Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
J6 : Panorama / Bordeaux ne s’arrête jamais, les Verts perdent leur temps, Grenoble sent la poudre...
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/09/2009 à 22h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les six premiers matchs de la 6e journée de Ligue 1 ont été marqués par la nouvelle victoire de Bordeaux (0-2) à Boulogne et les incidents à Grenoble. Accrochés par Auxerre, les Verts s'enlisent un peu plus. Monaco a empoché le derby de la Côte d'Azur, VA et Rennes ont fait le plein de points et de buts. Le tour des résultats de la soirée…

J6 : Panorama / Bordeaux ne s’arrête jamais, les Verts perdent leur temps, Grenoble sent la poudre...

23 buts inscrits en six matchs puis 29 en sept matchs samedi, la L1 joue sur les chapeaux de roues en ce début de saison. La bonne affaire de la première partie de la 6e journée de Ligue 1 est à mettre à l'actif des Girondins. Avec une nouvelle victoire à Boulogne (0-2) décrochée samedi soir avec une équipe bis, Bordeaux maintient son rythme effréné en tête du classement. Aux antipodes, Grenoble a été sèchement battu par Rennes (0-4) et cherche toujours son premier point tandis que les Bretons restent au contact des meilleurs. La rencontre a été interrompue deux fois en raison de jets de fumigènes sur la pelouse. Ca ne va pas mieux pour St-Etienne qui croupit dans les profondeurs après avoir partagé les points avec Auxerre (1-1). Lorient et Valenciennes prennent en revanche une bouffée d'air grâce à leurs succès, respectivement sur Nancy (3-1) et à Sochaux (2-5). Monaco confirme son bon début de saison en arrachant le derby à Nice (1-3).

Bordeaux taille patron (Boulogne 0-2 Bordeaux)

Avec une équipe largement remaniée (Gourcuff, Chamakh, Wendel, Plasil et Trémoulinas sur le banc, Planus et Carrasso blessés) alignée au stade de la Libération, les hommes de Laurent Blanc ont profité du premier quart d'heure pour ajuster leur dispositif, avant de se lancer à l'assaut du but gardé par l'ancien Bordelais, Valverde. Sans son capitaine et buteur Grégory Thil, l'entraîneur Laurent Guyot a préféré délaisser son 4-3-3 pour un 5-4-1. Mais Bordeaux trouvait la faille à la demi-heure de jeu, sur un corner de Bellion repris de la tête par Gouffran (34e, 0-1). Puis Fernando butait sur le poteau et Bordeaux rejoignait le vestiaire avec un avantage minimal. Après la pause, Guyot tentait une formule plus offensive, Blanc lançait de son côté Gourcuff et Plasil à l'heure de jeu. Plus athlétiques et techniques, dominateurs dans le jeu, les Girondins ont déroulé et assuraient leur succès sur un coup franc excentré de Gourcuff à quarante mètres, dévié par Lachor dans ses propres filets (70e csc, 0-2).

A retenir : au classement provisoire, Bordeaux est 1er avec 16 points, Boulogne est 9e avec 8 points. Les Girondins n'ont plus perdu depuis le 7 mars (17v et 1n en L1) ! A la peine la saison dernière, Gouffran marque à nouveau des points tandis que Cavenaghi s'enfonce petit à petit.

Monaco règne sur la Côte (Nice 1-3 Monaco)

Le derby de la Côte d'Azur a failli tourner court ! Coup de théâtre dès la 8e minute au stade du Ray, quand Nenê était accroché par Apam très loin du ballon quasiment sorti du terrain. M. Lannoy accordait un penalty, converti par Nenê lui-même (8e, 0-1). Les hommes de Guy Lacombe insistaient et doublaient la mise dans la foulée. Décalé à l'entrée de la surface côté droit par Coutadeur, Alonso plaçait sa frappe du droit au premier poteau hors de portée d'Ospina (12e, 0-2). Vexés, les Aiglons ont tenté de se ressaisir et menaçaient la cage monégasque. Ils étaient récompensés juste avant la mi-temps sur une tête décroisée de Rémy (42e, 1-2). Le derby était relancé. Mais auparavant, Ospina avait cédé sa place à Létizi après un choc avec Park (35e). Après la pause, Gudjohnsen assez discret cédait sa place et les Niçois repartaient de plus belle pour égaliser. Monaco tenait bon et restait dangereux en contre. Sur l'un d'entre eux, l'ASM reprenait le large. Parfaitement servi par Park, Alonso ajustait une tête lobée devant Létizi (72e, 1-3).

A retenir : au classement provisoire, Nice est 19e avec 4 points, Monaco est 6e avec 12 points. Pas encore flamboyants dans le jeu avec par exemple Gudjohnsen encore à court de forme et de repères, les Monégasques n'en sont pas moins bien placés dans la roue des leaders. A l'inverse, les Aiglons ne parviennent pas à prendre leur envol. 4e défaite d'affilée, l'entraîneur Didier Ollé-Nicole est en danger.

Bergessio n'a pas suffi (St-Etienne 1-1 Auxerre)

Les Verts ont été accrochés (1-1) par Auxerre à Geoffroy Guichard et perdent encore deux points en route. Après 4 défaites en 5 matchs et avec une 19e place au classement peu flatteuse, les hommes d'Alain Perrin n'étaient pas sereins avant la rencontre, mais la recrue argentine Bergessio ne tardait pas à rassurer tout le monde, en inscrivait son premier but sur sa première occasion, d'une frappe du gauche croisée à six mètres du but sur un service de Sanogo (14e, 1-0). Puis Payet manquait l'immanquable de la tête seul face au but (26e). Jelen a eu la balle d'égalisation, mais Janot sortait vainqueur de son duel avec le porte-bonheur de l'AJA. Sur le corner suivant, le gardien stéphanois était sauvé par son poteau… Après la pause, les Stéphanois dominaient mais s'installaient dans un faux-rythme au lieu d'enfoncer le clou. Ce qui devait arriver arriva, Lejeune entré en jeu quelques secondes auparavant, égalisait sur un centre de Niculae, lui aussi tout juste entré sur la pelouse (76e, 1-1). Ce but a réveillé l'ASSE, mais le mal était fait. Les sifflets s'élevaient dans le ciel stéphanois.

A retenir : au classement provisoire, St-Etienne est 18e avec 4 points, Auxerre est 15e avec 5 points. Premier but marqué à l'extérieur pour l'AJA. Les Verts n'ont pas gagné le match mais ils gagnent une place très précaire au classement. Un bénéfice sans intérêt. L'ASSE n'a gagné qu'un match à domicile, pour un nul et deux défaites. Belle rentrée de Bergessio.

Zéro pointé pour Grenoble (Grenoble 0-4 Rennes)

Les Rennais se sont baladés (0-4) et poursuivent leur bon début de saison, mais le match a été interrompu à deux reprises par l'arbitre au stade des Alpes ! Sans le point, Grenoble ambitionnait de prendre les Bretons à la gorge pour lancer enfin leur saison. Le scénario a été totalement inverse. Sur la première action du match, Bangoura débordait côté droit et centrait à ras de terre, Gyan n'avait plus qu'à ajuster Viviani (1ère, 0-1). Coupe de tonnerre pour les Isérois. Et bis repetita dans la foulée, avec un nouveau débordement côté droit de Bangoura, ponctué d'un tir repoussé par Viviani dans les pieds de Marveaux (7e, 0-2). Une entame prompte à saper un peu plus le moral des Grenoblois qui lâchaient prise et sombraient quelques minutes plus tard devant Mangane (18e, 0-3). C'en était trop pour les supporters grenoblois. Des fumigènes et bombes agricoles ont alors été jetés sur la pelouse, forçant l'arbitre à suspendre la rencontre pendant plusieurs minutes (30e). Après la pause, la révolte grenobloise ne venait toujours pas. Au contraire, Batlles touchait le ballon du bras dans la surface et offrait un penalty aux Rennais, converti par Gyan (61e, 0-4). De nouveaux fumigènes ayant fusé sur le pré, l'arbitre arrêtait une seconde fois la rencontre à la 69e. Les forces de l'ordre ont investi la pelouse, puis le calme revenu, le match a pu être mené à son terme.

A retenir : au classement provisoire, Grenoble est 20e avec 0 point, Rennes est 3e avec 12 points. Les Bretons sont dans la course, bien calés derrière les leaders. Ça va mal pour Grenoble qui n'a pas pris le moindre point en six matchs. L'entraîneur Mecha Bazdarevic est sur la sellette, tout comme le stade des Alpes, déjà sous la menace d'un sursis. Ces nouveaux débordements pourraient déboucher sur un ou plusieurs matchs à huis clos.

Les Lionceaux fessés par VA (Sochaux 2-5 Valenciennes)

Les Valenciennois se sont imposés (2-5) à Bonal après avoir été menés deux fois au score.
Les Lionceaux ont démarré pied au plancher et marquaient sur leur deuxième offensive. Sur un centre mal dégagé du poing par le gardien Ndy Assembé, Bréchet trouvait l'ouverture d'une reprise de volée (3e, 1-0). Pas de quoi affoler les Valenciennois. A commencer par Sanchez, libre de tout marquage à plus de trente mètres et dont la frappe puissante surprenait Richert (23e, 1-1). Sochaux repartait de l'avant et Boudebouz concrétisait la domination locale en enroulant un coup franc devant le but. Le ballon échappait à tout le monde et finissait sa course au fond des buts (40e, 2-1). A noter, Faty est sorti sur blessure dès le premier quart d'heure. Après la pause, le suspense redoublait. Alors que Sochaux réclamait un penalty oublié par l'arbitre, VA en profitait pour développer une contre-attaque express menée par Audel côté gauche et conclue par Pujol (50e, 2-2). Le tournant du match. Les Lionceaux baissaient les bras et Audel (63e, 2-3), Ben Khalfallah entré en jeu quelques minutes auparavant (77e, 2-4) et Pujol (86e, 2-5) salaient l'addition. Pour parfaire le tableau, Sverkos a été exclu pour un tacle violent sur Gomis (82e).

A retenir : au classement provisoire, Sochaux est 13e avec 6 points, Valenciennes est 11e avec 7 points. Nouvelle victoire à l'extérieur après celle à Toulouse pour VA qui a marqué 5 buts à l'extérieur avec 6 défenseurs sur le terrain. La soirée a tourné au cauchemar pour les Sochaliens avec une valise de buts et l'exclusion de leur attaquant vedette.

Les Merlus flamboyants (Lorient 3-1 Nancy)

Les Bretons se sont tranquillement imposés (3-1) au Moustoir. Sans Monterrubio remplacé par Diarra sur l'aile gauche, les Merlus n'ont pas eu à forcer leur talent pour prendre le match en main, face à des Lorrains inquiétants. Dominateurs mais imprécis à la conclusion, les Lorientais trouvaient la faille au meilleur moment. D'un extérieur du droit splendide, Vahirua centrait au second poteau pour la reprise du gauche de Diarra (43e, 1-0). Après la pause, Nancy demeurait au radar ; Gameiro en profitait pour doubler la mise d'un tir à l'entrée de la surface à la conclusion d'une belle action collective (60e, 2-0). Les disciples de Christian Gourcuff ont récité leur partition à merveille, avec un jeu de construction élaboré et agréable à voir. Alo'o Efoulou sauvait l'honneur dans les dernières secondes (90e+1, 2-1), mais Monterrubio assurait la victoire sur un penalty très sévère consécutif à une main pourtant collée au corps de Sami dans la surface (90e+2, 3-1).

A retenir : au classement provisoire, Lorient est 8e avec 10 points, Nancy est 10e avec 7 points. Lorient a affiché un visage rayonnant, avec une rentrée convaincante de Diarra. Les deux équipes sont calées dans le ventre-mou du championnat. Mais à la dérive en Bretagne, Nancy n'est pas l'abri de rejoindre le dernier wagon en cas de récidive.

Suite de la 6e journée de Ligue 1 dimanche, avec LensLille et ToulouseLe Mans (17h) puis Paris SGLyon (21h).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Votre position concernant la SuperLeague ?

POUR
CONTRE
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB