Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
EdF : un an après, Blanc cherche toujours ses deux moteurs
Par Nicolas Lagavardan - Equipe De France, Mise en ligne: le 05/06/2011 à 21h51
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Pour estimer le niveau de son équipe un an après sa prise de fonction, Laurent Blanc compare les Bleus d'aujourd'hui à ceux de 1996. Une vision optimiste quand on sait que le sélectionneur a certes redressé la barre, mais cherche encore ses deux moteurs, son capitaine et son leader technique. En 96, Jacquet avait déjà Deschamps et Zidane…

EdF : un an après, Blanc cherche toujours ses deux moteurs
L. Blanc pourra-t-il trouver un Zidane et un Deschamps d'ici 2012 ?

Où en sont les Bleus dans leur progression ? Tombée plus bas que terre il y a un an en Afrique du Sud, l'équipe de France est en pleine reconstruction. Et selon le sélectionneur Laurent Blanc, le chantier est loin d'être terminé. Mais il est tout de même porteur d'espoir. «Si on devait comparer les Bleus d'aujourd'hui, je dirais qu'ils ressemblent à l'équipe de France de 1996» , a-t-il prétendu. Ce n'est pas si mal ! La vision est même optimiste…

En 1996, les Bleus avaient atteint les demies de l'Euro…

En 1994 comme en 2010, les Bleus sont repartis de zéro après un fiasco retentissant. Mais en 1996, les hommes d'Aimé Jacquet atteignaient déjà les demi-finales de l'Euro, battus aux tirs au but, avant d'atteindre l'apothéose en 1998 ! Si l'objectif final de Blanc se situe en 2014 avec le Mondial au Brésil, le sélectionneur signerait sans hésiter pour un résultat identique à 96 lors de l'Euro 2012… Mais les Bleus ont-ils vraiment les moyens d'atteindre le dernier carré en Pologne et en Ukraine ?

Si les jeunes Bleus ont du talent, c'est indéniable, la maturité du groupe est encore loin d'être acquise. Pour rivaliser avec l'Espagne et l'Allemagne par exemple, les jeunes intégrés par le successeur de Raymond Domenech ont encore besoin de temps pour s'aguerrir et franchir les derniers paliers vers les sommets, s'ils y parviennent. En attendant, Blanc ne sait toujours pas quels seront ses deux joueurs références. Un problème !

Blanc espère le nouveau Zidane. Une utopie ?

Contrairement aux Bleus de 96, il n'a toujours pas trouvé de capitaine indiscutable et fort, ni le dépositaire du jeu des Bleus. «On a de bons joueurs. Il manque un leader technique à cette équipe là comme on pouvait l'avoir en 98. On avait un génie au milieu» , a-t-il rappelé en référence  Zinedine Zidane. S'il trouve son génie, Blanc estime que la France pourra alors avoir «des ambitions légitimes dans les compétions internationales.»

«Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui» , a-t-il jugé. Pour l'instant, le leader technique numéro un se nomme Karim Benzema, mais son positionnement en pointe aide peu à la construction. Or, Blanc attend surtout qu'un milieu de terrain se révèle au plus haut niveau ce qui pour le coup, offrirait un duo très intéressant aux Bleus. Pour l'instant, les anciens Franck Ribéry et Florent Malouda n'ont pas répondu aux attentes, tandis que Yoann Gourcuff, Samir Nasri et Jérémy Ménez n'ont pas encore convaincu Blanc.

Toujours pas de capitaine charismatique

Les Bleus doivent-ils attendre le nouveau Zidane pour espérer se hisser de nouveau dans le haut du panier des équipes nationales ? Peut-être pas, sauf que Blanc n'a pas encore trouvé la solution à un deuxième problème clé, celui du capitanat. Outre l'absence de leader technique, Blanc n'a pas non plus trouvé, après un an en fonction, son leader naturel et relai auprès du groupe. Philippe Mexès et Alou Diarra ont tour à tour assuré le rôle mais paraissent plus comme des choix par défaut que comme de véritables meneurs charismatiques et écoutés.

A l'inverse de Didier Deschamps et même Blanc à leur époque... Si les progrès sont visibles et porteurs d'espoirs depuis un an, la route est donc encore longue pour les Bleus qui ressemblent peut-être à ceux de 1995, mais surement pas à ceux de 1996 qui s'appuyaient déjà clairement sur Zidane et Deschamps pour se hisser jusque dans le dernier carré européen…



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB