Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'OM s'impose sans briller
Par Romain Boselli - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/11/2009 à 23h38
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une rencontre relativement terne, l'Olympique de Marseille a remporté vendredi le clasico face au Paris Saint-Germain (1-0). Les Olympiens réalisent une belle opération et se rassurent avant leur déplacement à Milan, mercredi en Ligue des champions.

L'OM s'impose sans briller

Les spectateurs du Vélodrome ont assisté à une rencontre plutôt crispante vendredi soir malgré le peu d'occasions de but côté parisien. Les Provençaux ont inscrit l'unique but du match en première période par Heinze, auteur d'un match très solide. Les joueurs de Didier Deschamps se sont surtout rassurés sur le plan défensif après le match nul concédé sur la pelouse de Lyon (5-5). En début de rencontre, les locaux ont imposé un pressing très haut qui a perturbé les joueurs de la capitale. Cette domination a été concrétisée sur un coup de pied arrêté tiré par Abriel côté droit qui a trouvé la tête d'Heinze. Les joueurs du PSG auraient même pu encaisser un second but sans une intervention magnifique de Coupet, peu avant la pause. Au retour des vestiaires, le match a changé de physionomie et les Parisiens ont peu à peu repris le contrôle du ballon. Malheureusement pour eux, les occasions ont été trop rares pour parvenir à égaliser.

Le but

- Alors que le match baisse d'intensité, l'OM se procure un coup franc aux 30 mètres placé côté gauche. Abriel se charge de le tirer et trouve Heinze qui bénéficie d'une légère déviation de Diawara et place une tête lobée qui trompe Coupet (25e, 1-0).

Les temps forts

- A la 2e minute, Valbuena déborde sur le côté droit et adresse un centre parfait pour Niang qui se libère du marquage de la défense parisienne. Le Sénégalais place alors une tête plongeante qui atterrit dans les bras de Grégory Coupet.

- A la 40e minute, après une domination territoriale assez nette des olympiens, Niang arme une frappe exceptionnelle du pied droit que le portier parisien effleure et détourne sur l'arrête de son but.

- A la 54e minute, Valbuena glisse le ballon à Cheyrou. Libre de tout pressing, l'ancien Auxerrois décoche une lourde frappe du gauche vers le centre du but. Sur son intervention, Coupet relâche le ballon et Sakho doit intervenir devant Niang qui s'apprêtait à reprendre.

- A la 82e minute, les parisiens s'offrent leur unique occasion. Giuly, parti sur le côté droit, transmet le cuir au niveau du point de penalty à Luyindula. Ce dernier trouve ensuite Maurice derrière lui mais le nouvel entrant manque son contrôle alors que le chemin du but s'ouvrait droit devant lui.

La prestation des Marseillais

Mandanda n'a pas passé la soirée la plus difficile de sa saison. Le portier olympien n'a pas été réellement inquiété lors de cette rencontre. Les latéraux marseillais, Taiwo et Bonnart, ont souvent fait la différence sur les côtés pour servir dans de bonnes conditions les attaquants. La défense centrale a été plutôt stable. Diawara s'est montré adroit dans la relance et Heinze a ouvert la marque contre son ancien club. Cheyrou et Cissé qui a remplacé M'Bia, blessé en début de rencontre, ont été précieux dans la récupération. Abriel a une nouvelle fois montré son adresse sur coups de pied arrêtés. Valbuena a été discret dans les phases offensives et a manqué de régularité. En attaque, Niang ne s'est pas montré très percutant sur son côté mais aurait mérité un meilleur sort sur sa frappe détourné sur la transversale. Brandao a manqué de technique mais a beaucoup apporté dans le jeu de tête.

La prestation des Parisiens

Coupet n'a pas grand-chose à se reprocher ce soir. Le portier parisien ne pouvait rien sur l'ouverture du score olympienne et a sauvé les siens sur la frappe de Niang. Armand et Ceara n'ont pas rendu une copie très convaincante devant les offensives des attaquants de l'OM. En défense centrale, le duo Sakho-Camara a manqué de rigueur dans le marquage, notamment sur l'ouverture du score. Le milieu de terrain parisien a été globalement en difficulté. Jallet comme Sessègnon n'ont jamais réussi à accélérer le jeu. Chantôme et Clément ont limité la casse en récupérant quelques ballons dangereux dans l'entrejeu. En attaque, le bilan est inquiétant puisque Luyindula et Erding ont été beaucoup trop discrets. Du travail en perspective pour Kombouaré !

L'homme du match : Gabriel Heinze

L'international argentin s'est montré costaud défensivement et a apporté sa grinta sur certaines offensives olympienne. A la 25e minute, c'est bien lui qui a inscrit l'unique but du match et a permis à l'OM de s'imposer. Son entente avec Diawara a été beaucoup plus convaincante que depuis le début de saison.

La note du match : 10/20

Une rencontre moyenne en terme d'intensité même si l'on aurait pu s'attendre à plus de répondant côté parisien. On est très loin de la folie du match Lyon-OM mais les Marseillais ont surtout privilégié une bonne organisation défensive. Malgré un score étriqué, le suspense n'a que très rarement été au rendez-vous et les joueurs d'Antoine Kombouaré ont donné une impression de fatalisme. En dehors du but, on retiendra tout de même les belles tentatives lointaines des olympiens et cette frappe surpuissante de Niang qui a fait briller Coupet.

Grâce à cette victoire, l'OM remonte à la 4e place avant les rencontres prévues samedi. Les olympiens comptent 22 points et trois longueurs de retard sur les Girondins de Bordeaux. Le Paris Saint-Germain (16 points), reste englué en 13e position.


Ligue 1 / 10e journée (match en retard)
Olympique de Marseille 1-0 Paris Saint-Germain (1-0)
Stade Vélodrome (Marseille)
Arbitre : Laurent Duhamel
But : Heinze (25e)
Avertissements : Valbuena (68e), Heinze (71e), Cissé (89e)
Marseille : Mandanda - Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo – Be. Cheyrou, Mbia (E. Cissé, 19e), Valbuena (Lucho, 76e), Abriel, Brandao, Niang (Koné, 81e). Entr. : Didier Deschamps.
Paris Saint-Germain : Coupet - Ceara, Z. Camara, Sakho, Armand – Chantôme (Maurice, 79e), Clément – Jallet (Guily, 69e), Sessègnon, Luyindula - Erding. Entr. : Antoine Kombouaré.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Parmi ces trois équipes, qui voyez-vous être capable de réaliser le doublé championnat-C1 ?

PSG
Manchester City
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB