Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 2003/2004
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 30/05/2004 à 14h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le classement effectué, journées après journées, nous a permis de sélectionner l'équipe type 2003-04. On y retrouve les grandes figures de cette saison. Découvrez les meilleurs joueurs de l'année choisis par Maxifoot !

Après chaque journée de championnat, Maxifoot a composé son équipe type. Le meilleur "onze" et cinq remplaçants ont été choisis selon leur performance. Un joueur présent dans l'équipe type a reçu trois points, celui qui était sur le banc un point. A la fin du championnat et au regard de ces résultats, en tenant compte de la complémentarité des joueurs, voici «L'équipe type 2003-04» réalisée par Maxifoot. Ce sont des joueurs décisifs !

Équipe type des matches aller :

Remplaçants

12. Marco Caneira (Bordeaux)
13. Patrice Evra (Monaco)
14. Peguy Luyindula (Lyon)
15. Alexander Frei (Rennes)
16. Petr Cech (Rennes)

En détails...

Jérôme Alonzo (31 ans, Paris-SG)

Remplaçant de Letizi en début d'exercice, il a profité d'une blessure pour le suppléer, puis, lui prendre sa place. Sans équivoque, tellement Jérôme a fait la plus brillante année de sa carrière. Reconnaissable de par ses parades peu orthodoxes, il a souvent permis à son équipe de l'emporter en préservant le score acquis. Désormais concentré tout au long d'un match, il a été l'un des hommes du PSG de cette saison en lui permettant d'atteindre la Champions League.

Mario Yepes (28 ans, Nantes)

La vitesse, le placement, l'anticipation, la justesse des tacles et le timing dans le jeu de tête, Mario réunit toutes les qualités du défenseur d'aujourd'hui. Très souvent décisif dans ses interventions défensives, il peut également l'être en attaque, notamment sur les coups de pieds arrêtés. Chef de défense, il a porté toute l'équipe nantaise vers le haut. Maxifoot a d'ailleurs reconnu son immense talent et sa brillante saison en le sacrant joueur de l'année à travers les points récoltés dans les équipes types. Sur le départ, il laissera un grand vide à Nantes et réjouira à coup sûr son nouveau club.

Frédéric Déhu (31 ans, Paris-SG)

Le capitaine parisien a débuté la saison au milieu de terrain, mais rapidement, son expérience, son sens du placement et ses qualités défensives, au sol comme dans les airs, se sont avérés indispensables à la bonne tenue de l'axe défensif du PSG. Il a formé avec Pierre-Fanfan une charnière intraitable qui n'a cessé de se bonifier au fil des journées. Décisif en fin de saison, il a joué un grand rôle dans la deuxième place glanée par son club. Malheureusement pour les supporters parisiens, il est libre de tout contrat et son départ vers l'OM semble inéluctable…

Eric Abidal (24 ans, Lille)

Il aurait pu être troublé par la cour pressante du PSG en début de saison. Au contraire, intraitable dans les duels, très bon dans la relance, il a été le seul Dogue à réellement garder son niveau de jeu tout au long de la saison, car les Lillois ont réussi à le garder lors du mercato d'hiver et ont ainsi pu réaliser une très belle deuxième moitié de championnat grâce à son entente parfaite avec Tavlaridis. Joueur défensif le plus demandé sur le marché, il serait tout proche de signer à l'OL.

Gabriel Heinze (26 ans, Paris-SG)

Il voulait quitter le PSG pour le Barça, Halilhodzic l'a retenu. Bien lui en a pris. Après un début délicat, troublé par ce non transfert, Gabriel a assumé et assuré de nouveau. Comme à son habitude, il a fait montre de sa hargne, celle de ne rien lâcher. Communicative, elle est apparue essentielle pour ses coéquipiers. Comme sa complicité avec Sorin, un autre élément déclencheur à la magnifique fin de saison des Parisiens. La dernière pour Heinze...

Juninho Pernambucano (29 ans, Lyon)

Repositionné en milieu défensif en automne, Juninho a fait le printemps de son équipe. En assurant les premières relances, il a souvent remis les Lyonnais dans le bon sens. Ses accélérations balles au pied sont équivalentes à celles de Dhorasoo, mais son plus grand atout reste sa faculté à être décisif lors des matches importants. Surtout sur coup franc : cinq réussites cette saison. Juninho a donc pleinement réussi son changement de poste.

Benoît Pedretti (23 ans, Sochaux)

Ce n'est plus une confirmation, c'est un fait : Benoît est un des grands joueurs de notre championnat. Véritable meneur de jeu de l'équipe sochalienne, il a surfé sur la vague doubiste du moment. Décisif dans ses ouvertures et transversales pour Frau ou Santos, il l'a également été sur les coups de pieds arrêtés. Sa montée en puissance dans le groupe de l'équipe de France en a fait un élément convoité. C'est l'OM qui aura l'avantage de le faire briller.

Vikash Dhorasoo (30 ans, Lyon)

Mis sur le banc à cause du repositionnement de Juninho en milieu défensif, il a tout fait pour retrouver une place de titulaire. Tout de suite après la trêve, il a su se montrer indispensable en inscrivant des buts décisifs – un fait nouveau dans sa carrière – au point de devenir l'incontestable chouchou de Gerland. Libéré, car libre de contrat, son annonce de rejoindre le Milan n'y changera rien. Son importance dans la conquête du triplé pour l'OL, elle, restera.

Ludovic Giuly (27 ans, Monaco)

Toujours aussi insaisissable, il a ajouté à sa panoplie une efficacité redoutable lors de la première moitié de championnat. Bien que buteur à treize reprises, son rendement a toutefois pâti d'une blessure même si ses exploits en Ligue des Champions ont perduré jusqu'à la fin cruelle pour lui et son club… Mais pour ce plaisir partagé, il mérite de figurer dans notre équipe type.

Djibril Cissé (22 ans, Auxerre)

Que de choses se sont passées pour Djibril ! Il a attendu la cinquième journée pour ouvrir son compteur, puis, inscrit quatorze buts en quatorze matchs. Après son expulsion de France-Portugal Espoirs, Djibril a continué à marquer avant d'être muet, au point d'être sifflé à l'Abbé-Deschamps. Malgré ces anicroches, il a confirmé en progressant techniquement, contrôles et jeu dos au but, et collectivement. Pour preuve, son titre de meilleur buteur avec vingt-six réalisations. Joueur et homme de classe, ses adieux à Auxerre, pour Liverpool, ont été vibrants.

Didier Drogba (26 ans, Marseille)

Didier était attendu au tournant en relevant le défi d'un virage dangereux entre Guingamp et l'OM. D'entrée, il a su faire taire tous les sceptiques. Un début de saison canon qui l'a vu marquer but sur but, en championnat comme en Champions League. Sa puissance, son jeu de tête et sa technique ont mis à mal toutes les défenses. Son sens du collectif n'a rien gâché. Au contraire, il s'est également affirmé comme le leader de son équipe en dehors du terrain. La Drogba-dépendance est telle qu'il est intransférable malgré les millions d'Abramovitch. Pour la plus grande fierté des Marseillais !

Les remplaçants...

12. Le Bordelais Marco Caneira fut celui qui limita la casse girondine au début de saison. Sobre et technique, il a impressionné en assurant un rôle de patron. Sa polyvalence est à saluer et en fait de lui un remplaçant idéal pour notre équipe type.
13. Avec Giuly, Patrice Evra a été le Monégasque le plus performant. Sa complicité avec Rothen a causé des ravages dans son couloir. Vif, rapide, technique et culotté, il a failli gagner sa place à l'Euro grâce à sa belle saison.
14. Peguy Luyindula a montré qu'il était plus qu'un remplaçant pour Lyon. Il a évolué le plus souvent en retrait d'Elber, mais il a été LE buteur de l'OL, grâce à ses seize réalisations, tout en étant à l'origine de nombreux autres buts lyonnais.
15. Alexander Frei a commencé sa saison sur le banc, voire en CFA, avant de s'imposer comme un renard des surfaces doué d'une efficacité incroyable. Héros rennais, suite à un quadruplé face à l'OM, il a inscrit vingt buts en vingt-trois titularisations, avec douze buts sur les dix derniers matches...
16. Petr Cech a confirmé son niveau international en étant très régulier. Ne commettant guère de fautes, il est impeccable dans ses prises de balles et sur sa ligne. Son talent a fait l'unanimité en L1, qu'il va malheureusement quitter pour Chelsea.

C'était l'équipe type 2003/2004 de Maxifoot. A bientôt pour la prochaine saison avec les meilleurs joueurs de la Ligue 1 et tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Si un Français devait gagner le Ballon d'Or, qui le mériterait le plus ?

Varane
Griezmann
Mbappé

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB