Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
J27 : Panorama / Le PSG joue le titre, l’OM coince, Toulouse mate Bordeaux
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 07/03/2009 à 23h40
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le PSG ne s'arrête plus. Les Parisiens ont ramené une victoire capitale de Lorient (0-1) samedi qui les ramène à un point de Lyon au classement. Incapable de se défaire de Valenciennes à domicile (0-0), l'OM perd du terrain. Toulouse a atomisé Bordeaux (3-0)... Tour d'horizon des six premiers résultats de la 27e journée de Ligue 1.

J27 : Panorama / Le PSG joue le titre, l’OM coince, Toulouse mate Bordeaux

Le Paris SG a fait le plein de confiance à Lorient, à une semaine du choc au sommet face à l'OM au Parc des Princes. A l'inverse des Marseillais en panne d'inspiration et tenus en échec sur leur pelouse par Valenciennes (0-0), les hommes de Paul Le Guen sont revenus de Lorient, samedi lors de la 27e journée de Ligue 1, avec une victoire (0-1) importante au classement puisqu'elle leur permet de revenir à un point de Lyon. Dans le même temps, Toulouse a brillamment empoché le derby de la Garonne en dominant Bordeaux de la tête et des épaules (3-0). Le TFC repasse devant les Girondins au classement. Pas de vainqueur en revanche dans le derby de la Côte d'Azur entre Nice et Monaco (0-0). Dans le bas de tableau, Nancy a laissé filer une belle opportunité face au Mans (2-2) après avoir mené deux fois au score. Grenoble a tremblé avant de s'imposer (2-1) sur le fil face à Caen, réduit à dix dès la 10e et désormais à la limite de la rupture.

Giuly, Landreau et trois points en or (Lorient 0-1 PSG)

Les absences inquiétantes de Sessègnon et Makelele n'ont pas traumatisé le Paris SG. Les hommes de Paul Le Guen ramènent une victoire importante de Lorient (0-1), grâce à un but de Giuly et un penalty repoussé par Landreau en fin de match. Les Parisiens voulaient tourner la page de l'élimination concédée face à Rodez en Coupe de France. Les Merlus ont globalement pris la possession du ballon durant la première mi-temps, dominaient et touchaient même du bois par Vahirua dans le premier quart d'heure. Mais sur un ballon en profondeur de Ceara remis de la tête par Hoarau, Giuly expédiait sa reprise de volée à mi hauteur au fond des filets depuis l'entrée de la surface (22e, 0-1). Les Parisiens auraient même pu se mettre à l'abri avant et après le repos, par le biais de Giuly puis Luyindula. Les Lorientais gardaient la possession du ballon, laissaient passer l'orage et glanaient finalement un penalty pour une main involontaire de Traoré. Mais Landreau sortait l'épine du bout du pied sur la frappe centrée de Saïfi, entré en jeu dix minutes auparavant (80e).

Ce qu'il faut retenir : au classement, le PSG conforte sa deuxième place avec 52 points dont trois d'avance sur l'OM et Toulouse, et revient à un point du leader ! Une excellente opération pour les Parisiens qui enchainent un septième match sans défaite (6v, 1n). Lorient est 10e avec 31 points, dont cinq d'avance sur le premier relégable.

L'OM marque le pas (Marseille 0-0 Valenciennes)

Deuxième match nul et vierge consécutif pour l'OM au Vélodrome qui laisse partir le PSG au classement. Les Marseillais n'ont pas pu se défaire de Valenciennes (0-0) et confirment leurs difficultés actuelles à trouver le chemin des filets. Au-delà de la frappe énorme de Taiwo de trente mètres sur la barre transversale (39e), l'OM aurait même pu concéder l'ouverture du score en première période. Mandanda sortait une parade exceptionnelle de la tête sur la reprise de volée à bout portant de Sebo (35e). Puis sur coup-franc, Tiéné trouvait le poteau au bout de sa frappe enroulée (37e). Après la pause, les Marseillais peinaient à inquiéter Penneteau et restaient à la merci d'une déconvenue. Avec Brandao, Niang et Ben Arfa en attaque, les hommes d'Erik Gerets ont manqué d'inspiration. L'entraîneur marseillais a lancé Zenden, Wiltord et Valbuena par la suite, mais aucun n'a trouvé la solution. VA a même eu l'occasion de porter l'estocade, mais Lacourt trouvait la barre transversale sur un tir de loin (87e).

Ce qu'il faut retenir : au classement provisoire, l'OM est 3e avec 49 points et voit revenir Toulouse à sa hauteur. Les Marseillais perdent du terrain sur le PSG mais restent néanmoins sur une belle série de cinq matchs sans défaite (3v, 2n). Valenciennes est tonitruant depuis le début de l'année 2009 (4v, 6n). Les hommes d'Antoine Kombouaré passent provisoirement à la 15e place avec 29 points dont trois d'avance sur la zone rouge.

Bordeaux perd le fil (Toulouse 3-0 Bordeaux)

La meilleure défense de L1 a pris le pas sur la meilleure attaque. Toulouse a brillamment décroché le derby de la Garonne en infligeant une correction à Bordeaux (3-0) au Stadium. Ce succès cinglant autant que mérité permet aux Violets de dépasser les Girondins au classement. Les deux équipes ont démarré la partie sur un rythme élevé, avec l'ambition de prendre l'avantage le plus vite possible. Mais les Toulousains ont rapidement pris l'ascendant dans le jeu et poussé sur le but de Ramé. Les efforts du TFC étaient logiquement récompensés. Sirieix fusillait Ramé d'une frappe puissante à l'entrée de la surface après un numéro de Gignac côté gauche et une remise de Didot (32e, 1-0). Puis Gignac doublait la mise d'une frappe croisée du droit avant la mi-temps (44e, 2-0). L'intensité est retombée d'un cran après la pause. Blanc lançait Cavenaghi, Wendel et Gouffran à la place de Bellion, Traoré et Jurietti. Mais à l'image d'un Gourcuff émoussé, Chamakh butait sur Carrasso et les Girondins ne parvenaient pas à trouver la faille dans la défense toulousaine, la meilleure du championnat. A dix après la sortie sur blessure de Cavenaghi, les Marine et Blanc baissaient pavillon dans les dernières minutes face à Sissoko (90e+3, 3-0).

Ce qu'il faut retenir : au classement provisoire, Toulouse est 4e avec 49 points et revient à hauteur de l'OM (3e). 16e but de Gignac qui reprend la tête du classement des buteurs. Le TFC est irrésistible, avec une série en cours et une invincibilité de 12 matchs (6v, 6n). Bordeaux descend à la 5e place avec 47 points et se maintient plus que jamais dans une spirale négative. Les Girondins ont en outre perdu leur meilleur buteur, Cavenaghi, dont le genou laisse craindre le pire.

Pas de vaincu sur la Côte d'Azur (Nice 0-0 Monaco)

Nice espérait se servir du derby de la Côte d'Azur pour se relancer. Mais Monaco a tenu tête aux Aiglons au stade du Ray, au terme d'une partie équilibrée et indécise (0-0). Les Niçois ont rapidement pris le jeu à leur compte et se procuraient les premières situations favorables face à des Monégasques prudents. Mais l'ASM a su élever son niveau de jeu, comme sur ce lob de Mollo sur un coup-franc lointain qui échouait sur la barre transversale (19e), ou sur cette frappe au ras du poteau de Mollo (27e). Les deux équipes ont eu leur chance et continuaient à se rendre coup pour coup après la pause. Ce qui a notamment permis au gardien monégasque Ruffier de s'illustrer, d'une manchette inspirée sur une frappe de Hellebuyck déviée par Leko (76e). Mongongu a ensuite été exclu pour deux cartons jaunes reçus en quelques secondes (79e). Mais les Niçois n'ont pas su en profiter. Rémy manquait la balle de match à la dernière minute.

Ce qu'il faut retenir : au classement provisoire, Nice est 8e avec 40 points. Les Niçois restent scotchés au classement et perdent doucement mais surement du terrain sur le wagon des prétendants à l'Europe. Monaco est 13e avec 30 points. Les hommes de Ricardo restent sur cinq matchs sans victoire (3n, 2d).

Nancy, toujours pas (Nancy 2-2 Le Mans)

Nancy a manqué une belle opportunité de se relancer après avoir mené deux fois au score. Mais les hommes de Pablo Correa ont une nouvelle fois péché défensivement, permettant au Mans de repartir de Marcel Picot avec le partage des points (2-2). Les Nancéiens avaient pourtant pris un départ idéal. Sur une passe en profondeur de Biancalani remise de la poitrine par Féret, Hadji ajustait Pelé d'une frappe croisée du gauche (2e, 1-0). Les hommes de Pablo Correa auraient même pu doubler la mise. Mais sur un mauvais renvoi de Corchia, Biancalani voyait sa frappe enroulée du droit repoussée des poings par Pelé (10e). Nancy a laissé passer sa chance et Le Mans en a profité. Coutadeur jetait un froid sur la première occasion du MUC, à la conclusion d'un contre mené par Lamah puis Helstad (26e, 1-1). Après la pause, André Luiz redonnait l'avantage à l'ASN d'un extérieur du droit retourné magnifique (53e, 2-1). Mais la défense nancéienne craquait de nouveau. Lancé en profondeur par Corchia depuis la ligne médiane, Helstad se jouait des défenseurs et fusillait Braciglinao de près (62e, 2-2). En fin de match, Bouhours voyait rouge pour un tacle rugueux sur Zerka (88e).

Ce qu'il faut retenir : au classement provisoire, Nancy enquille un sixième match sans victoire (4d, 2n). Les Lorrains restent coincés à la 14e place avec 30 points et perdent leur attaquant Zerka, visiblement forfait pour le reste de la saison. 12e avec 31 points, Le Mans s'en sort bien et enchaine un quatrième match sans défaite (1v, 3n).

Grenoble joue à se faire peur (Grenoble 2-1 Caen)

Le stade des Alpes se préparait à huer son équipe, mais Touré a sauvé la mise in extremis de la tête sur corner (90e+4, 2-1), laissant Caen à son désarroi. Grenoble s'est fait une belle frayeur mais arrache la victoire (2-1) après avoir été rejoint au score par une équipe caennaise qui a joué à dix pendant quatre-vingts minutes. Les Normands devaient absolument éviter une nouvelle défaite. Mais en position de dernier défenseur, Leca écopait d'un carton rouge dès la 10e qui handicapait sérieusement les chances de son équipe. Courtois puis Grandin ont tenté de profiter de cet avantage numérique, mais Planté repoussait l'échéance. Finalement, Paillot trouvait l'ouverture sur un centre de Courtois et plongeait la tête des Caennais sous l'eau (30e, 1-0). Les Grenoblois ont eu moult occasions d'aggraver le score, mais Planté a sorti le grand jeu, évitant que le match ne soit plié à la mi-temps. Caen a joué son va-tout au retour des vestiaires, malgré l'exclusion de son entraîneur Franck Dumas. Mais Wimbée sortait à la parade sur une reprise de volée de Toudic (75e), puis sur une tête de Lemaître (80e). Les Grenoblois jouaient avec le feu et ont fini par se brûler. Deroin crucifiait Wimbée d'une frappe à ras de terre (85e, 1-1), à la stupeur générale. Les Normands pensaient avoir fait le plus dur mais craquaient à la dernière seconde.

Ce qu'il faut retenir : au classement provisoire, Grenoble fait un bond au classement et prend la tête du wagon des clubs à la lutte pour le maintien. Les Isérois sont 9e avec 32 points. 17e avec 26 points, Caen est désormais en grand danger avec un 12e match sans victoire. Sochaux et St-Etienne pourraient passer devant dimanche.

La belle affaire de la 27e journée de Ligue 1 est à mettre au crédit du Paris SG qui fait le break dans la course à la deuxième place et revient au contact de Lyon au classement. Le derby de la Garonne a permis à Toulouse de casser le moral de Bordeaux et de revenir à hauteur de l'OM à la troisième place. Suite des festivités dimanche, avec Le Havre – Sochaux et RennesAuxerre (17h), puis St-Etienne – Nantes (21h).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB