Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le PSG tombe dans le panneau
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 13/09/2009 à 23h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Longtemps dominateur, le Paris Saint-Germain s'est fait piéger en fin de rencontre par une séduisante formation monégasque ce dimanche soir (2-0). Le club de la capitale peut se mordre les doigts de ne pas avoir concrétisé ses nombreuses occasions de but.

Le PSG tombe dans le panneau

Le Paris Saint-Germain n'a pas fini d'avoir des remords après cette rencontre. Après s'être procuré un bon nombre d'occasions, les hommes d'Antoine Kombouaré ont fini par craquer en toute fin de rencontre sur deux contres conclus par Park et Nenê. S'il est séduisant, le club de la capitale devra tout de même faire preuve d'une plus grande solidité défensive lors des futures échéances s'il veut continuer à rester dans le haut du tableau. De son côté, Monaco a prouvé qu'il avait les moyens de se mêler à la lutte pour les places européennes cette saison.

Les buts

- A la 86e minute, parfaitement lancé dans le dos de la défense parisienne par Alonso, Park échappe à ses adversaires et trompe Coupet d'une frappe croisée du droit (1-0).

- A la 88e minute, bien décalé par Gosso à l'entrée de la surface de réparation parisienne, Nenê place une belle frappe croisée du gauche qui trompe Coupet (2-0).

Les autres temps forts

- A la 15e minute, sur un centre de Ceara venu de la droite, Giuly, au point de penalty, place une belle tête décroisée que Ruffier capte au prix d'une belle détente.

- A la 21e minute, à l'entrée de la surface de réparation monégasque, Clément effectue une puissante reprise de volée du droit. Masqué au départ du ballon et gêné par la trajectoire flottante, Ruffier s'interpose en deux temps.

- A la 26e minute, après une belle combinaison avec Park, Nenê se présente seul dans la surface parisienne mais le Brésilien tarde trop et Coupet peut écarter le danger.

- A la 47e minute, bien servi en profondeur par Luyindula, Giuly, seul face à Ruffier, croise trop sa frappe du droit à ras de terre.

La prestation des Monégasques

Ruffier a été très solide ce soir. Décisif sur deux belles parades en première période. Devant lui, Puygrenier a parfois souffert face à la vivacité des attaquants parisiens. Solide toutefois dans les duels et propres dans ses relances. A l'inverse, Mongongu a fait parler sa puissance physique et sa vivacité dans ses interventions. A gauche, Traoré a de temps en temps été mis à mal par Giuly, mais il a plutôt bien maîtrisé son couloir. De l'autre côté, Adriano s'en est bien tiré face à Sessègnon mais son apport offensif a été trop faible. Au milieu de terrain, Costa et Gosso ont montré une belle complémentarité, même si leur physique prime sur leur technique. A droite, Alonso s'est distingué par quelques éclairs. Mais sur l'ensemble d'une partie, l'Argentin reste assez discret. De l'autre côté, Nenê a une nouvelle fois prouvé qu'il était doté d'une technique bien au dessus de la moyenne. Le danger provient très souvent de lui. Park a été très mobile mais n'a pas toujours fait les bons choix. Le Coréen délivre tout de même l'ASM en fin de partie. Peu servi, Gudjohnsen, pour ses premiers pas en Ligue 1, s'est contenté d'assurer ses passes.

La prestation des Parisiens

Coupet aura été impeccable dans les cages parisiennes jusqu'aux buts de Park et de Nenê en fin de rencontre. Devant lui, Traoré et Bourillon ont parfois souffert face à la vivacité de Park et les percées de Nenê et d'Alonso. A droite, Ceara a été quelque peu mis en défaut défensivement par Nenê mais le Brésilien s'est montré intéressant à chacune de ses montées. De l'autre côté, Armand s'en est bien sorti face à Alonso. Au milieu de terrain, Makelele a récupéré de nombreux ballons qu'il a rendu propres. A ses côtés, Clément a beaucoup couru mais il a connu un certain déchet dans son jeu. A gauche, Sessègnon a fait preuve de percussion. Mais le Béninois aurait pu apporter plus encore. Trop nerveux en fin de rencontre, ce qui lui a valu d'écoper d'un carton rouge. De l'autre côté, Giuly s'est dépensé sans compter et a souvent tenté d'apporter le danger dans la surface de réparation monégasque. Très bon match de Luyindula, qui a beaucoup décroché. Hoarau n'a pas manqué son retour. Très en jambes, l'ancien Havrais a offert beaucoup de solutions à ses partenaires.

L'homme du match : Nenê (Monaco)

Le Brésilien aura une nouvelle fois été le meilleur joueur de sa formation ce soir. Très technique, Nenê a été récompensé de tous ses efforts par un joli but en fin de rencontre.

La note du match : 12/20

Malgré l'état déplorable de la pelouse, cette rencontre entre Monaco et le Paris Saint-Germain fut d'un bon niveau technique et assez agréable à suivre. Avec des artistes tels que Sessègnon ou Nenê sur le terrain, c'est toujours plus plaisant de voir le ballon courir que les joueurs.

Grâce à cette victoire, Monaco, qui compte désormais 9 points, remonte à la 7e place du classement. Le PSG, 5e avec 10 points, laisse lui Bordeaux et Lyon à trois longueurs devant.


Ligue 1 / 5e journée
Monaco 2-0 Paris SG (0-0)
Stade Louis II (Monaco)
Arbitre : M. Laurent Duhamel
Buts : Park (86e), Nenê (88e)
Avertissements : Adriano (90e) pour Monaco ; Bourillon (54e), Sessègnon (65e) pour le Paris SG
Exclusion : Sessègnon (90e) pour le Paris SG

Monaco : Ruffier - Adriano, Mongongu, Puygrenier, Traoré - Costa, Gosso - Alonso (cap.), Park, Nenê – Gudjohnsen (Muratori, 87e). Entr. : Guy Lacombe.

Paris SG : Coupet - Ceara, Traoré, Bourillon, Armand (Maurice, 87e) – Giuly (Jallet, 69e), Makelele (cap.), Clément, Sessègnon - Luyindula, Hoarau. Entr. : Antoine Kombouaré.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB