Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Dossier Maxifoot : comparaison internationale des droits TV (3/3)
Par Fabien Letennier - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 05/08/2011 à 15h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Maxifoot vous propose un dossier complet en deux parties sur les droits TV, qui ont une importance considérable dans les finances des clubs et qui ont connu une évolution spectaculaire. La comparaison avec les grands championnats européens n'est pas dénuée d'intérêt.

Dossier Maxifoot : comparaison internationale des droits TV (3/3)
Les grands clubs étrangers moins dépendants que les clubs français

SOMMAIRE (3 parties) :

1/3 : Les droits TV en France, impact et évolution
2/3 : Les droits TV des Coupes d'Europe et de l'équipe de France
3/3 : Comparaison internationale des droits TV

Troisième partie : comparaison internationale des droits TV

Au niveau international, le FC Barcelone et le Real Madrid, ainsi que la Premier League, écrasent la concurrence. La Ligue 1 est plutôt bien placée mais le poids des droits TV y est trop important.

Si l'on compare le montant des droits TV en France avec ceux des quatre grands championnats européens (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne), la Ligue 1 est assez bien positionnée : elle arrive au troisième rang. Le montant annuel des droits nationaux (668 millions d'euros), en particulier, est solide, mais la commercialisation à l'international reste timide : 24 millions d'euros par an.

La Premier League largement en tête

C'est ce paramètre qui explique justement l'avance considérable prise par le premier de ces cinq championnats, la Premier League. Ses droits annuels sur le territoire anglais ne sont « que » de 683 millions d'euros (notamment payés par BskyB), mais les droits à l'international s'élèvent à 536 millions, un montant qui défie toute concurrence et qui s'explique par la pénétration de marchés mondiaux, notamment en Asie. Voici un récapitulatif des montants globaux, des droits nationaux et internationaux, par pays.

Angleterre : 1219 millions d'euros par saison, de 2010-2011 à 2012-2013 (683 millions sur le marché national + 536 millions à l'international)
Espagne : 742 millions d'euros, (612 + 130)
France : 692 millions d'euros, (668 + 24, et 32,5 à partir de 2012 du fait de l'entrée d'Al-Jazira)
Italie: 666 millions d'euros, (575 + 91)
Allemagne : 462 millions d'euros, (412 + 50)

Pour l'anecdote, les droits de commercialisation du Championnat de Belgique sur le marché national sont uniquement de 55 millions d'euros par an (2011-2014).

Avec leur Championnat, les clubs anglais se partagent donc des montants beaucoup plus massifs. Cela explique que seuls Marseille et Lyon aient récolté, en 2011, plus d'argent que Blackpool, le dernier club de Premier League dans le classement de répartition des droits TV ! Le champion de France, Lille, et le PSG, touchent moins de droits TV que la lanterne rouge du championnat anglais (voir le tableau en fin d'article).

Barcelone et le Real Madrid dans une autre dimension

Mais cet écart n'est pas le plus important, même s'il montre, mais seulement en partie, pourquoi la Ligue 1 n'arrive pas à empêcher l'exil de ses joueurs outre-manche. Les grands vainqueurs au niveau de la manne des droits TV, en fait, ne sont pas anglais. Ce sont les deux grands clubs espagnols, le FC Barcelone et le Real Madrid. En 2011, avec leur Championnat, les Catalans ont obtenu 157,6 millions d'euros de droits TV et les Merengue 136,2 millions, contre 68,6 millions pour le premier club anglais, Manchester United...

Pourquoi ? Le principe de répartition est différent. En Premier League, par exemple, les droits TV sont distribués selon des critères presque similaires à ceux de la Ligue 1 : la moitié en parts fixes, un quart en fonction du classement et un quart en fonction des audiences TV. En Allemagne et en Italie (depuis le changement de loi en 2007 et la mise en application en 2010), la répartition des droits se fait aussi de manière collégiale. En Espagne par contre, les chaînes de télévision négocient et passent des contrats directement avec les clubs, de manière individuelle.

Le Barça et le Real peuvent donc profiter de leur notoriété, et de leur pouvoir d'attraction médiatique, pour récolter d'énormes sommes. Les petits clubs, en revanche, sont lourdement pénalisés : Getafe n'a obtenu, en 2011, que 6 millions d'euros, soit environ 2 fois moins qu'Arles-Avignon et 23 fois moins que Barcelone !

Le poids des droits TV selon les pays

Impossible de lutter, donc, pour les clubs des championnats où les droits sont négociés collectivement, comme en France. Un autre domaine doit retenir l'attention, le poids des droits TV dans le budget des différentes formations. Il s'élève, en moyenne, à 60% en Italie, 58% en France, 49% en Angleterre, 41% en Espagne et 31% en Allemagne. La proportion s'abaisse chez les grands clubs, y compris pour les deux espagnols.

En 2008, les droits TV, toutes compétitions confondues, représentaient 55% des recettes de l'Olympique de Marseille et 48% de celles de l'Olympique Lyonnais. Contre seulement 37% pour le Real Madrid, 38% pour le FC Barcelone, 36% à Manchester United, et un petit 17% pour le Bayern Munich. Le décalage est flagrant.

Les "gros" européens parviennent en effet, contrairement aux clubs français, à générer d'autres sources de revenus très importantes : la billetterie, le sponsoring, le merchandising. Ainsi, même si l'on exclut les droits TV, la puissance financière des meilleurs clubs de Ligue 1, et donc leur capacité à attirer ou conserver les meilleurs joueurs, est faible comparée aux grandes formations européennes. Les clubs français ont tout intérêt à essayer de développer ces différentes sources de revenus, s'ils veulent un jour accéder au sommet du football européen...

Le classement des recettes de droits TV 2010-2011 pour les clubs de Premier League, de Ligue 1 et de la Liga

Ce classement ne prend en compte que les droits tv générés par le championnat, et exclut les droits TV liés à la Coupe d'Europe. Les données du club espagnol de Valladolid ne sont pas disponibles

Nom du club - Droits TV via le championnat (2010-2011)

1. FC Barcelone 157,6M€
2. Real Madrid 136,2M€
3. Manchester United 68,6M€
4. Chelsea 65,58M€
5. Arsenal 63,86M€
6. Manchester City 63,07M€
7. Liverpool 62,69M€
8. Tottenham 60,25M€
9. Everton 56,35M€
10. Aston Villa 55,73M€
11. Fulham 53,84M€
12. Newcastle 53,71M€
13. Sunderland 52,68M€
14. West Bromwich Albion 51,28M€
15. Olympique de Marseille 49,96M€
16. Stoke City 49,56M€
17. Bolton 48,70M€
18. Blackburn 47,85M€
19. Wigan 46,99M€
20. Wolverhampton 46,13M€
21- Olympique Lyonnais 45,87M€
22. Birmingham City 45,27M€
23. West Ham 45,74M€
24. Blackpool 44,41M€
25- Lille OSC 42,53M€
26. Valence 42,1M€
27/ Atletico Madrid 40,8M€
28- Paris SG 39,06M€
29- Girondins de Bordeaux 33,98M€
30- Stade Rennais 30,66M€
31. Villarreal 29M€
32. FC Seville 28M€
33- AS Saint-Étienne 26,38M€
34- Sochaux 25,75M€
35- Toulouse 24,74M€
36- AJ Auxerre 23,32M€
37. Real Saragosse 21M€
38- AS Nancy 19,66M€
39- RC Lens 19,41M€
40. Espanyol Barcelone 19,2M€
41- FC Lorient 19,02M€
42- Valenciennes 18,41M€
43. Deportivo La Corogne 18,1M€
44- Montpellier 17,61M€
45- AS Monaco 17,57M€
46- Nice 17,56M€
47. Majorque 16,4M€
47. Atletic Bilbao 16,4M€
49- Caen 16,60M€
50- Brest 16,05M€
51. Tenerife 14M€
52- Arles Avignon 13,70M€
53. Xerez 12,6M€
54. Sporting Gijon 12,1M€
55. Osasuna 12M€
56. Racing Santander 11,2M€
57. Malaga 9,7M€
58. Almeria 9,7M€
59. Getafe 6M€

SOMMAIRE (3 parties) :

1/3 : Les droits TV en France, impact et évolution
2/3 : Les droits TV des Coupes d'Europe et de l'équipe de France
3/3 : Comparaison internationale des droits TV



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Si un Français devait gagner le Ballon d'Or, qui le mériterait le plus ?

Varane
Griezmann
Mbappé

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB