Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
T. Roland - "Très inquiet pour le PSG !"
Par Patrick Juillard - Interview, Mise en ligne: le 30/05/2008 à 17h34
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Alors qu'il s'apprête à commenter l'Euro 2008 sur M6, Thierry Roland publie «Souvenez-vous Thierry !» , un livre où il revient sur l'histoire de la compétition européenne. Maxifoot était présent en sa compagnie pour un déjeuner de presse. Morceaux choisis d'un fort en gueule à la passion intacte.

T. Roland -

Thierry Roland, vous avez dit cette semaine tout le mal que vous pensiez du nouveau président du Paris Saint-Germain, Charles Villeneuve. Vous persistez et vous signez ?

Oui ! Je suis très inquiet pour le PSG. Je confirme que Charles Villeneuve n'y connaît rien au football. Je ne comprends décidément pas ce choix. Ca me rappelle d'ailleurs une anecdote révélatrice du personnage…

Laquelle ?

Peu avant la Coupe du monde 2006, alors que TF1 s'était séparé de moi depuis presque deux ans, Charles Villeneuve m'a appelé, un vendredi soir. Ce jour-là, Nicolas de Tavernost, le PDG de M6 avait annoncé qu'il était intéressé par ma venue sur sa chaîne. Villeneuve insiste pour me voir dès le lendemain et me donne rendez-vous le samedi matin, à 9 heures, dans une brasserie au coin de l'avenue Montaigne et de la rue François Ier. A peine suis-je arrivé, qu'il me demande, théâtral. «Thierry, quelle est ta famille de télévision ?» Je lui réponds immédiatement qu'il en fait un peu trop. Et Villeneuve me propose de commenter 11 des 22 matches diffusés par TF1, sachant que toutes les rencontres de l'équipe de France revenaient d'office au duo Gilardi-Larqué. Ce jour-là, Charles Villeneuve m'a littéralement fait la danse des sept voiles, mettant la décision de TF1 de se séparer de moi sur le dos du seul Le Lay. Mais je n'étais pas dupe… Bref, je lui réponds que je suis très flatté et que je lui donnerai ma réponse la semaine suivante. Je les ai fait un peu mariner, mais dans ma tête la décision était prise. Et j'ai accepté la proposition de Nicolas de Tavernost. D'ailleurs, il faut savoir que nous habitons le même immeuble depuis de longues années et que nous connaissons bien.

Vous semblez en vouloir beaucoup à Charles Villeneuve ?

Cet homme a détruit le bel outil dont disposait TF1. Il a viré des garçons comme Frédéric Jaillant ou Vincent Hardy. Aujourd'hui, il n'y a plus de service des sports à proprement parler à TF1. Une boîte de production, filiale de la chaîne, fabrique Téléfoot et Auto-Moto. Charles Villeneuve manque totalement d'élégance dans sa manière de gérer les hommes. Il est gonflé comme un poisson-lune : chassez-le par la porte, il reviendra par la fenêtre. Fermez la fenêtre derrière lui et il passera par le vasistas !

Les Bleus peuvent-ils gagner l'Euro ?

La France a une chance. Mais elle n'est pas la seule. Sur les 16 équipes engagés, 14 peuvent à mon avis prétendre au titre. Seules l'Autriche et la Turquie me paraissent hors du coup. Je parie sur une demi-finale France-Russie. Les joueurs du Zenit Saint-Pétersbourgs sont très forts. Et je souhaite bien du plaisir à leurs futurs adversaires en Ligue des Champions…

Avez-vous été surpris de la sélection de Bafétimbi Gomis ?

C'est magnifique ce qui lui arrive ! Il a inscrit deux buts exceptionnels. En comparaison, Djibril Cissé est très maladroit. Il lui faut dix occases pour marquer un but. Ce n'est absolument pas suffisant pour prétendre disputer un Euro ! Je pense que le match de Grenoble mardi soir a compté dans ce choix.

Plus globalement, que pensez-vous de la liste de Raymond Domenech ?

C'est une très bonne sélection. Je regrette juste l'absence de Philippe Mexès, qui me paraît meilleur que Boumsong par exemple.

Et celle de Ben Arfa ?

C'est un choix. Je pense que Ben Arfa a pâti de son manque de temps de jeu avec Lyon. S'il avait joué toute la saison titulaire, Lyon aurait été champion bien plus tôt, je vous l'assure. Sa marge de progression est énorme.

Le choix de retenir Nasri suggère-t-il que Raymond Domenech va repasser au 4/5/1 ?

Avec les attaquants que l'on a, ce serait du gâchis de ne pas jouer avec deux pointes !

Quel est votre avis sur l' "homme Domenech" ?

Au départ, je n'étais pas pro-Raymond Domenech. J'étais plutôt favorable à la nomination de Laurent Blanc, en qui je voyais un futur grand entraîneur, ce qu'il a prouvé depuis. Mais le parcours de Domenech plaide pour lui. Il est certes très provoc mais aussi et surtout très intelligent. Ce que les médias pensent de lui, je pense qu'il s'en contrefout !

Un joueur est très triste depuis mercredi, c'est Mickaël Landreau…

L'affaire Landreau commence le soir de France-Ecosse, quand il veut faire le beau en réalisant une parade main opposée. Après, tout s'enchaîne. Le pire restant quand même le jour où il se retrouve à 40 mètres de son but sur la passe en retrait de Zoumana Camara, ébahi. Franchement !!!

Quels commentaires l'ascension de Steve Mandanda vous inspire-t-elle ?

La première compétition couverte par M6 fut l'Euro Espoirs au Portugal, en 2006. Mandanda était dans les buts des Bleuets. J'avoue que je ne connaissais pas ce joueur à l'époque. Il m'a très vite épaté et, depuis, je suis un pro-Mandanda. J'ai eu l'occasion de le rencontrer à Marseille, c'est vraiment un mec très sympa.

Thierry, quelles sont vos impressions alors que vous vous apprêtez à commenter à nouveau les matches des Bleus ?

Je ne m'imaginais pas commenter à nouveau les matches de l'équipe de France un jour. Dans mon esprit, c'était terminé depuis ce France-Pologne, un soir de novembre 2004. Le 9 juin, jour de France-Roumanie, j'aurai à coup sûr beaucoup d'émotion.

A la Une de votre ouvrage, «Souvenez-vous Thierry !» (M6 Editions, sortie le 5 juin), figurent deux images de deux sacres des Bleus à l'Euro, en 1984 et en 2000. Quelle est selon vous la plus belle de ces deux victoires ?

Elles sont magnifiques toutes les deux. Celle de 1984, parce que c'est le premier titre remporté par une équipe de France. Et l'été 1984 avait été très beau, avec la victoire aux Jeux Olympiques. Quant à l'Euro de Deschamps, en 2000, c'est un grand souvenir aussi. Mais il faut reconnaître qu'on a eu un maximum de réussite, entre le pénalty raté par Raul en quarts et celui obtenu contre le Portugal en demi. Sans parler de l'incroyable scénario de la finale de Rotterdam, avec le but en or de Trezeguet !

"Souvenez-vous Thierry" avec la participation de Jean-Philippe Doux sort le 5 juin prochain. A l’approche de l’Euro 2008, Thierry Roland nous livre ses souvenirs sur les Championnats d’Europe des nations depuis le début de l’organisation de la compétition en 1960 jusqu’à aujourd’hui.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Avec déjà 8 points d'avance sur Chelsea et Leicester, et 9 points d'avance sur Man. City, Liverpool sera t-il champion de Premier League cette saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB