Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Porté par son trio offensif, Paris reprend le pouvoir - L’avis du spécialiste (VA 3-4 PSG)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 06/05/2012 à 23h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le PSG s'est imposé (3-4) à Valenciennes, dimanche soir lors de la 36e journée de Ligue 1, au terme d'un match débridé. Rapidement menés de deux buts, les Parisiens ont par la suite fait parler leurs individualités et leur puissance collective pour prendre la mesure de leur adversaire. Le trio Nenê - Ménez - Pastore a brillé.

Porté par son trio offensif, Paris reprend le pouvoir - L’avis du spécialiste (VA 3-4 PSG)
Le trio Ménez - Pastore - Nenê a été brillant

L'avis de Nicolas Lagavardan

Après quatre matchs sans victoire à l'extérieur, le Paris SG devait conjurer le sort dimanche soir afin de reprendre les commandes du championnat et mettre ainsi la pression sur Montpellier, de sortie à Rennes lundi soir. Mission accomplie, les hommes de Carlo Ancelotti se sont imposés (3-4) malgré une entame de match catastrophique.

Mal embarqué, Paris ne se démonte pas

Le match a démarré en fanfare avec trois buts dès le premier quart d'heure. Présent au pressing, Valenciennes a marqué les deux premiers, par Aboubakar (8e, 1-0) puis Gomis (11e, 2-0). Au pied du mur, le PSG a profité d'une erreur de relance de Mater pour réduire immédiatement le score par Nenê (15e, 2-1). Dans la foulée, Isimat stoppait irrégulièrement Pastore dans la surface mais l'arbitre ne bronchait pas (16e), au terme d'un début de match complètement débridé. Paris a par la suite mis son emprise sur le jeu.

Déjà averti, Nenê s'en sortait bien après avoir laissé traîné sa semelle sur Cohade (30e). Puis Penneteau boxait un coup franc dangereux de Ménez (33e). Le PSG dominait mais VA moins à l'aise techniquement demeurait pressant en contre. Finalement, les Parisiens ont profité des largesses adverses pour prendre l'avantage avec des buts de Maxwell (40e, 2-2) et Matuidi (45e, 2-3) juste avant le repos. Très mal entré dans la partie, le club de la capitale a su profiter d'un bloc adverse trop étiré pour trouver facilement les intervalles et retourner une situation mal embarquée.

Paris domine mais se fait encore quelques frayeurs

Après la pause, Valenciennes a tenté de réagir mais Paris enfonçait le clou sur une belle action collective initiée par Pastore, relayée par Nenê et conclue par Ménez (58e, 2-4) ! Quand les individualités se sont mises au service du collectif, Paris n'a eu aucun problème pour profiter de la défense portes ouvertes de VA et prendre un ascendant logique au tableau d'affichage. La fin de match aurait dû être une formalité. Mais Cohade logeait un coup franc enroulé en pleine lucarne (80e, 3-4). De quoi donner quelques frissons aux Parisiens qui ont finalement conservé l'essentiel, à savoir la victoire.

L'homme du match : Nenê (Paris SG)

S'il est passé près de l'exclusion en première mi-temps, Nenê a par ailleurs fait l'étalage de toutes ses qualités. Contrairement à sa réputation, le Brésilien s'est montré très collectif. En plus d'opérer un bon repli défensif, il a distillé de très bonnes passes, dont deux décisives. Il a aussi marqué le premier but du PSG

Ils ont brillé

Impliqué sur les deux buts précoces de Valenciennes, Aboubakar avait mis son équipe sur les bons rails. Sans cesse recherché à la remontée du ballon, Cohade a bien aiguillé le jeu de VA, récompensé par un but. A Paris, le trio offensif s'est illustré. Comme Nenê, Ménez et Pastore étaient très en jambes. Il n'ont pas lésiné sur le repli défensif et se sont montrés à leur avantage offensivement, profitant de leurs qualités techniques pour déstabiliser la défense adverse. Jallet a été solide, comme à son habitude. Au milieu, Matuidi a connu un début de match difficile mais il est monté en puissance et n'a pas hésité à se projeter vers l'avant.

Ils ont déçu

Mater a fait n'importe quoi sur le premier but parisien et a perdu trop de duels. Isimat-Mirin a été trop approximatif dans son placement et sa relance. Penneteau s'est fait avoir comme un bleu sur le deuxième but. Bong a manqué de lucidité tant offensivement que défensivement. Kadir n'a pas souvent fait les bons choix offensifs. A Paris, Maxwell a certes marqué mais a été loin d'être impérial défensivement.

La note du match : 7,5/10

En dépit du nombre de buts et de la bonne entame valenciennoise, il n'y a finalement eu qu'une seule équipe sur le terrain pendant près d'une heure, entre les buts des Nordistes. VA a affiché un niveau défensif très médiocre et a été largement dépassé dans l'ensemble, tant techniquement que physiquement, par des Parisiens portés par un trio offensif étincelant.

Les buts

- Mater adresse un long ballon aérien depuis son camp, à destination d'Aboubakar qui résiste à Camara dans le duel aérien, contrôle le ballon à l'entrée de la surface et enchaîne une frappe en pivot déviée par le talon d'Alex. Sirigu est trop court et le ballon vient mourir au pied du poteau (8e, 1-0).

- A la suite d'un centre repoussé par une tête parisienne, Aboubakar se joue de Matuidi et Maxwell d'un crochet intérieur et enchaîne une frappe tendue dans la surface côté droit. Sirigu ne parvient pas à se saisir du ballon et permet à Gomis de doubler la mise à bout portant (11e, 2-0).

- Ménez profite d'une grosse erreur de relance de Mater depuis son poteau de corner pour trouver Nenê dans la surface d'une passe piquée astucieuse. Le Brésilien ajuste Penneteau d'un tir à ras de terre (15e, 2-1).

- Servi par Ménez dans la surface, Nenê décale Maxwell sur sa gauche qui voit Penneteau anticiper sur un centre et le trompe d'un tir croisé du gauche au premier poteau (40e, 2-2).

- Pas attaqué à quarante mètres du but valenciennois, Pastore ouvre en profondeur pour Matuidi lui aussi libre de tout marquage plein axe et qui remporte son duel face à Penneteau (45e, 2-3).

- Pastore réussit un superbe contrôle et s'enfonce dans le camp valenciennois avant de servir Nenê à vingt-deux mètres dans l'axe qui décale aussitôt Ménez sur sa gauche. Ce dernier trompe tranquillement Penneteau d'une frappe enroulée du droit à ras de terre (58e, 2-4).

- Valenciennes obtient un coup franc à l'angle gauche de la surface. Cohade enroule sa frappe du droit par dessus le mur. Le ballon retombe pleine lucarne avec l'aide du poteau (80e, 3-4).

Les résultats, le classement et le calendrier de Ligue 1 ici.


Ligue 1 / 36e journée
Valenciennes FC – Paris Saint-Germain : 3-4 (2-3)
Stade du Hainaut
Arbitre : Fredy Fautrel
Buts : Aboubakar (8e), R. Gomis (11e), Cohade (80e) pour VA – Nenê (15e), Maxwell (40e), Matuidi (45e), Ménez (58e) pour le PSG
Avertissements : Mater (32e) pour VA - Nenê (16e), Ménez (36e) pour le PSG

Valenciennes : Penneteau - Mater, Isimat-Mirin, Gil, Bong - Cohade, R. Gomis (Saez, 65e) – Sanchez (P.-A. Camara), Kadir (Dossevi, 72e), Danic - Aboubakar. Entraîneur : Daniel Sanchez.

Paris : Sirigu – Jallet, Alex, Camara, Maxwell – Sissoko (Bodmer, 78e), Motta, Matuidi – Ménez (Gameiro, 74e), Pastore, Nenê (Armand, 87e). Entraîneur : Carlo Ancelotti.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB