Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Quel sommet !
Par Patrick Juillard - Actu Espagne, Mise en ligne: le 01/05/2009 à 18h05
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le Real Madrid et le FC Barcelone, qui règnent sans partage sur la Liga espagnole, s'affrontent samedi à Santiago Bernabeu. Alors que le Barça ne compte plus que quatre points d'avance sur son ennemi juré, ce Clasico devrait jouer un rôle décisif dans la course au titre…

Quel sommet !

Ils dominent outrageusement la Liga espagnole : le FC Barcelone (1e, 82 points) et le Real Madrid (2e, 78 points) s'affrontent samedi sur le terrain du second nommé. Ce Clasico, qui s'annonce explosif, jouera un rôle décisif pour l'attribution du titre. En cas de victoire à Santiago Bernabeu, les Merengue reviendraient à un point du Barça, qui prendrait au contraire le large (sept points d'avance à quatre journées du terme) en cas de succès. Le Real, tenant du titre, a déjà réussi un exploit peu commun en prenant 52 points sur 57 possibles lors des 19 dernières rencontres. Les Madrilènes, champions d'Espagne en titre, se présenteront diminués avec les forfaits des milieux de terrain Wesley Sneijder et Guti, blessés, et du défenseur Pepe, suspendu. La seule bonne nouvelle étant le retour de l'ailier Arjen Robben.

Du côté barcelonais, seul le défenseur Rafael Marquez manquera à l'appel. A la veille du grand rendez-vous, l'entraîneur blaugrana Pep Guardiola assume sans hésiter les ambitions de son équipe. «La pression, je la veux moi, a déclaré le technicien catalan. Si nous voulons être champions, nous devons gagner au Bernabeu. C'est nous qui avons la possibilité de faire un grand pas vers le titre. Demain, c'est une grande finale et les finales se jouent avec ambition.»

Le cauchemar de 2008

Au match aller, le Barça l'avait emporté assez logiquement sur sa pelouse, grâce à des buts d'Eto'o et de Messi. Le Real venait de voir Juande Ramos succéder à Bernd Schuster. Les Merengue attendent donc la rencontre avec impatience. A l'image de leur buteur emblématique, Raúl (31 ans, 32 matches de Liga cette saison, 18 buts) qui juge la victoire impérative. «Si nous gagnons samedi, on aura des chances d'être champion même si le Barça restera maître de son destin.» Quant aux coéquipiers de Lionel Messi, ils chercheront à évacuer de leur mémoire le cauchemar vécu l'an passé, avec le large succès du Real (4-1) et le «pasillo» (haie d'honneur) des Catalans avant la rencontre pour saluer les Madrilènes, déjà champions.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne


Liga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB