Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
J23 : Panorama / Le PSG sombre dans la crise, Montpellier rêve éveillé, Lens sauvé…
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 06/02/2010 à 22h05
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La 23e journée de Ligue 1 aura été marquée par la lourde défaite du PSG au Parc face à Lorient (0-3). Lâchés par les supporters, les hommes d'Antoine Kombouaré sont au plus mal. A l'inverse, Montpellier au sommet, Lens ne connait pas la crise, Grenoble s'est baladé… Tour d'horizon des résultats de samedi.

J23 : Panorama / Le PSG sombre dans la crise, Montpellier rêve éveillé, Lens sauvé…
Erding, Sessegnon et le PSG humiliés par Lorient

Le Paris Saint-Germain ne peut plus éviter la crise après sa quatrième défaite d'affilée en championnat, concédée au Parc des Princes face à Lorient (0-3), samedi, lors de la 23e journée de Ligue 1. Relégués à la 15ème place du classement, les coéquipiers de Guillaume Hoarau ont littéralement sombré face aux Merlus. Lâchés par leurs supporters, les hommes d'Antoine Kombouaré - qui avait accusé certains joueurs de tirer au flanc – ont livré un spectacle aussi pathétique que celui donné en tribunes après le deuxième but. Dans les autres rencontres du jour, Montpellier continue de coller aux basques des Bordelais avec une nouvelle victoire ramenée de Boulogne (0-2). Lille a dû se contenter du match nul à Nice (1-1), Grenoble s'est baladé devant Auxerre (5-0), Lens a assuré son maintien face au Mans (2-1), tandis que Sochaux n'a pas pu se défaire de Nancy (1-1).

Le château de cartes s'est écroulé (Paris SG 0-3 Lorient)

Le Paris Saint-Germain a mis les deux pieds dans la crise avec la lourde défaite concédée au Parc des Princes face à Lorient (0-3). Tout avait pourtant bien commencé… Après l'accrochage du match aller, Kombouaré et Gourcuff se sont d'abord serrés la main avant le match. Puis, comme souvent, les Parisiens d'abord soutenus par leurs supporters, ont bien démarré la rencontre et marquaient même par Hoarau, mais l'arbitre refusait injustement le but pour un hors jeu imaginaire (8e) ! Derrière cet incident, la suite a été catastrophique pour le PSG. Les Merlus ont ouvert la marque sur un penalty dans la lucarne de Vahirua consécutif à une faute de Armand sur Diarra dans la surface (23e, 0-1). Dans la foulée, Gameiro aggravait le score de près après un une-deux avec Vahirua à l'entrée de la surface (26e, 0-2).

Sans Sakho suspendu, ni Ceara et Giuly laissés sur le banc au profit de Jallet et Luyindula, le PSG désormais hué par ses supporters ne pouvait pas rêver pire scénario face à sa bête noire. Et pourtant, Amalfitano profitait encore des largesses invraisemblables de la défense pour enfoncer le clou d'un lob vexant devant Edel (35e, 3-0). Sous les yeux du président Nicolas Sarkozy assis à côté de Robin Leproux, les supporters du PSG se sont alors tapés dessus entre eux en tribunes, obligeant les forces de sécurité à intervenir. Une centaine de supporters ont été exclus du stade et se sont donc retrouvés dans la rue très énervés… Après la pause, le match n'avait plus d'intérêt, les Merlus ont géré leur avantage face à des Parisiens tétanisés, déboussolés et qui ne se sont procurés qu'une seule occasion par Giuly à l'heure de jeu. Le divorce entre l'équipe et les supporters est consommé. Les premiers «Kombouaré démission» sont descendus des travées. Rien ne va plus à Paris !

A retenir : au classement, le PSG est 15e avec 29 points, Lorient est 9e avec 35 points. Quatrième défaite d'affilée en championnat pour les Parisiens qui ont désormais abandonné toutes chances de qualification européenne. Soutenu depuis le début, Antoine Kombouaré est menacé pour la première fois. Tout va bien pour les Merlus.

Montpellier se plait en dauphin (Boulogne 0-2 Montpellier)

Boulogne Côte d'Opale n'a pas pu résister à la marche en avant du Montpellier HSC au stade de la Libération. Les Héraultais poursuivent leur bonhomme de chemin avec une nouvelle victoire (0-2). Dans ce duel à priori déséquilibré entre les deux promus, les hommes de René Girard se sont montrés les plus réalistes. Huit jours après leur résultat à Bordeaux, les Boulonnais ont baissé pavillon sur une frappe du droit de Camara sous la barre (26e, 0-1), au terme d'une première demi-heure peu emballante. Après la pause, les Boulonnais touchés mentalement par le but de Camara, ne parvenaient pas à redresser la pente face à des Héraultais solides et en pleine confiance. Dans les dernières secondes, Montano scellait le sort du match en poussant le ballon au fond des filets (90e+1, 0-2).

A retenir : au classement, Boulogne est 19e avec 16 points, Montpellier est 2e avec 45 points, à trois longueurs du leader bordelais. 4e victoire en 5 rencontres pour les hommes de René Girard qui se prennent à rêver d'une fin de saison fantastique. Malgré son compteur très faible, Boulogne n'est toujours pas condamné.

Nice évite le pire (Nice 1-1 Lille)

Dans une ambiance délétère à Nice entre les supporters et le club, l'OGCN se devait d'accrocher un résultat au stade du Ray face à l'un des références de la saison. Les Aiglons y sont parvenus en récoltant le nul face à Lille (1-1). Le Gym ouvrait le score sur un débordement suivi d'un centre-tir de Rémy, détourné des deux poings par Landreau sur la tête de Ben Saada (15e, 1-0). Avec Digard dans l'axe de la charnière aux côtés d'Apam, les Niçois avaient grand besoin de points mais n'ont pas pu rivaliser dans le jeu. Après la pause, le LOSC a fait le siège du but de Letizi mais sans parvenir à se procurer la moindre occasion franche pendant plus d'un quart d'heure, malgré Hazard et Gervinho. Finalement, sur un coup franc excentré d'Obraniak (entré en jeu à la place de Mavuba, 61e), De Melo (entré en jeu à la place d'Hazard, 60e), plaçait sa tête au fond des filets (74e, 1-1). La fin du match demeurait à sens unique, mais Letizi a préservé l'essentiel.

A retenir : au classement provisoire, Nice est 16e avec 23 points, Lille est 3e avec 41 points. Les Aiglons sont toujours à distance de la zone rouge (+7) mais n'ont plus gagné en championnat depuis dix matchs ! Le LOSC pourrait tomber du podium dimanche.

Grenoble en redemande (Grenoble 5-0 Auxerre)

Enorme bouffée d'oxygène pour Grenoble au stade des Alpes, avec un carton face à Auxerre (5-0) étonnement absent et un gros match de Ljuboja, sorti sous l'ovation du public. Les hommes de Mecha Bazdarevic ont cueilli les Bourguignons à froid. Ljuboja d'abord, expédiait un tir de vingt-cinq mètres dans la lucarne de Sorin (8e, 1-0). Puis Akrour coupait de la tête un centre tendu de Matsui au premier poteau (10e, 2-0). L'AJA n'a pas su réagir, au contraire. Ljuboja enrhumait la défense et centrait pour la tête de Matsui (36e, 3-0). Puis Akrour s'offrait le doublé de près avec une reprise acrobatique sur une remise de la tête de Dieuze (42e, 4-0). Après la pause, Matsui s'offrait lui aussi le doublé en profitant du laxisme de la défense pour s'infiltrer à l'entrée de la surface et ajuster Sorin dépité (50e, 5-0).

A retenir : au classement, Grenoble est toujours 20e et dernier avec 10 points, Auxerre est 6e avec 39 points. Deuxième victoire de la saison pour les Isérois qui comptent dix longueurs de retard sur les Verts (un match en moins), premier non relégable. La plus mauvaise attaque à domicile a rattrapé le temps perdu ce soir.

Lens assure le maintien (Lens 2-1 Le Mans)

Une défaite face au Mans aurait laissé planer un doute. Pour éviter de se compliquer la vie, Lens a préféré s'imposer (2-1) au stade Félix Bollaert pour prendre définitivement le large avec la zone des relégables. Dominés dans les premières minutes, les Manceaux ont bien réagi par la suite. Thomert passait par exemple à deux doigts de trouver l'ouverture mais ne trouvait pas le cadre de Runje (18e). Finalement, Lens trouvait l'ouverture le premier. Bien servi par Eduardo, Monnet-Paquet plaçait sa frappe à ras de terre hors de portée d'Ovono (29e, 1-0). Un avantage somme toute logique au vu de l'ensemble du premier acte. Après la pause, Eduardo réglait le sort de la rencontre. Profitant d'un bon travail de Demont, le Brésilien éliminait son vis-à-vis avant de tromper Ovono d'un tir enroulé du droit dans le petit filet opposé (49e, 2-0). Maïga relançait le suspense d'un but magnifique. Le Manceau contrôlait de la poitrine dos au but puis effaçait un défenseur avant d'armer son tir à l'entrée de la surface (82e, 2-1). Mais le score ne bougeait plus.

A retenir : au classement, Lens est 14e avec 30 points, Le Mans est 18e avec 16 points. Le Mans est sorti sur blessure, touché au genou. 11 défaites en 11 déplacements pour Les Manceaux, décidément malheureux loin de leurs bases. Avec désormais quinze points d'avance sur leur victime, les Lensois sont quasiment assurés du maintien.

Nancy aime les voyages (Sochaux 1-1 Nancy)

Le FC Sochaux-Montbéliard et l'AS Nancy-Lorraine se sont quittés bons amis à Bonal (1-1), un score somme toute logique étant donné la position serrée des deux équipes au classement. Souvent à l'aise à l'extérieur, les Lorrains ont confirmé leurs prédispositions. Servi par une déviation lumineuse de Malonga, Dia plaçait une frappe lourde dans la lucarne de Richert (32e, 0-1). Féret aurait même pu plier le match sur coup franc mais ne trouvait que la barre transversale de Richert battu (41e). Mais après la pause, les Lionceaux un brin émoussés ont sauté à la gorge des Nancéiens. Ideye tentait de passer en force mais se voyait contré. Le ballon revenait sur Dalmat qui ne manquait pas l'aubaine (52e, 1-1).

A retenir : au classement, Sochaux est 13e avec 31 points, Nancy est 12e avec 31 points. Les deux équipes sont bien calées dans le ventre-mou du championnat et devraient vivre une fin de saison tranquille. Nancy n'a plus perdu à l'extérieur depuis cinq matchs.

La bonne affaire de la 23e journée de Ligue 1 revient à Montpellier, toujours dans la roue du leader bordelais. La très mauvaise affaire est à mettre à l'actif du Paris SG, humilié au Parc par Lorient et ses supporters. Suite des festivités dimanche, avec St-Etienne – Monaco, ToulouseLyon (17h), puis Marseille – Valenciennes (21h).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Dortmund-PSG, quel est votre pronostic ?

Victoire de Dortmund
Match nul
Victoire du PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB