Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Un but qui fait mal
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 20/02/2008 à 23h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les Lyonnais sont passés à deux doigts de réaliser le match parfait face à Manchester United mercredi soir, en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Mais ce diable de Tevez gâchait la fête en fin de match après une ouverture du score magistrale de Benzema (1-1).

Un but qui fait mal

200 000 billets auraient pu être vendus pour ce sommet de la saison côté rhodanien si la demande avait été satisfaite. On comprend mieux la volonté d'Aulas de doter son club d'une enceinte moderne. Lyon a tenu tête aux Diables Rouges mercredi soir avec une première mi-temps bien maîtrisée et une seconde trop longue de cinq minutes. Les Mancuniens ont haussé le ton après la pause et pris le monopole du ballon après avoir laissé l'initiative aux coéquipiers de Juninho en première mi-temps. Moment choisi par Karim Benzema pour sortir de sa boite et ouvrir le score sur un exploit personnel. Le buteur lyonnais avait annoncé se satisfaire d'un 0-0 avant le match. L'ouverture du score permettait d'envisager le meilleur avant de se rendre à Old Trafford. Mais ce sera finalement 1-1. Car Tevez égalisait en fin de match dans un silence de cathédrale, laissant aux Lyonnais et à Benzema quelques regrets légitimes.

Les buts

- Toulalan perce plein axe et trouve Benzema dos au but à l'entrée de la surface. Ce dernier - qui arrive aussi à courir en arrière - parvient à se retourner d'un double contact supersonique et décoche une frappe lourde et croisée du gauche qui trompe Van der Sar avec l'aide du poteau (54').

- Les Diables Rouges héritent d'un coup-franc à l'entrée de la surface côté gauche, tiré rentrant par Ronaldo et sorti par Coupet d'une claquette inspirée. Sur le deuxième corner, Tevez seul devant le but profite d'un mauvais renvoi de la défense sur un centre de Nani pour égaliser de près à la stupeur générale (86').

Les meilleurs moments

- Lancé en profondeur, Rooney devance Squillaci sur qui il réalise un grand pont en poussant le ballon de la pointe du pied et file vers le but. Coupet a senti le danger, sort devant lui et détourne du pied la frappe du Mancunien (25').

- La réponse ne tarde pas. Suite à une belle construction au milieu, Clerc trouve le décalage sur l'aile droite et centre astucieusement en retrait vers Benzema, placé à quinze mètres face au but. L'attaquant lyonnais frappe enroulé du droit sans contrôle mais le cuir passe juste au dessus du but (26').

- L'OL passe à deux doigts de réaliser le break sur un coup franc à vingt-cinq mètres légèrement côté gauche. Juninho retrouve sa patte magique et décoche un tir flottant à mi-hauteur qui rebondit à deux mètres du but mais passe du mauvais côté du poteau alors que Van der Sar était battu (68').

La prestation de Lyon

Coupet ne pouvait pas faire mieux. Il a réussi toutes ses interventions et ne pouvait rien sur l'égalisation. Deux montées rageuses pour débuter et une grosse débauche d'énergie pour une partie de bonne tenue pour Grosso malgré quelques erreurs techniques. Impliqué sur le but de Tevez, Squillaci a connu plus de difficultés que son compère de l'axe face à la vivacité de Rooney et Ronaldo. Réveillère a bien tenu son couloir mais un carton jaune le privera du match retour. Toujours précieux, Toulalan a accompagné les actions offensives et coupé les trajectoires en défense. Juninho et Källström ont bien travaillé au milieu en sécurisant le ballon et en orientant le jeu. Placé à gauche, Govou a beaucoup défendu et a sans cesse provoqué balle au pied. Très en jambe, il a multiplié les courses avant la pause avant de baisser de régime. Titularisé à la place de Ben Arfa, Clerc a fait un bon match dans l'ensemble, aussi bien offensivement que défensivement, même s'il n'a pas le pouvoir de déborder. Trop isolé en pointe, Benzema a gâché sa seule munition en première mi-temps. Il n'aura eu besoin que d'un coup pour forcer le destin, d'un enchaînement digne des meilleurs attaquants de la planète. La marque des très grands buteurs.

La prestation de Manchester

Van der Sar semblait inquiet tout au long du match et a fini par comprendre pourquoi. Peu en vue, Evra n'a jamais créé le danger offensivement avec de rares débordements, ce qui ne l'a pas empêché d'être parfois pris dans son dos par Clerc. Idem pour Brown sur le flanc droit. Ferdinand a été impérial dans les airs. Premier relanceur, il a longtemps contrecarré les plans lyonnais. Du coup, Vidic a eu un minimum de travail en couverture. Mais les deux ont été surpris par Benzema sur l'ouverture du score. Hargreaves a ratissé bon nombre de ballons et commis quelques fautes. Scholes a orienté le jeu à merveille avec de longues transversales parfaitement dosées. Véloce et rapide, Anderson a permis aux Mancuniens d'accélérer le jeu par intermittence. Pour son 100e match de C1, Giggs n'a pas eu le rayonnement habituel. Ronaldo et Rooney ont pesé sur la défense tout au long du match. Très techniques, les deux attaquants n'ont eu de cesse de provoquer et de percuter, en vain.

L'homme du match : Jean-Alain Boumsong

Très concentré et très bon dans les duels, il a longtemps retardé l'échéance. Un match à la Thuram. Toujours bien placé, il a fait sacrifice de son corps quand nécessaire, coupé les trajectoires et s'est imposé de la tête. Il avait l'âme d'un soldat près à tout pour mener son équipe vers la victoire.

La note : 14/20

Un match à forte intensité et à suspense entre deux équipes très motivées par l'évènement, un but magnifique de Benzema et des gestes techniques de haut vol de Ronaldo et Rooney.

Tout se jouera donc à Old Trafford dans deux semaines. Ce but marqué à l'extérieur donne l'avantage à Manchester United qui aura sans doute à coeur de creuser l'écart en produisant du jeu, et laissera donc des espaces en contre aux Lyonnais.


Ligue des Champions / 8e aller
Olympique Lyonnais – Manchester United : 1-1 (0-0)
Stade Gerland
Arbitre : M. Medina Cantalejo (Esp.)
But : Benzema (54’) – Tevez (86’)
Avertissements : Réveillère (33’), Källström (36’), Boumsong (39’) – Hargreaves (39’)

Lyon : Coupet – Grosso, Boumsong, Squillaci, Réveillère – Toulalan, Juninho (Bodmer, 74’), Källström - Govou, Clerc (Ben Arfa, 78’), Benzema (Fred, 83’)

Man Utd : Van der Sar - Evra, Ferdinand, Vidic, Brown – Hargreaves (Carrick, 78’), Scholes (Tevez, 66’), Anderson – Giggs (Nani, 66’) Ronaldo, Rooney



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB