Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’OM a eu très chaud face au Havre ! - L’avis du spécialiste (OM - HAC : 3-1 ap)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Coupe De France, Mise en ligne: le 22/01/2012 à 23h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'OM a eu énormément de mal à se défaire du Havre, dimanche soir lors des 16es de finale de la Coupe de France (3-1 ap). Longtemps menés au score, passés tout près de l'élimination dans les dernières secondes du temps réglementaire, les Marseillais se sont finalement sortis du piège avec des buts de Brandao et Amalfitano…

L’OM a eu très chaud face au Havre ! - L’avis du spécialiste (OM - HAC : 3-1 ap)
Les Marseillais félicitent Amalfitano après son but magnifique

L'avis de Nicolas Lagavardan

L'OM a-t-il l'effectif suffisant pour jouer sur quatre tableaux, ou finira-t-il par s'en mordre les doigts ? Encore qualifiés en Ligue des Champions et en Coupe de la Ligue, de retour dans le haut du tableau en championnat au prix de beaucoup d'efforts, les hommes de Didier Deschamps poursuivent également leur route en Coupe de France, après avoir éliminé Le Havre dimanche soir au Vélodrome (3-1 ap). Mais que ce fut dur !

Le Havre joue crânement sa chance, Mendes s'illustre

Les Marseillais ont été surpris dès les premières minutes, sur un contre express magnifiquement mené par Mendes (5e, 0-1). L'OM a par la suite pris le contrôle du ballon et du jeu. La tête de Diarra était brillamment déviée par Placide (11e). Contraint de reculer assez bas, le pensionnaire de L2 a souffert mais a bien défendu et a finalement concédé assez peu d'occasions aux Marseillais.

Après la pause, Lucho cédait sa place sur blessure à Sabo (46e) et Amalfitano glissait dans l'axe. Loin de faiblir, le HAC se procurait une nouvelle opportunité mais la frappe de Mendes passait de peu au dessus (48e). Comme en première période, le doyen du foot français réalisait une très bonne entame et l'OM passait près de la correctionnelle. Mandanda déviait du bout des doigts une frappe de Bonnet qui prenait la direction de la lucarne (62e).

Mandanda et Amalfitano sauvent le coup

Un tournant, car dans la foulée, Brandao saisissait sa seule occasion du match pour égaliser (64e, 1-1). Marseille pouvait souffler, mais pas longtemps, car Mbia sortait à son tour sur blessure (70e). Un nouveau souci pour Deschamps, dont l'effectif est déjà amoindri par les joueurs partis à la CAN… Sentant l'exploit tout proche, les Havrais ne lâchaient rien et sur un nouveau contre, Mandanda sortait encore le grand jeu face à Mendes (76e).

Puis Mendes mystifiait Fanni dans la surface avant de servir Bonnet qui manquait le cadre seul face au but vide (86e) ! Incroyable raté pour le Havrais qui avait la balle de match au bout du crampon. Miraculé, l'OM pouvait alors croire en sa bonne étoile. Durant la prolongation, les débats demeuraient indécis. Mais Amalfitano décrochait la timbale avec une frappe de mule à plus de vingt mètres sous la barre de Placide (104e, 2-1) ! Rémy scellait le score à la dernière seconde (120e, 3-1).

L'homme du match : Steve Mandanda (Marseille)

Amalfitano était un sérieux postulant, mais Steve Mandanda a sauvé son équipe de l'élimination à plusieurs reprises avec des parades déterminantes, comme à la 62e quelques secondes avant l'égalisation marseillaise, ou encore à la 76e…

Ils ont brillé

Bon techniquement, Amalfitano est à l'origine de l'égalisation et a marqué le but de la victoire d'une frappe magistrale. Valbuena a été le plus actif, il s'est démené sur toute la largeur pour animer le jeu de son équipe. Brandao n'a pas réussi grand chose et n'a pas souvent reçu le ballon, il aurait été dans la case «ils ont déçu» s'il n'avait sauvé son équipe en égalisant sur sa seule occasion. Mendes a été virevoltant en attaque. Buteur sur sa première occasion, il a souvent donné le tournis à la défense de l'OM et pensait avoir fait le plus dur à la 86e en servant Bonnet sur un plateau. La charnière centrale LouvionGenton a globalement bien maîtrisé les attaquants marseillais, avec mention très bien pour le premier, impeccable dans les duels. Bien en place collectivement, les Havrais ont globalement posé bien des problèmes à Marseille ce soir.

Ils ont déçu

Azpilicueta s'est laissé prendre sur le but de Mendes et a manqué de précision dans ses passes. De l'autre côté, Traoré n'a pas apporté grand chose. Pas rassurant, Fanni a régulièrement été battu dans les duels. Côté gauche en première mi-temps, côté droit en seconde, Rémy n'a pas rayonné malgré son but de dernière minute, bien pris par la défense adverse. Bonnet aurait pu être le héros mais il a manqué l'immanquable seul face au but à quelques minutes de la fin du match ! Placide a relancé l'OM avec une sortie très hasardeuse.

La note du match : 6/10

Si le suspense a longtemps été préservé, le match n'a pas atteint des sommets. L'OM a été assez décevant face à des Havrais limités techniquement mais qui ont affiché une belle détermination et de la solidarité. Le doyen a joué avec ses atouts et méritait peut-être mieux ce soir…

Les buts

- Sur un dégagement de Placide, Mendes remise pour François qui lui remet immédiatement dans la course. Parti depuis la ligne médiane, le Capverdien s'échappe côté droit et résiste au retour d'Azpilicueta avant d'ajuster Mandanda d'une frappe sèche et croisée du droit (5e, 0-1).

- Placide sort à l'aventure et se retrouve trop court sur un centre d'Amalfitano. Dans son dos, Brandao saisit l'aubaine pour égaliser de la tête (64e, 1-1).

- Servi dans l'axe à plus de vingt mètres du but, Amalfitano décoche une frappe de mule du droit qui vient se loger sous la barre de Placide (104e, 2-1).

- Alors que le gardien havrais est monté dans la surface marseillaise pour jouer le corner de la dernière chance, l'OM parvient à se dégager. Au bout du contre, Valbuena sert Rémy face au but (120e, 3-1).

L'OM ira défier Bourg Péronnas (CFA) en quarts de finale. Tous les résultats de la Coupe de France ici.


Coupe de France / 8e de finale
Olympique de Marseille – Le Havre AC : 3-1 ap (1-1, 0-1)
Stade Vélodrome
Arbitre : Lionel Jaffredo
Buts : Brandao (64e), Amalfitano (104e), Rémy (120e) - Mendes (5e)
Avertissements : Bonnet (44e), Novillo (98e)

Marseille : Mandanda – Azpilicueta, Fanni, Mbia (Nkoulou, 71e), Traoré –A. Diarra, Lucho (Sabo, 46e) - Amalfitano, Valbuena, Rémy – Brandao (Omrani, 101e). Entraîneur : Didier Deschamps

Le Havre : Placide – Rivierez, Genton, Louvion, Mendy – Mesloub, François, Fontaine, Bonnet (Novillo, 91e) – Alo’o Efoulou (Rivière, 86e), Mendes Da Graça (Julienne, 102e). Entraîneur : Cédric Daury.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL

La note du match
6,0
Si le suspense a longtemps été préservé, le match n'a pas atteint des sommets. L'OM a été assez décevant face à des Havrais limités techniquement mais qui ont affiché une belle détermination et de la solidarité. Le doyen a joué avec ses atouts et méritait peut-être mieux ce soir…

Sondage Maxifoot
Faire revenir Juninho à l'OL est-il un bon choix pour le club lyonnais ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB