

La Coupe de France offre à chaque nouvelle édition son lot de surprises. Ses charmes se dévoilent au fur et à mesure des résultats. Lors de ces 32e de finale, les équipes de l'élite pouvaient craindre d'être prises à froid. Les amateurs sentent leur motivation décupler contre les ténors de notre Football, surtout si les professionnels tardent à lancer la machine. Pour autant le tirage au sort a épargné la plupart des équipes de l'élite, dont la majorité passe haut la main ce premier tour. Ni Lyon, Paris ou encore Monaco n'ont tremblé. En revanche, l'impensable est survenu du côté du Vélodrome. Marseille se laisse surprendre par une tenace équipe d'Angers qui n'a jamais lâché prise.

Marseille Knock-out !

A peine sortie de la tranquillité des fêtes de fin d'année, l'Olympique de Marseille se retrouve sous le feu des projecteurs. Le départ de Lizarazu pour l'Allemagne, allié aux révélations de premières mésententes suscitées par la méthode Troussier, ont provoqué des remous autour de la Cité phocéenne. Rien de tel qu'un match officiel pour tout remettre en ordre et se concentrer sur l'essentiel, à savoir le terrain. Seulement voilà, devant une équipe de Ligue 2 qui se démène pour ne pas descendre au niveau inférieur, nul n'avait osé réellement imaginer une élimination à domicile dès l'entrée en lice de la Coupe de France. Le scénario de début de rencontre se révélait idéal pour les Olympiens, avec la rapide ouverture du score, consécutive à un but contre son camp de Dussart. Il effleure la tête de Marlet, à la récupération d'un corner de Pedretti (1-0, 7'). Marseille n'a ensuite pas suffisamment produit de jeu, pour ne pas s'exposer aux velléités adverses. Les corners parfaitement ajustés par Bédrossian venaient porter le danger dans la surface de réparation phocéenne. Celui-ci trouvait même le poteau sur une bonne frappe, légèrement déviée par Ecker. Les joueurs d'Angers se débarrassaient progressivement de tout complexe, n'ayant plus rien à perdre.

L'égalisation de Dussart de la tête, esseulé au second poteau, venait semer un premier trouble conséquent (1-1, 57'). Le magistral coup de semonce signé Gourvennec deux minutes plus tard, d'un coup franc en pleine lucarne, déclenchait le processus de l'angoisse et du désarroi auprès des supporters Phocéens (1-2, 59'). D'autant que venait s'y ajouter un troisième but de Théreau, à la suite d'une action collective sur la droite (1-3, 63'). Un revirement total de situation, survenu en moins de dix minutes qui annonçait le pire. Pourtant Déhu se souvenait certainement de l'incroyable rebondissement du PSG contre Troyes, à ce même stade de la compétition l'an dernier. Menés 0-2 à moins de trois minutes du coup de sifflet final, les Parisiens avaient franchi l'obstacle pour s'imposer 3-2. Par la suite, la formation de la Capitale remportait le Trophée contre Châteauroux. Le scénario n'a pas connu de remake, version phocéenne. Si Déhu prenait à revers la défense angevine au second poteau, à vingt minutes de la fin, plus aucun but ne viendrait s'ajouter au compteur (2-3, 72'). L'arbitre libérait les Angevins pour ce véritable exploit des 32e de finale, contre une équipe de Marseille qui n'a pas su montrer un visage suffisamment conquérant pour se qualifier. Désormais, seul le Championnat peut permettre une accession européenne la saison prochaine. Ceux qui rêvaient secrètement d'un nouvel opus Marseille-PSG devront attendre le match retour du Championnat. La nouvelle année commence fort mal pour Troussier et ses acolytes.

Strasbourg, Istres et Bastia au tapis

Maigre consolation pour les Phocéens, ils ne subissent pas seuls l'affront d'une élimination surprise. La veille, les Strasbourgeois chutaient largement contre une ancienne formation membre de l'élite. Les Sedanais rappellent qu'il convient de compter avec eux. Devant leur public, ils ont eu à coeur de se qualifier brillamment. Les Alsaciens n'en oublient pas qu'il faudra compter avec eux en Coupe de la Ligue, où ils se sont qualifiés pour les quarts de finale. Istres et Bastia disparaissent également de la compétition. Le tirage au sort n'était pas favorable, puisqu'ils étaient opposés respectivement à Bordeaux et Sochaux. Déboussolés en Championnat, occupant le bas du classement, certainement que la volonté des joueurs se porte plus volontiers vers le maintien, plutôt qu'une improbable victoire en Coupe de France. Les résultats se veulent logiques. A Bonal, malgré une prestation d'ensemble satisfaisante, les Corses encaissaient le but décisif juste avant la pause. Sur un corner de Mathieu, Ilan plaçait sa tête au second poteau que venait repousser involontairement dans son but le malheureux Rocchi, venu écarter le danger sur sa ligne. Sochaux s'impose (1-0). Du côté de Bordeaux, les Girondins se contentaient de gérer leur supériorité technique et physique sur un adversaire pas assez véloce. Laslandes trouvait le chemin des filets en première période, après un coup franc de Francia (21'). Puis en fin de rencontre, les Bordelais se mettaient définitivement à l'abri, d'une tête de Jemmapes dans les ultimes minutes (86'). Qualification sereine de Bordeaux (2-0).

Passage en force pour Lyon, Monaco, le PSG et Auxerre

En attendant l'entrée en lice des Stéphanois, nul doute que les équipes de Ligue 1 affirment leur supériorité à l'issue de ce premier tour. Elles seront au minimum seize lors des 16e de finale. Parmi elles, on retrouvera sans surprise Monaco et le PSG qui signent les cartons de ce week-end. Les Monégasques révisent leurs gammes contre la modeste et vaillante équipe de Seyssinet (DH) (0-7). Kallon et Camara ont inscrit à eux seuls quatre des sept buts de la rencontre. N'insistons pas trop sur la lourdeur du résultat qui n'enlève rien à l'enthousiasme de l'adversaire, très honoré d'affronter un finaliste de la Ligue des Champions. Même cas de figure ou presque, pour l'ex petit poucet de cette compétition. Au Roudourou de Guingamp, Langeux peut se satisfaire de sauver l'honneur contre le PSG. Un club au palmarès européen également élogieux, malgré tous ses travers subis ces dernières années. Il n'en reste pas moins qu'interrogés lors des tirages au sort, nombre d'entraîneurs des petites formations amateurs rêvent secrètement de tomber contre Marseille et compagnie.

L'exploit ne s'avère pas impossible, sauf que devant la dextérité de Pauleta, le réalisme de Reinaldo, la détermination de Texeira ou encore la volonté de rachat de Ljuboja, difficile d'entretenir l'espoir plus d'une mi-temps. Paris se hisse au tour suivant. Tout le monde s'estime satisfait de la fête (1-6). Quant au Champion de France, il a assuré sans trembler ni se laisser piéger, contre l'équipe de CFA de Viry-Châtillon. Là-encore, tirant les leçons du passé, les Gones se sont appliqués pour ne pas prendre de risques inutiles. Juninho inscrivait le premier but sur coup franc en première période (27'). Nilmar apportait celui du break, peu après l'heure de jeu (66'). Les Lyonnais poursuivent l'aventure (0-2). Depuis sa finale en 2000, Calais n'a pas changé d'état d'esprit. Cependant, l'épopée, tout à la fois miraculeuse, héroïque ou encore vaillante et enthousiaste, ne se reproduira pas non plus cette année. Auxerre s'est chargé de briser à nouveau le rêve, sans toutefois écraser son adversaire. Gonzales emportait son duel dans la surface de réparation en première période (25'). Les Bourguignons assumaient le minimum syndical pour rejoindre les principaux candidats au titre lors du prochain palier (0-1).

Panorama des autres qualifiés de Ligue 1

Rapide tour d'horizon des autres formations de l'élite qui accèdent aux 16e de finale. Dotés d'une défense perméable en Championnat, les Normands de Caen n'ont pas craqué contre Mulhouse, club de CFA2. Il fallait attendre la seconde période pour assister au déclic. Dufer et Jovicic apportent la victoire à leurs coéquipiers (0-2). Toulouse a lâché les vapeurs en seconde période, pour finalement écarter de son chemin la petite équipe alsacienne de Gambsheim (0-3). Bakari a inscrit trois buts pour les Sang et Or. Ceux-ci ne laissent aucune chance à Saint-Dizier, dépassé beaucoup trop rapidement par l'enthousiasme adverse, avec la volonté de ne pas s'engager dans un bras de fer délicat à gérer (0-4). Nice n'a pas offert le moindre répit à Beauvais, dont les heureux jours semblent de plus en plus lointain. Les Aiglons s'imposent sur le même score que les Lensois, avec notamment un but de Vahirua. Les autres ont été signé Traoré, Jankauskas et Grenet (0-4). La seule équipe de Ligue 1 qui doit se remettre de ses émotions affrontait Rodez, club de CFA. Les Lorrains ont été accrochés, avant de parvenir à se qualifier (1-2). On achève le bilan des formations de l'élite, avec le FC Nantes Atlantiques, remodelé après le départ sous la contrainte de Loic Amisse. Suite aux frasques positives pour les uns, néfastes pour les autres, de Landreau, il convenait d'assurer une qualification. Club de Division d'Honneur, Cournon peut se targuer de s'incliner uniquement par deux buts d'écart. Les Canaris n'ont pas affiché une aussi nette maîtrise que souhaitée par leurs supporters (0-2).

Le Tour des autres Stades

Parmi tous les autres résultats, il convient de noter les principaux faits marquants. Châteauroux, finaliste la saison passée contre le PSG, a été éliminé contre Grenoble après prolongations (2-3), dans le cadre d'une rencontre entre équipes de Ligue 2. Troyes tombe à domicile contre Albi (CFA) et un excellent Kroy. Il inscrit le doublé de la qualification (1-2). Autre exploit pour Quévilly (CFA) qui s'offre la tête de Guingamp. Flachez a inscrit le but éliminatoire, contre son camp (1-0). Sachez également que Toulon, dominateur de son Championnat en CFA, ne laisse aucun espoir à Montceau (CFA2) (3-0). Saumur, club de Division d'Honneur, vient à bout du Paris F.C. (CFA), grâce à la séance de tirs aux buts (2-2 ap). Enfin, lors d'une confrontation entre formations de DH, Rhône-Vallée prend le meilleur sur Menton, là encore à l'issue d'une terrible séance de tirs aux buts (0-0 ap). Saumur et Rhône-Vallée deviennent les "Petits Poucets" de cette nouvelle édition de la Coupe de France.

En règle générale, il convient de saluer l'excellent état d'esprit qu'il y a eu autour de toutes ces rencontres, entamées après une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes et les désoeuvrés de la catastrophe en Asie. Maxifoot s'y associe, non sans regretter les supporters turbulents de ci, de là, qui ont choisi à mauvais escient ce moment de recueillement unanime pour laisser entendre leurs voix : carton rouge !

Principales réactions

Troussier (Entraîneur de Marseille) :"Il s'agit d'une grosse désillusion pour notre équipe. La Coupe revêt un parfum particulier pour Marseille. Elle a un goût amer ce soir, avec une défaite devant notre public. Nous avions les moyens de nous mettre à l'abri en première période. L'égalisation a semé le trouble dans nos esprits. Je ne crois pas que nous ayons fait preuve de suffisance, mais l'envie de gagner nous manque. On est touché dans notre chair. On reçoit cela en pleine poire, mais il faudra être assez lucide pour se mobiliser. Je vais devoir faire un choix pour mardi. La meilleure équipe n'est pas toujours celle composée des meilleurs joueurs."

Halilhodzic (Entraîneur du PSG) : «En marquant après seulement quatre minutes de jeu, nous avons su tuer le match que nous avons pris très au sérieux ce soir. Dès lors, nous avons eu du plaisir contre ce sympathique club amateur.»

Paul Le Guen (Entraîneur de Lyon) : «Malgré un terrain de plus en plus difficile au fur et à mesure de la rencontre, je suis content de l'état d'esprit montré par les joueurs. Le gardien adverse a été très bon. On a fait ce que l'on se devait de faire en évitant les pièges et en respectant l'adversaire. Je me tourne maintenant vers le Championnat.»

Tableau complet des résultats Ligue 1 :

Lille (L1) 2-1 Le Mans (L2)
Sedan (L2) 3-1 Strasbourg (L1)
Nancy (L2) 1-1 ap (4-5 t.a.b) AC Ajaccio (L1)
Rennes (L1) 1-0 ap Brest (L2)
Bordeaux (L1) 2-0 Istres (L1)
Sochaux (L1) 1-0 Bastia (L1)
Marseille (L1) 2-3 Angers (L2)
Viry-Châtillon (CFA) 0-2 Lyon (L1)
Beauvais (CFA) 0-4 Nice (L1)
Calais 0-1 Auxerre (L1)
Rodez (CFA) 1-2 Metz (L1)
Mulhouse (CFA2) 0-2 Caen (L1)
Seyssinet (DH) 0-7 Monaco (L1)
Gambsheim (DH) 0-3 Toulouse (L1)
Saint-Dizier (DH) 0-4 Lens (L1)
Cournon (DH) 0-3 Nantes (L1)
Langeux (District) 1-6 PSG (L1)

Autres résultats :

Châteauroux (L2) 2-3 ap Grenoble (L2)
Vesoul (CFA) 1-1 ap (5-6 t.a.b) Clermont-Foot (L2)
Schiltigheim (CFA) 0-2 Reims (L2)
Troyes (L2) 1-2 Albi (CFA)
Quevilly (CFA) 1-0 Guingamp (L2)
La Flèche (CFA2) 1-2 Libourne Saint-Seurin (Nat)
Épinal (CFA) 0-1 ap Blois (CFA2)
Montagnarde (CFA2) 2-0 Pontivy (CFA)
Toulon (CFA) 3-0 Montceau (CFA2)
Boulogne-Sur-Mer (CFA) 1-0 Avranches (CFA2)
Tarbes (DH) 0-3 Vannes F.C. (CFA)
Saumur (DH) 2-2 ap (4-3 t.a.b) Paris F.C. (CFA)
Rhône-Vallée (DH) 0-0 ap (3-1 t.a.b) Menton (DH)

A venir ce dimanche

Haguenau (DH) - Romorantin (Nat)
Nîmes (Nat) - Saint-Etienne (L1)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB