Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
EdF : des têtes vont tomber
Par Nicolas Lagavardan - Equipe De France, Mise en ligne: le 21/06/2010 à 11h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Face au surréalisme, à l'invraisemblable, au spectacle affligeant livré par l'équipe de France, les politiques sont obligés d'intervenir, car le drapeau national et l'image du pays sont en jeu. Contrainte de rester plus longtemps que prévu en Afrique du Sud, Roselyne Bachelot a convoqué Escalettes, Domenech et Evra pour une réunion de crise.

EdF : des têtes vont tomber
J.-P. Escalettes devrait subir les foudres de N. Sarkozy et R. Bachelot

Des sanctions doivent être prises. Actrice d'un spectacle pathétique, l'équipe de France est allée trop loin. Elle salit l'image du pays aux yeux du monde entier. Le coup de boule de Zidane en 2006 et la main d'Henry à l'automne dernier n'étaient finalement pas grand-chose au regard des derniers évènements (et probablement de ceux à venir). Ridicules, tombés sur la tête, les Bleus nagent en pleine science fiction. Au point que l'affaire atteint désormais les sommets de l'Etat. Incapables de se dépêtrer tous seuls de leur décadence, les Bleus poussent les politiques à intervenir.

Bachelot promet des sanctions «sans complaisance»

Le président de la République en personne, Nicolas Sarkozy, a ainsi demandé à Roselyne Bachelot de prolonger son séjour en Afrique du Sud jusqu'après le match contre le pays hôte programmé mardi après-midi. La ministre de la Santé et des Sports a décidé de convoquer ce lundi à Bloemfontein le capitaine des Bleus Patrice Evra, le sélectionneur Raymond Domenech et le président de la FFF Jean-Pierre Escalettes, pour une réunion de crise suite aux affaires survenues depuis la défaite contre le Mexique (2-0).

«J'en appelle chacun à sa responsabilité, j'en appelle chacun à la dignité. Quant aux nécessaires remises en causes, nous les pratiquerons évidemment sans aucune complaisance, dès le retour des Bleus dans notre pays, retour que j'espère le plus tard possible» , a prévenu Bachelot sur TF1 dimanche soir. Un retour attendu dès mercredi, au lendemain du troisième et dernier match de poules qui s'annonce comme le clou du triste spectacle donné par les Bleus depuis quatre ans.

Avant le début de la compétition, sa secrétaire d'Etat Rama Yade avait prévenu que les dirigeants devraient rendre des comptes en cas d'échec sportif. La sommet de l'absurde ayant été atteint sur et en dehors du terrain, toute la chaîne de commandement est désormais dans le collimateur des politiques. S'ils ne démissionnent pas, les généraux du football français devront être exécutés.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Ça a fait le buzz depuis 7 jours


Liens de la rubrique EURO 2016


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB