Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Ghana déjà dans la légende
Par Nicolas Lagavardan - Actu Mondial 2010, Mise en ligne: le 26/06/2010 à 23h02
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Ghana s'est imposé (2-1 ap) contre les Etats-Unis, samedi soir, avec un but précoce de Boateng et un de Gyan durant la prolongation. Derniers représentants du continent, les Black Stars se qualifient pour le premier quart de finale de Coupe du monde de leur histoire, le troisième d'une nation africaine.

Le Ghana déjà dans la légende
93e : Gyan échappe à la vigilance de Bocanegra

Après le Cameroun 1990, le Sénégal 2002, voici le Ghana 2010, troisième pays africain qualifié pour un quart de finale de Coupe du monde. Les cinq autres nations du continent ayant été éliminées dès le premier tour, tous les espoirs africains étaient tournés vers le Royal Bafonkeng Stadium de Rustenburg, où le Ghana affrontait les Etats-Unis en huitième de finale . Les Black Stars n'ont pas tardé à rendre heureux les spectateurs, quasiment tous acquis à leur cause, sur un exploit personnel de Kevin Prince Boateng dès la 5e. Sous les yeux médusés de Bill Clinton, l'équipe US a été mangée en première période, dominée dans l'entrejeu et dans la hargne par des Ghanéens décomplexés, engagés et séduisants car bons dans l'animation du jeu. Après la pause, les Etats-Unis ont affiché un tout autre visage, plus conquérant et déterminé à entrer enfin dans la bagarre. La formation africaine a alors été repoussée dans son camp et cédait à l'heure de jeu sur penalty. Résultat : une mi-temps partout, balle au centre pour la prolongation. Dès l'entame de celle-ci, le joueur rennais Gyan redonnait un avantage définitif à son équipe.

Les buts

- Kevin Prince Boateng récupère le ballon dans le rond central et s'engouffre dans le camp américain. Pas attaqué par les défenseurs, le Black Star s'avance jusqu'à la surface pour mieux tromper Howard au premier poteau, d'une frappe du gauche à ras de terre (5e, 0-1).

- Le Ghana souffre depuis la reprise et concède un penalty pour une faute de Jonathan Mensah sur Dempsey. Donovan ouvre parfaitement son pied droit et prend le gardien à contre-pied (62e, 1-1).

- Lancé en profondeur dans le camp américain, Gyan résiste à la charge de son coéquipier de club Bocanegra, au retour de Demerit, et vient fusiller Howard d'une frappe croisée du gauche (93e, 1-2).

Les temps forts

- Sarpei se trompe dans sa relance et permet à Bradley de lancer Findley dans la surface côté droit. Libre de tout marquage, l'attaquant américain tire en force du droit à ras de terre, repoussé du pied par Kingson (35e).

- Sur un long dégagement du gardien dévié de la tête par un équipier, Demerit manque le ballon et permet à Asamoah de venir fixer Howard dans une position excentrée. Sa frappe est repoussée du bras par le gardien américain (37e).

- Dos au but au point de penalty, Altidore décale Feilhaber sur le côté gauche de la surface, mais Kingson impérial repousse l'extérieur du droit de l'Américain à bout portant (47e).

- Sur un long dégagement de Bocanegra, Altidore file vers le but au coude à coude avec Mensah. Le défenseur ghanéen le déstabilise dans la surface, mais l'Américain parvient à délivrer une frappe croisée du gauche tout en s'écroulant. Juste à côté (80e).

L'homme du match : Richard Kingson (Ghana)

Impuissant sur le penalty, le gardien Kingson a été tonitruant le reste du temps avec des interventions de classe dans les pieds américains ou dans les airs qui ont permis au Ghana de rester dans le coup au plus fort de la tempête.

Ils ont brillé

Outre le gardien ghanéen Kingson, Boateng a brillé dès l'entame du match, très remuant et pesant sans arrêt sur la défense adverse. Seul en pointe, Gyan s'est longtemps battu en vain, il n'a jamais abdiqué et a été récompensé par un but au début de la prolongation. Asamoah a lui aussi animé le jeu ghanéen avec beaucoup de détermination et de mobilité. A la limite de la correctionnelle à la 80e, John Mensah a par ailleurs livré un match exemplaire. Côté américain, Bocanegra a été appliqué et a su transformer ses relances longues en armes pour ses attaquants. Dempsey a eu le mérite de récolter le penalty de l'égalisation.

Ils ont déçu

En charnière centrale américaine, Demerit a offert des boulevards aux attaquants adverses en première période, du mieux après la pause. Donovan n'a rien prouvé sur ce match, très discret, sauvé par le penalty. Côté ghanéen, Ayew n'a pas démérité mais il n'a pas non plus réussi à être décisif.

La note du match : 6/10

Le match a été intense et correct au niveau de l'état d'esprit, avec deux équipes fluctuantes qui ont eu chacune leur mi-temps. Si la rencontre n'a pas atteint des sommets en termes de qualité technique, le suspense était présent au rendez-vous de ce huitième de finale.

Le Ghana affrontera l'Uruguay en quart de finale, le vendredi 2 juillet à Johannesburg.


Coupe du monde / Huitièmes de finale
Etats-Unis d’Amérique – Ghana : 1-2 ap (0-1, 1-1)
Royal Bafonkeng Stadium (Rustenburg)
Arbitre : Viktor Kassai (Hongrie)
Buts : Donovan (62e sp) - Boateng (5e), Gyan (93e)
Avertissements : Clark (7e), Cherundolo (17e), Bocanegra (68e) – Jonathan Mensah (61e), Ayew (90e+1)

Etats-Unis : Howard – Cherundolo, Demerit, Bocanegra, Bornstein – Bradley, Clark (Edu, 31e), Dempsey, Donovan – Findley (Feilhaber, 46e), Altidore (Gomez, 90e). Sélectionneur : Bob Bradley.

Ghana : Kingson – Inkoom (Muntari,113e), Sarpei (Addy, 73e), John Mensah, Jonathan Mensah, Pantsil - Annan, Asamoah, Ayew, Boateng (Appiah, 78e) – Gyan. Sélectionneur : Milovan Rajevac.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2010


Actu Equipe de France

La note du match
6,0
Le match a été intense et correct au niveau de l'état d'esprit, avec deux équipes fluctuantes qui ont eu chacune leur mi-temps. Si la rencontre n'a pas atteint des sommets en termes de qualité technique, le suspense était présent au rendez-vous de ce huitième de finale.

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB