Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Monaco plonge la tête sous l'eau
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2004 à 23h24
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En ouverture de la 15e journée de Championnat de Ligue 1, les Sochaliens se sont imposés logiquement contre une pâle équipe de Monaco (1-3). La situation devient préoccupante pour le Club de la Principauté qui ne parvient plus à s'imposer. Retrouvez l'essentiel du match avec Maxifoot !

Les enjeux de la rencontre :

Horaire inhabituel pour cette première rencontre du week-end qui compte pour la 15e Journée de Ligue 1. En ce jour de fête nationale en Principauté, les Monégasques reçoivent l'équipe de Sochaux un vendredi après-midi. La pression repose sur les épaules des Monégasques qui multiplient les matches nuls. L'AS Monaco n'a en effet plus gagné depuis la rencontre contre Nantes le 22 septembre dernier, pour le compte de la 7e journée. Cette formation a enchaîné ensuite une série de six matches nuls pour une défaite, contre Nice (3-4). A l'inverse des Lionceaux qui cumulent les bons résultats depuis leur dernière défaite, lors de cette même septième journée. C'était à domicile contre une formation lilloise, dont on connaît la réussite actuelle. Autant dire que la rencontre promet d'être ouverte. Deschamps espère relancer son groupe, avant de disputer son avenir européen contre Liverpool. Il laisse au repos Saviola et Chevanton, tandis que Rodriguez est blessé. On retrouve dès lors un duo d'attaque, composé d'Adebayor et de Nonda. Côté sochalien, Monsoreau, Santos et Zairi sont absents. La rencontre sera arbitré par Monsieur Viléo. Si certains plus au Nord cherchent à se réchauffer, sur la Côte d'Azur, les conditions demeurent plus que convenables. Un dernier mot pour rappeler que les deux formations comptent chacune 22 points.

Les temps forts

- Logiquement, les Monégasques cherchent à prendre l'ascendant sur leurs adversaires. Richert intervient une première fois dans les airs, suite à un centre devant le but de Modesto (5').

- Plasil tente sa chance des 25 mètres sur le premier coup franc monégasque. Sa frappe est trop écrasée.

- Sochaux se montre parfaitement organisé en défense et empêche les Monégasques de véritablement porter le danger. Les Lionceaux se procurent d'ailleurs la plus franche occasion de ce premier quart d'heure. Suite à une déviation de Pitau, Ilan lâche une puissante reprise du pied droit qui termine non loin de la transversale de Roma (12').

- Les Sochaliens prennent confiance. Menez récupère un bon ballon côté droit. Il s'infiltre dans la surface et ajuste une belle frappe croisée qui passe tout près du poteau droit de Roma (15').

- Monaco tente de réagir. Sur un centre de Plasil, Kallon place une tête au-dessus des cages de Richert (18'). Lors de la minute suivante, Farnerud doit remplacer Bernardi qui souffre de sa cuisse.

- Monaco essaie de trouver le bon rythme. Nonda s'enfonce dans la défense sochalienne et décale pour Farnerud. Ce dernier reprend instantanément aux dix-huit mètres. Le ballon file trop à gauche (22').

- Roma intercepte sans réel danger, un coup franc de Mathieu (26').

- Ouverture du score pour Sochaux ! Sur une ouverture judicieuse de Mathieu à destination de Menez, le jeune attaquant sochalien file vers le but, se joue de Squillaci et vient ajuster Roma qui ne peut que freiner trop légèrement la course du ballon (0-1, Menez, 30'). Monaco se retrouve dos au mur !

- Les Monégasques se montrent bien timides en attaque. Richert, très vigilant, capte une tentative de centre de Kallon pour la tête d'Adebayor (42').

- Juste avant la pause, Roma claque en corner une nouvelle tentative de Menez, bien servi dans l'angle droit de la surface. Sochaux mène logiquement.

- Après la pause, Deschamps choisit de remplacer Kallon par Perez, pour tenter d'animer un peu plus le milieu de terrain monégasque.

- Richert intervient parfaitement sur un excellent corner de Plasil. Monaco a repris la rencontre, avec de bien meilleures intentions (52'). Il reste à trouver la solution dans la finition.

- Nonda croit égaliser sur une frappe cadrée. Richert claque le ballon en corner et écarte le danger (56').

- Simulation d'Oruma dans la surface de réparation, après un contact avec Modesto ! Monsieur l'arbitre n'est pas dupe et le jeu reprend (56').

- Evra sort, remplacé par un petit nouveau en attaque, à savoir Gigliotti qui reprend de la tête un coup franc de Plasil (60'). Monaco pousse mais manque de percussion.

- Sochaux, plus réaliste, réalise le break. Parti dans l'axe, Oruma vient décocher une frappe puissante des vingt-cinq mètres, sur laquelle Roma ne peut absolument pas intervenir (0-2, Oruma, 62').

- Les Sochaliens semblent euphoriques et intouchables. Dans la foulée, Ilan se démarque de Givet et Squillaci pour finalement frapper au-dessus de la transversale (66').

- Réduction du score pour Monaco par Adebayor qui s'infiltre entre deux défenseurs et vient surprendre Richert (1-2, Adebayor, 68').

- Les Monégasques retrouvent un second souffle et viennent inquiéter Richert à plusieurs reprises, notamment sur une tentative de Nonda repoussée par Oruma et un coup franc de Plasil.

- La sérénité reste du côté des Sochaliens qui viennent enfoncer le clou à dix minutes de la fin de la rencontre. Ilan récupère un bon ballon et vient prendre le meilleur sur Squillaci. Il décoche une nouvelle frappe puissante qui trouve le poteau droit de Roma, avant de pénétrer au fond des filets. Roma est dépité (1-3, Ilan, 79'). Cette fois-ci, la messe semble définitivement dite.

- Nonda cherche encore et toujours la solution en fin de rencontre, mais se heurte à une défense vigilante et à un Mathieu bien inspiré.

La prestation des Monégasques

Monaco ne semble pas prêt de pouvoir passer l'hiver au chaud et sereinement. On s'inquiète logiquement des prestations en demi-teinte d'une équipe qui laisse sereinement filer ses adversaires dans la course au titre, à l'image de Lyon. Plus que la manière, l'accumulation de résultats nuls inquiète. Sur le terrain, Monaco alterne les bonnes phases de jeu et les manquements de concentration en défense. D'ailleurs, Didier Deschamps semble regretter que ses atouts offensifs ne savent pas suffisamment se replier sur les accélérations adverses. Contre des Sochaliens qui ont parfaitement quadrillé le terrain et se sont montrés plus réalistes, Roma n'a pas pu sauver les meubles à lui tout seul. L'absence de Rodriguez n'excuse pas tout et Squillaci n'a pas pesé bien lourd contre les velléités d'Ilan par exemple, alors qu'il aurait fallu serrer le jeu. Il est aussi fautif sur l'ouverture du score de Menez. Malgré toute la bonne volonté de Nonda et de son comparse Adebayor, de nouveau buteur, Monaco manque surtout de percussion et de réalisme en attaque.

La prestation de Sochaux

Les Sochaliens enchaînent sur une deuxième victoire à l'extérieur. S'ils n'ont pas dominé la rencontre dans son intégralité, au moins ont-ils su se montrer plus posés, plus réalistes, plus pressants et plus imaginatifs en attaque. La prestation du jeune Menez augure d'un gros potentiel pour la suite de sa carrière. Il n'en oublie pas le collectif, car il essaie de distiller de bons ballons à ses partenaires. Quant à Ilan, plus on avance dans le Championnat, plus il confirme son réalisme offensif. Le reste de l'équipe affiche également une sérénité très rassurante. Richert n'a jamais paniqué. Oruma bouge beaucoup à son poste et le coup de pied de Mathieu porte régulièrement le danger. Du travail parfaitement accompli pour les hommes de Guy Lacombe qui auront bien mérité la douche et le massage de récupération d'après match. Les Sochaliens ont maintenant de quoi parfaitement préparer la Coupe d'Europe et la prochaine rencontre de Championnat.

Qui a dit que Sochaux aurait du mal à se reconstruire après les nombreux départs lors du marché des transferts ? Avec 25 Pts, les Sochaliens débordent les Monégasques au classement et peuvent sereinement attendre la venue de Lens lors de la prochaine journée. En revanche, il y a de quoi maugréer du côté de la Principauté, où l'on évoque déjà un possible retour de Morientes au Mercato d'hiver, à condition de se qualifier pour le prochain tour de la Ligue des Champions. La rencontre contre Liverpool s'annonce déterminante, avant de songer au déplacement à Toulouse, pas si évident à négocier !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur choix pour entraîner l'OM parmi les rumeurs actuelles ?

Claude Puel
Laurent Blanc
Leonardo Jardim
Gabriel Heinze
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB