Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Barça - Lyon, c'est le grand soir !
Par Patrick Juillard - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 11/03/2009 à 15h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique Lyonnais retrouve ce mercredi soir (20h45) le FC Barcelone au Camp Nou, en 8e de finale retour de la Ligue des Champions. Pour éviter une troisième élimination consécutive à ce stade de l'épreuve, les hommes de Claude Puel sont condamnés à l'exploit en terre catalane. Présentation toute fraîche d'une rencontre qui promet.

Barça - Lyon, c'est le grand soir !

Ca y est, c'est le grand soir ! Après avoir tenu le Barça en échec au match aller (1-1), l'Olympique Lyonnais retrouve ce mercredi soir (20 heures 45) l'armada blaugrana dans son antre du Camp Nou. Dans le plus grand stade d'Europe, les hommes de Claude Puel espèrent éviter une troisième élimination consécutive en 8e de finale de l'épreuve. Pour cela, il leur faudra réaliser la plus grande performance de leur histoire européenne, riche de 162 matches, dont 124 sous l'ère Aulas. Le président rhodanien a lui-même situé le niveau requis, en appelant des ses voeux un «exploit interplanétaire» . L'examen des forces en présence, de leur forme du moment et des statistiques n'incite pourtant guère à l'optimisme.

Depuis le match aller, l'Olympique Lyonnais a disputé trois matches et n'en a gagné aucun. Tenus en échec par Rennes (1-1), à Gerland, les Gones se sont inclinés ensuite deux fois contre Lille (3-2, 2-0) en Coupe de France et en Championnat. Leur avance en Ligue 1 sur le Paris SG (2e) a fondu de six à un point. De son côté, le Barça a renoué avec la victoire depuis son voyage à Lyon. Après un nul et deux défaites, le club catalan s'est imposé samedi devant l'Athletic Bilbao (2-1) au Camp Nou et a repris ses distances (six points d'avance) en tête de la Liga sur le Real Madrid (2e).

Des statistiques peu encourageantes

L'Olympique Lyonnais devra également faire mentir les statistiques. Les chiffres de l'UEFA ne laissent guère de doutes sur l'issue de la double confrontation. Sur 514 précédents toutes Coupes d'Europe confondues depuis la saison 1970-71, seulement 23% des équipes qui ont fait match nul 1-1 à domicile se sont qualifiées pour la suite de la compétition. En C1 uniquement, le pourcentage grimpe légèrement (33,3%). Sur quinze cas de figure, cinq formations s'en sont relevées. Pour les Lyonnais, les données sont simples : éliminés au coup d'envoi, ils doivent inscrire autant de buts que leur adversaire. L'an passé, au même stade de la compétition, les Gones étaient dans une situation identique après la manche aller de leur confrontation avec Manchester United. Ils n'avaient pu tenir le choc à Old Trafford.

Touché à une hanche contre Rennes, l'atout offensif numéro un de l'OL, Karim Benzema semblait souffrir encore samedi face à Lille mais devrait jouer. Le défenseur Jean-Alain Boumsong, après une alerte derrière une cuisse, devrait aussi être présent et la rentrée d'Hugo Lloris est attendue. Une inconnue demeure quant au poste de latéral droit : François Clerc a repris la compétition en disputant les 90 minutes samedi contre le LOSC après sept mois d'absence et une opération du genou gauche. L'international tricolore sera-t-il capable dans ces conditions d'enchaîner un deuxième match en quatre jours ? Côté Barça, le retour du milieu de terrain Andres Iniesta, absent à l'aller, devrait tonifier l'animation offensive. En revanche, le défenseur Carles Puyol, blessé à une cheville, a déclaré forfait. Et le gardien de but, Victor Valdès est loin de se montrer toujours rassurant...

Resserrer les rangs derrière, confisquer la balle au milieu et se montrer opportuniste en pointe : pour l'Olympique Lyonnais, un éventuel exploit est à ce triple prix. L'enjeu de la possession du ballon est particulièrement crucial. Dans cette optique, Claude Puel pourrait bien préférer Cesar Delgado à Kader Keita, d'autant que la maladresse persistante de ce dernier ne plaide pas en faveur d'une titularisation. Ainsi que Cris l'a rappellé, la rentrée d'Iniesta aura pour effet de multiplier le problème Xavi par deux. Beaucoup sera donc demandé à Toulalan et à Makoun, le Camerounais pouvant également évoluer davantage côté gauche, histoire de gêner les montées de Daniel Alves. Fabio Grosso, parfois dépassé au match aller, aura de nouveau fort à faire face à Lionel Messi. Quant à Juninho, on attendra de lui qu'il soit aussi efficace sur coup franc qu'au match aller… Allez, un petit exploit est le bienvenu, on n'attend que ça !

Le match des déclarations

«Si nous sommes solidaires, je pense que la victoire sera possible. Je suis persuadé que nous aurons des occasions. Pour moi, c'est du 50-50» Ederson (milieu de terrain, Lyon)

«Si nous sommes bien, nous gagnerons… Il faudra jouer notre jeu sans nous focaliser sur Karim Benzema et Lyon» Seydou Keita (milieu de terrain, Barcelone)

«Je ne sais pas si une qualification serait un exploit interplanétaire. Mais mieux vaut s'attendre à un match difficile. J'observe simplement que dans le jeu Barcelone ne s'était pas procuré tant d'occasions que ça à l'aller.» Claude Puel (entraîneur, Lyon)

«Juninho est l'arme qui permet aux Lyonnais de l'emporter même en jouant mal. Nous devrons être intelligents. Il y a des fautes inévitables. Mais d'autres qu'on peut éviter. Nous devrons être attentifs.» Pep Guardiola (entraîneur, Barcelone)

Les équipes probables

Barcelone : Valdès – Daniel Alves, Piqué, Marquez, Caceres (ou Sylvinho) – Xavi (cap.), Yaya Touré, Iniesta – Messi, Eto'o, Henry.

Lyon : Lloris – Clerc, Cris, Boumsong, Grosso – Makoun, Toulalan, Juninho (cap.) – Delgado, Ederson – Benzema.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB