Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L1 : des supporters lyonnais et niçois accusés de dérapages racistes
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 06/02/2012 à 13h31
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Des Ultras de Lyon et Nice sont accusés par SOS Racisme d'avoir franchi les limites de l'acceptable en se rendant coupables d'actes et de paroles racistes. L'association va même plus loin en jugeant l'OGCN complice de ces dérives…

L1 : des supporters lyonnais et niçois accusés de dérapages racistes
Gerland, théâtre de dérives racistes selon SOS Racisme

SOS Racisme accuse des supporters ultras de Lyon et de Nice de s'être rendus coupables d'actes et paroles racistes, notamment dans les tribunes des stades de Gerland et du Ray, rapporte le journal Le Parisien.

Lyon 1950 et des anciens de Cosa Nostra accusés

Côté lyonnais, les méfaits seraient survenus lors des deux rencontres face à Montpellier, à Gerland le 27 août, et à La Mosson le 14 janvier. Lors du premier rendez-vous, des supporters de l'OL auraient proféré des cris de singe et entonné des slogans tel que «La France aux Français ou White Power» . L'association affirme avoir porté plainte et constitué une vidéo prouvant ces dérives descendues de la tribune occupée par des anciens de Cosa Nostra.

Lors du second rendez-vous, des supporters de Lyon 1950 sont dans le collimateur de la police pour «provocation des fans de Montpellier, découverte de substances explosives et insultes raciales et xénophobes» , selon un courrier du commissaire Boutonnet dévoilé par Le Parisien. Enfin, six personnes ont été interpellées la semaine passée. Elles sont notamment suspectées d'avoir tagué des croix gammées le 12 novembre dernier à Saint-Etienne.

Des soucis avec les ex de la Brigade Sud, l'OGCN se défend

Côté niçois, SOS Racisme a pris des supporters en grippe et suspecte également l'OGCN de complicité. «Il y a beaucoup de soucis là-bas. Surtout avec les ex de la Brigade Sud» , affirme le vice-président de SOS Racisme, Hermann Ebongue. Des accusations réfutées par le directeur de la sécurité du club, André Bloch. «Je laisse la responsabilité de ces propos à SOS Racisme. Je n'ai jamais vu de racisme dans le stade» , a-t-il affirmé. A la justice de trancher désormais…

Que pensez-vous des accusations de SOS Racisme ? Avez-vous déjà été témoin d'actes ou de paroles racistes dans une enceinte sportive ? Pour réagir à ce sujet, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire»…



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB