Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon pensait bien finir en beauté…
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 09/12/2009 à 22h40
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Face à une équipe de Debrecen physique mais de faible qualité, Lyon n'a pas eu à forcer son talent pour s'imposer 4-0. Une victoire qui rassure les hommes de Claude Puel en cette période difficile, mais qui ne leur permet pas de s'emparer de la tête du groupe E. Car dans le même temps, la Fiorentina s'est imposée 2-1 à Liverpool.

Lyon pensait bien finir en beauté…

Gêné par une équipe de Debrecen accrocheuse, l'OL a mis quelques minutes à entrer dans la partie avant de faire plier son adversaire. Vainqueur 4-0 grâce à des buts de Gomis (24e), Bastos (44e), Pjanic (58e) et Cissokho (76e), le club rhodanien finit tout de même à la deuxième place du groupe E, en raison de la victoire de la Fiorentina à Liverpool (1-2).

Les buts

- A la 24e minute, dans l'axe, Govou récupère une mauvaise relance hongroise, et frappe à l'entrée de la surface. Sa tentative est manquée mais Pantic se rate aussi en repoussant le ballon dans les pieds de Gomis qui n'a aucun mal à marquer dans le but vide (1-0).

- A la 44e minute, sur un coup franc lointain de Pjanic, Bastos, libre de tout marquage dans la surface, prend le temps d'ajuster Pantic d'une frappe croisée du gauche à ras de terre (2-0).

- A la 58e minute, côté droit, Bastos centre dans la surface pour Pjanic qui dévie du bout du pied pour tromper Pantic, abandonné par sa défense (3-0).

- A la 76e minute, depuis le côté gauche, Cissokho rentre dans l'axe et, à l'entrée de la surface, place une frappe puissante au premier poteau qui trompe Pantic (4-0).

Les autres temps forts

- A la 14e minute, sur un coup franc aux 25 mètres, Czvitkovics place une lourde frappe du droit que Lloris parvient à détourner en corner en se détendant de tout son long.

- A la 20e minute, sur un coup franc aux 30 mètres excentré côté droit, Bastos frappe fort à ras de terre. Pantic repousse dans les pieds de Makoun qui marque, mais le Camerounais était légèrement hors-jeu au moment de la frappe.

- A la 47e minute, sur le côté gauche, Gomis élimine Meszaros et place une frappe enroulée du gauche que Pantic repousse en se couchant bien.

La prestation de Lyon

Lloris n'a pas eu beaucoup à s'employer mais s'est montré vigilant lorsqu'il le fallait. Devant lui, Cris s'est montré rassurant, notamment dans les airs. A ses côtés, Boumsong s'est rendu coupable d'une grossière erreur de relance en première période qui aurait pu coûter cher à son équipe. A droite, Réveillère a bien tenu son couloir. Tout comme Cissokho de l'autre côté. Titulaire dans l'entrejeu, Gonalons a récupéré de nombreux ballons, brisant notamment une offensive dangereuse de Debrecen en première période. Makoun a été un peu plus en retrait que son jeune coéquipier. Positionné en soutien de Gomis, puis à droite après la sortie de Govou, Delgado a toujours cherché à jouer juste. Bastos s'est beaucoup démené mais n'a pas toujours effectué les bons choix dans le dernier geste. Auteur tout de même d'un but et d'une passe décisive. Govou a été à l'origine de l'ouverture du score mais a rapidement dû céder sa place à Pjanic. En pointe, Gomis a peu pesé sur la défense hongroise mais a eu le mérite de se trouver où il fallait sur son but.

La prestation de Debrecen

Dans les buts de Debrecen, Pantic n'a rien d'une valeur sûre. Devant lui, s'ils sont costauds, Mijadinoski et Meszaros sont surtout très lents. Bodnar a passé plus de temps à essayer de faire disjoncter Bastos qu'à s'appliquer à bien défendre sur lui. Dans le couloir gauche, Laczko s'en est plutôt bien sorti d'abord face à Govou, puis Delgado. Au milieu de terrain, Ramos a beaucoup couru mais dans le vide. Szelesi a tenté de mettre le pied sur le ballon mais n'a pas toujours joué juste. Dangereux sur coups francs, Czvitkovics a en revanche été moins en vue dans le jeu. Sur son côté gauche, Szakaly fut le Hongrois le plus dangereux. En attaque, Varga et Coulibaly ont été très peu servis et ont eu toutes les peines à se montrer dangereux.

L'homme du match : Michel Bastos (Lyon)

S'il n'a pas toujours effectué les bons choix dans le dernier geste, Michel Bastos a au moins eu le mérite de bouger sur tout le front de l'attaque. Le Brésilien a été récompensé en inscrivant un but plein de sang froid juste avant le repos.

La note du match : 12/20

Face à une équipe de Lyon parfois tendue en raison des sifflets de Gerland et une formation de Debrecen qui est loin d'être la meilleure techniquement sur la scène européenne, la rencontre a accouché d'un spectacle plutôt terne. Heureusement que les buts lyonnais ont égayé quelque peu cette partie.

En s'imposant 4-0, l'OL a presque fini en apothéose cette phase de poules de la Ligue des Champions. Presque, car dans le même temps, la Fiorentina s'est imposée 2-1 à Liverpool et conserve la première place du groupe E. Lyon risque donc de tomber contre un très grand d'Europe lors des 8es de finale et devra se déplacer lors du match retour…


Ligue des Champions / 6e journée, Groupe E
Lyon 4-0 Debrecen (2-0)
Stade de Gerland (Lyon)
Arbitre : M. Florian Meyer (Allemagne).
Buts : Gomis (24e), Bastos (44e), Pjanic (58e), Cissokho (76e)
Avertissement : Ramos (38e) pour Debrecen

Lyon : Lloris – Réveillère, Cris (cap.), Boumsong, Cissokho – Makoun (Källström, 72e), Gonalons, Delgado – Govou (Pjanic, 29e), Gomis (Lisandro, 66e), Bastos. Entraîneur : Claude Puel.

Debrecen : Pantic – Bodnar (Bernath, 51e), Mijadinoski, Meszaros (cap.), Laczko – Czvitkovics, Szelesi, Ramos (Kiss, 56e), Szakaly (Feczesin, 74e) – Varga - Coulibaly. Entraîneur : Andras Herczeg.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB