Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
MU en finale malgré Messi
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 29/04/2008 à 23h05
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Manchester United s'est imposé (1-0) contre le Barça mardi soir en demi-finale retour de la Ligue des Champions, avec un but de Scholes décisif sur l'ensemble des deux matchs et qui propulse les Diables Rouges à Moscou. Malgré un Messi étincelant, les Catalans n'ont pas pu sauver leur saison.

MU en finale malgré Messi

La finale sera donc 100% anglaise pour la première fois de l'histoire de la compétition. Les 77 000 spectateurs présents à Old Trafford ont retenu leur souffle jusqu'au coup de sifflet final car un petit but du Barça les aurait privés de la finale de la Ligue des Champions le 21 mai à Moscou. Finalement, malgré les assauts répétés de Lionel Messi intenable mardi soir, Manchester United s'est contenté d'un but sur l'ensemble des deux matchs pour atteindre la dernière marche de la compétition. Sans Wayne Rooney, les hommes d'Alex Ferguson ont fait bloc dans l'adversité et entrevu la lumière très tôt dans le match sur un exploit personnel de Paul Scholes. Vient l'heure du bilan pour le Barça qui comptait énormément sur la qualification pour sauver sa saison.

Le but

- Ronaldo perfore sur l'aile gauche mais se fait rattraper par Zambrotta qui commet l'imprudence de relancer dans l'axe. Scholes n'en demandait pas tant, contrôle le ballon et frappe de demi-volée légèrement de l'extérieur du droit de vingt-deux mètres. Le ballon se transforme en obus et file tout droit dans la lucarne de Valdes largement battu (14').

Les temps forts

- Intenable, Messi affole la défense sur l'aile droite. Le ballon collé au pied, il élimine Scholes puis crochète Brown du droit pour se recentrer avant d'enrouler son tir du gauche à mi-hauteur depuis l'entrée de la surface. Van der Sar se détend bien et dévie de la main droite (19').

- Trois minutes après une première frappe au ras de la transversale après un bon décalage d'Iniesta, Deco s'illustre de nouveau de dix-huit mètres mais son tir tendu du droit passe cette fois à deux doigts du poteau (37').

- Park trouve l'espace suffisant sur l'aile gauche pour centrer fort devant le but. Coincé entre Milito et Abidal, Nani parvient à s'élever mais sa tête décroisée de six mètres passe du mauvais côté du poteau (41').

- Messi part en contre mais se fait faucher par Carrick à trente-deux mètres dans l'axe. Deco frappe le coup-franc du droit. Le tir est contré par le mur et change de trajectoire. Pris à contre-pied, Van der Sar prend peur mais le ballon retombe hors-cadre, au grand soulagement d'Old Trafford (64').

La prestation des Mancuniens

Van der Sar n'a pas été très rassurant mais s'en est finalement sorti sans dommage. Evra a vécu l'enfer face à Messi mais a quand même trouvé les ressources pour participer aux offensives sur l'aile gauche. Brown a été vigilant. S'il ne pouvait pas grand chose face au magicien Messi, il ne s'est pas jeté et a souvent repoussé le danger. Un peu moins en verve et souvent moins bien placé, Ferdinand a ouvert des espaces. Arrière droit comme au match aller, Hargreaves a bien contenu Iniesta. Carrick a souvent coupé les contre adverses, parfois au prix d'une faute. Toujours aussi précieux, Scholes est plus qu'un récupérateur-relanceur. Il a inscrit l'unique but des deux matchs sur un exploit personnel et propulse ainsi son équipe en finale. Energique et créateur, Park dispose d'une bonne vision du jeu et cherche souvent la passe décisive. Il a aussi beaucoup défendu. Beaucoup de chemin parcouru pour Nani qui a défendu sans relâche dans le couloir et parfois été à la conclusion des offensives. Ronaldo a mouillé le maillot. Il a percuté à plusieurs reprises et mis la défense adverse en danger. Il s'est aussi replié pour presser le porteur de balle. Tevez a beaucoup travaillé à la construction. Sa vélocité et sa protection de balle sont remarquables.

La prestation des Barcelonais

Soirée difficile pour Valdes qui n'a quasiment pas eu d'arrêt à faire. Sans doute l'un des joueurs les moins techniques sur le terrain, Abidal n'a pas toujours fait les bons choix mais a souvent dû couvrir la charnière. Surement le point faible du Barça, Milito et Puyol se sont souvent marché sur les pieds et ont semblé au bord de la rupture tout au long du match. Zambrotta a ouvert la voie royale à Scholes a souffert devant Ronaldo notamment, mais s'est souvent porté vers l'offensive pour soutenir Messi. Précieux à la récupération, Touré a souvent jailli pour intercepter. Deco et Xavi ont tenté d'éclairer le jeu. Deco a manqué de précision à la finition. Xavi a surtout cherché à servir Messi. Iniesta n'a pas pesé sur le match, remplacé par Henry qui n'a pas trouvé la solution malgré deux tentatives. Eto'o a été très peu servi et a parfois eu tendance à trop décrocher pour toucher le ballon.

L'homme du match : Lionel Messi

Malgré la défaite, Lionel Messi a éclaboussé le match de tout son talent. L'Argentin été le seul à inquiéter MU mais valait pour trois ou quatre. Le ballon lui colle au pied et rend toute intervention délicate. Ses dribles déroutants dans des trous de souris ont donné des sueurs froides aux Mancuniens.

La note du match : 13/20

La tension était palpable à Old Trafford et le suspense est resté entier jusqu'à la dernière minute. Du beau monde sur le terrain mais un match relativement fermé au final avec peu de tirs cadrés.

La qualification s'est jouée sur une mauvaise relance et un exploit personnel. Au-delà de la réussite indispensable à ce niveau-là, Manchester United méritait sans doute la qualification pour avoir su afficher un collectif mieux rodé et plus solidaire.


Ligue des Champions, ½ finale retour
Manchester United – FC Barcelone : 1-0 (1-0)
Stade : Old Trafford
Arbitre : Herbert Fandel (All.)
But : Scholes (14’)
Avertissements : Carrick (63’), Ronaldo (68’) - Zambrotta (52’), Deco (54’), Touré (70’)

Manchester : Van der Sar – Evra (Silvestre, 90’+3), Brown, Ferdinand, Hargreaves – Carrick, Scholes (Fletcher, 76’), Park, Nani (Giggs, 76’) - Ronaldo, Tevez

Barcelone : Valdes – Abidal, Milito, Puyol, Zambrotta – Touré (Gudjohnsen, 88’), Deco, Xavi, Iniesta (Henry, 60’), Messi - Eto’o (Bojan, 72’)



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB