Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Rennes : le départ soudain de Stéphan expliqué

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 01/03/2021 à 15h29
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Présents ce lundi en conférence de presse, le président du Stade Rennais, Nicolas Holveck, et le directeur sportif Florian Maurice ont dévoilé les raisons qui ont poussé l'entraîneur Julien Stéphan à démissionner.

Rennes : le départ soudain de Stéphan expliqué
Julien Stéphan n'estimait plus incarner l'homme de la situation.

Une page se tourne au Stade Rennais. Entraîneur du club breton depuis décembre 2018, Julien Stéphan a officiellement démissionné ce lundi (voir l'article de 10h02).

Au vu de la spirale négative du club, 9e de Ligue 1 et qui reste sur 4 défaites consécutives toutes compétitions confondues, et du discours évasif tenu par le technicien ces dernières semaines, il serait exagéré de dire qu'il s'agit d'un coup de tonnerre. Il n'empêche que ce départ en a surpris plus d'un, même au sein du club.

Une tentative pour retenir Stéphan

C'est ce qu'ont expliqué le président du SRFC, Nicolas Holveck, et le directeur sportif Florian Maurice, tous deux présents en conférence de presse pour éclairer le départ du coach de 40 ans. «C'est assez simple. Après le match de vendredi (défaite 2-1 contre Nice), on a échangé avec Julien qui a commencé à nous faire part de sa réflexion. On s'est donné rendez-vous dans la suite du week-end pour échanger plus précisément, il nous a confirmés qu'il ne se sentait plus capable d'amener la force nécessaire au groupe pour avancer et aller chercher les objectifs», a mis en avant Holveck.

Les efforts de sa direction, qui souhaitait qu'il termine au moins la saison, n'auront pas suffi à le faire changer d'avis. «Il assimile tellement sa personne au Stade Rennais, qu'il ne veut pas être un problème pour le Stade Rennais. C'est lui qui l'analyse comme ça, on ne la partage pas. Quand il a une opinion, elle est très réfléchie et arrêtée», a résumé le dirigeant, qui n'avait rien vu venir. «Très sincèrement, je ne m'y attendais pas. Je savais qu'on aurait une discussion en fin de saison. Il intériorise énormément de choses, vous ne pouvez montrer aucun sentiment dans un vestiaire, il faut être un animal. Il n'a jamais montré de failles.»

Des adieux classes

Les joueurs sont donc tombés de haut en apprenant la nouvelle ce lundi matin, à commencer par la pépite Eduardo Camavinga, que Stéphan a lancé avec la réserve puis chez les professionnels et avec qui il entretenait une relation privilégiée. «La réaction est comme la nôtre, c'est surprenant, soudain. On n'avait pas imaginé cette décision il y a quelques jours. Les joueurs ont été surpris mais ils ont une carrière à faire, une saison à terminer», a recentré Maurice. Malgré les derniers résultats décevants, Stéphan s'en va avec une très bonne image, lui qui a fait ses adieux au groupe avant la séance d'entraînement du matin.

«Il a eu des mots très forts, c'était vraiment impensable qu'il ne puisse pas s'exprimer devant le groupe. Il a tenu à aller voir chacun des salariés du club. Il est resté le même en passant des U19 à la Champions League. (…) Je n'ai pas à être déçu, je respecte sa décision. J'ai découvert un extraordinaire entraîneur, un homme sincère, loyal, franc», a encensé Holveck. Alors qu'il croule déjà sous une «montagne de propositions» émanant d'entraîneurs et que L'Equipe fait état de contacts avec Jocelyn Gourvennec et Bruno Genesio, le dirigeant a fait savoir qu'il compte prendre son temps pour trouver un successeur à Stéphan. En attendant, c'est l'ex-adjoint, Philippe Bizeul, qui assurera l'intérim sur le banc mercredi (19h) contre Lyon dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1.

Approuvez-vous la décision de Stéphan ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB