Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’OM a vécu l’enfer du Nord
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 28/11/2009 à 23h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Dans des conditions dantesques, l'OM, bien loin de sa prestation de Milan mercredi, s'est incliné 1-0 à Lens ce samedi soir. Si Mandanda a longtemps maintenu les siens la tête hors de l'eau, en repoussant notamment un penalty, Eduardo a fini par crucifier les Phocéens au bout du temps additionnel.

L’OM a vécu l’enfer du Nord

Au terme d'un match peu spectaculaire, le Racing Club de Lens est parvenu à s'imposer 1-0 face à l'Olympique de Marseille ce samedi soir. Sous une pluie battante et des rafales de vent, les Sang et Or se montraient rapidement dangereux. Dès la 4e minute, Hermach profitait d'une mauvaise relance de Cissé pour servir Maoulida. L'attaquant lensois pivotait rapidement et armait une lourde frappe que Mandanda détournait du bout des doigts en corner. Les hommes de Didier Deschamps devaient attendre la 21e minute pour se procurer enfin une occasion. Sur une mauvaise relance artésienne, Taiwo plaçait une grosse frappe du gauche des 30 mètres mais Runje parvenait à écarter le danger.

Eduardo libère Bollaert

Malgré leur domination, les hommes de Jean-Guy Wallemme ne parvenaient pas à tromper la vigilance de Mandanda avant la pause. Au retour des vestiaires, les Phocéens se procuraient une nouvelle occasion. A la 51e minute, Niang prenait le meilleur sur Demont dans son couloir gauche et repiquait dans l'axe pour décrocher une lourde frappe que Runje repoussait des poings. A l'heure de jeu, Demont était accroché par Bocaly dans la surface olympienne. Le capitaine lensois tentait de se faire justice lui-même mais Mandanda repoussait son penalty. Le Racing laissait filer une belle occasion de concrétiser sa domination.

Cet arrêt de Mandanda avait le mérite de réveiller les Marseillais. En fin de partie, les Olympiens parvenaient enfin à s'approcher régulièrement des cages lensoises. A la 75e minute, Niang trouvait Brandao qui remisait sur Cheyrou. L'ancien Auxerrois reprenait le ballon du bout du pied mais butait sur Runje. Mais dans le temps additionnel, sur un coup franc tiré par Roudet, Eduardo échappait à Hilton et trompait Mandanda d'une tête plongeante pour offrir la victoire aux Sang et Or (1-0, 93e). Grâce à ce succès, Lens, avec 18 points, remonte à la 15e place. L'OM, qui compte toujours un match en retard à disputer contre Sochaux, reste à la 7e place avec ses 22 unités au compteur.

L'homme du match : Steve Mandanda (Marseille)

Steve Mandanda a réalisé une grosse prestation dans les cages marseillaises ce soir. Le portier olympien a sauvé son camp à deux reprises à Bollaert : dans les premières minutes de la partie face à Maoulida puis en deuxième mi-temps en repoussant le penalty de Demont. L'international tricolore ne méritait pas forcément de s'incliner.

La note du match : 10/20

S'il y a deux ans, le match entre Lens et Marseille à Bollaert avait débouché sur un 3-3, le spectacle ne fut pas aussi intense cette saison. Loin de là. Malgré une équipe largement remaniée, les Olympiens paraissaient émoussés après leur rencontre de Ligue des Champions mercredi. Quant aux Lensois, ils voulaient avant tout éviter la défaite. La deuxième mi-temps fut heureusement bien meilleure que la première.


Ligue 1 / 15e journée
Lens 1-0 Marseille (0-0)
Stade Félix-Bollaert (Lens)
Arbitre : M. Damien Ledentu
But : Eduardo (93e)
Avertissements : Ramos (24e), Roudet (48e) pour Lens ; Bocaly (26e), Cissé (53e) pour Marseille

Lens : Runje – Demont (cap.), Yahia, Sartre, Ramos – Sow, Hermach – Monnet-Paquet, Roudet, Akalé (Boukari, 64e) – Maoulida (Eduardo, 74e). Entraîneur : Jean-Guy Wallemme.

Marseille : Mandanda – Bocaly, Diawara, Hilton, Taiwo – Abriel, Cissé, Cheyrou (Ben Arfa, 83e) – Koné (Lucho, 52e), Morientes (Brandao, 63e), Niang (cap.). Entraîneur : Didier Deschamps.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Globalement, la Ligue des Champions dans son format actuel vous plaît-elle ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB