Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La vie en rose pour le TFC
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 22/03/2009 à 22h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Toulouse n'a eu aucune pitié pour le Paris SG dimanche soir au Stadium (4-1), en clôture de la 29e journée de Ligue 1. Les coéquipiers d'André-Pierre Gignac ont fait la différence dès la première période avec un réalisme glaçant et des coups de pied arrêtés travaillés.

La vie en rose pour le TFC

Le Paris SG ne pouvait rien face à une équipe toulousaine solide défensivement, euphorique offensivement, effroyablement réaliste en première mi-temps avec trois buts sur trois occasions, et passée maître dans les combinaisons sur coups de pied arrêtés. Le TFC s'est imposé (4-1) dimanche soir au Stadium, en clôture de la 29e journée de Ligue 1, et double les hommes de Paul Le Guen au classement. Dominateurs sur l'ensemble du match, les coéquipiers de Mickaël Landreau regretteront longtemps leur placement sur les buts de Bergougnoux et Sissoko. Battus pour la deuxième fois en une semaine après la défaite face à l'OM, les Parisiens chutent à la 6e place du championnat avec 52 points. Toulouse prend la 5e place avec le même nombre de points mais une différence de buts favorable (+16 contre +9). Les deux équipes sont à une longueur du podium, à quatre du leader lyonnais.

Les buts

- Didot pousse Clément à la faute à trente-cinq mètres face au but. Tout le monde se place dans l'axe, sauf Bergougnoux laissé seul par Ceara à gauche de la surface. Didot le voit et le sert dans les pieds. L'attaquant toulousain profite du décalage pour contrôler dans la surface et ajuster Landreau d'une très jolie frappe enroulée du pied droit dans le petit filet opposé (6', 1-0).

- M'Bengue prend son couloir gauche et sollicite le une-deux avec Bergougnoux. La remise en profondeur est parfaite. M'Bengue passe devant Mabiala à l'angle gauche de la surface et centre en retrait pour la reprise de Gignac au premier poteau (38', 2-0).

- Le TFC est euphorique. Sur un corner côté droit, Didot préfère servir Sissoko à ras de terre à l'entrée de la surface. La frappe puissante sans contrôle du milieu toulousain de l'intérieur du pied droit vient se loger sous la barre de Landreau (45', 3-0).

- Capoue commet une énième faute sur Sessègnon, à trente mètres dans l'axe. Rothen le botte profond sur la droite du but de Carrasso. Traoré passe le pied devant Fofana et parvient à remiser au centre pour la reprise à bout portant de Mabiala (71', 3-1).

- Capoue perfore l'entrejeu parisien et sert Braaten dans le dos des défenseurs. Le Toulousain, file vers Landreau, le dribble et pousse le ballon au fond des filets dans un stade en fusion (81', 4-1).

Les temps forts

- Les Parisiens sont aux abords de la surface adverse, mais le TFC parvient à se dégager avec un long ballon balancé le plus loin possible. Parti de son camp, Gignac court à toutes enjambées mais Landreau le précède à près de trente mètres de son but et parvient à dégager acrobatiquement du pied droit (34').

- Le PSG obtient un corner, tiré enroulé devant le but. A la lutte aérienne, M'Bengue dévie de la tête sur sa transversale. Un cafouillage s'en suit, le ballon revient sur Hoarau dans la surface, dont le tir croisé vient flirter avec la base du poteau de Carrasso (58').

La prestation des Toulousains

Carrasso a été réduit à la portion congrue. M'Bengue a fourni une prestation pleine. Solide en défense face à Sessègnon, le latéral droit n'a pas franchi la ligne médiane pour rien, comme sur le deuxième but. Dans l'axe, Fofana et Cetto ont été peu sollicités. Cetto s'en est bien sorti devant Hoarau, Fofana est responsable sur le but parisien, et devra soigner sa relance à l'avenir. Congré a parfaitement contenu Rothen et couvert ses partenaires. Toniques et déterminés, Capoue et Sissoko ont imposé un défi physique important au milieu de terrain. Braaten a été le Toulousain le plus dangereux en première période. Il a fait jouer son expérience pour varier le jeu entre accélérations et temporisations. Bergougnoux a parfaitement joué le coup sur l'ouverture du score, sur le deuxième but, et s'en est tenu là. Gignac a nettement pesé sur la défense parisienne. Sa puissance a fait des ravages, il en a profité pour engranger son 18e but de la saison.

La prestation des Parisiens

Laissé à l'abandon par ses défenseurs, Landreau a plus souvent été cherché le ballon au fond qu'ailleurs, auteur d'une sortie au pied épique avant la mi-temps. Armand est sorti sur blessure à la mi-temps. Mabiala a alterné le bon avec quelques interventions intéressantes et un but, et le moins bon, dépassé notamment sur le deuxième but toulousain. Idem pour Traoré, passeur sur le but parisien. Grosse erreur de Ceara qui a oublié Bergougnoux sur l'ouverture du score, approximatif dans le placement et dans la relance. Clément a beaucoup couru dans le vide, remplacé à l'heure de jeu. Makelele a nettoyé le milieu de terrain, avec un pressing efficace et de nombreuses récupérations de balle. Ses longs ballons derrière la défense ont en revanche manqué de précision. Hormis sur coup de pied arrêté, Rothen n'a pas apporté grand-chose. Sessègnon a attiré les fautes. Serré de près, il n'a pas pu avoir le rendement habituel. Hoarau a eu une ou deux opportunités, mais la réussite l'a fui. Une occasion d'entrée, suivie d'une soirée dans l'ombre pour Giuly, le Parisien qui a touché le moins le ballon.

L'homme du match : Etienne Didot

Etienne Didot a su forcer le destin alors que son équipe était dominée. Plaque tournante du jeu toulousain, le milieu à tout faire a connu du déchet dans ses passes, mais il a su récolter plusieurs fautes à l'expérience. Sur la première, il a délivré une offrande à Bergougnoux. Il a ajouté une deuxième passe décisive à son compteur juste avant la mi-temps, avec une nouvelle combinaison sur corner, pour Sissoko.

La note du match : 14/20

Un match vivant et étonnant, avec un tableau d'affichage ne reflétant pas vraiment la physionomie du match. Les deux équipes ont joué pour l'emporter, le réalisme et la puissance des Toulousains ont fait la différence dès la première mi-temps, pour la plus grande joie des 35 000 spectateurs présents au Stadium. Le suspense n'a donc malheureusement pas tenu longtemps.

Très bonne opération pour le Toulouse FC qui se relance après sa défaite à Monaco. Les hommes d'Alain Casanova ne lâchent rien et sont parfaitement calés dans la roue des prétendants au titre. Deuxième défaite d'affilée pour le Paris SG, tombé du podium.


Ligue 1 / 29e journée
Toulouse FC – Paris SG : 4-1 (3-0)
Stadium
Arbitre : Fredy Fautrel
Buts : Bergougnoux (6’), Gignac (38’), Sissoko (45’), Braaten (81’) – Mabiala (71’)
Avertissements : Capoue (69’) – Chantôme (89’)

Toulouse : Carrasso – M’Bengue, Fofana, Cetto, Congré – Capoue, Didot (Berson, 88’), Sissoko – Braaten, Bergougnoux (Paulo Cesar, 70’), Gignac (Pentecôte, 76’). Entraîneur : Alain Casanova

Paris SG : Paris : Landreau – Armand (Makonda, 46’), Traoré, Mabiala, Ceara – Clément (Chantôme, 67’), Makelele, Rothen, Sessègnon – Hoarau, Giuly (Luyindula, 76’). Entraîneur : Paul Le Guen



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB