Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lyon : après l'OM, Juninho et Garcia dénoncent l'arbitrage !

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 01/03/2021 à 12h25
Taille du texte: Email Imprimer Tweet

Freiné par l'Olympique de Marseille (1-1) dimanche dans le choc de la 27e journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais a mis en cause l'arbitrage par la voix de son directeur sportif Juninho, dont le coup de gueule a été appuyé par l'entraîneur Rudi Garcia.

Lyon : après l'OM, Juninho et Garcia dénoncent l'arbitrage !
Juninho estime que l'OL est lésé par l'arbitrage cette saison.

Voilà des paroles qui vont faire du bruit ! Souvent présenté comme le club qui bénéficie de décisions arbitrales systématiquement en sa faveur, notamment au niveau des penalties, l'Olympique Lyonnais s'est plaint de l'arbitrage à l'issue de l'Olympico contre Marseille (1-1) dimanche dans le choc de la 27e journée de Ligue 1.

Les Gones, qui ont lâché des points dans la course au titre, assurent en effet qu'ils auraient pu l'emporter avec des décisions plus favorables de la part de M. Benoît Millot. Et pour le directeur sportif rhodanien Juninho, c'est loin d'être la première fois que ce genre de scénario se produit cette saison.

Juninho ressent une «rage» des arbitres

«Encore une fois... Contre Nîmes, il y a un penalty (oublié, ndlr) pour nous et on fait match nul, contre l'OM à l'aller avec un but d'Houssem Aouar refusé, contre Metz avec un but de Karl (Toko Ekambi) refusé aussi», a énuméré le Brésilien au micro de Canal+. «Ce n'est pas la première fois. Les arbitrages... ça rate beaucoup contre nous. (...) On sent que l'arbitrage, il y a quelque chose qui se passe toujours contre nous, il y a une rage, je ne sais pas l'expliquer. Aujourd'hui, on est déçus à cause de l'arbitrage surtout.»

Au coeur de la colère du dirigeant : le penalty sifflé avant la mi-temps à l'encontre du milieu de terrain Lucas Paqueta suite à une frappe de Pape Gueye qui a rebondi sur son ventre puis son bras, ce qui lui a également valu un carton jaune. Coupable ensuite d'une vilaine semelle sur Dimitri Payet, le Brésilien a reçu un deuxième avertissement synonyme d'expulsion à la 71e minute. «Ça touche la main de Paqueta mais ça touche le ventre avant. Donc on ne peut pas donner en plus un carton jaune. Après il y a la main de Nagatomo aussi», a pesté Juninho avant de charger M. Millot : «C'est l'arbitre qui décide de la rencontre. Il a beaucoup souri, je pense qu'il s'est amusé un peu.»

R. Garcia – «le parent pauvre du VAR»

Avec plus de retenue, l'entraîneur lyonnais Rudi Garcia a appuyé les propos de son dirigeant. «A priori, je pensais qu'il y avait une règle... C'est-à-dire que si la main touche d'abord le corps, ce n'est pas penalty. S'il y a une règle, il faut qu'elle soit suivie, avec nous et contre nous. Je suis surtout déçu pour le jaune donné à Paqueta sur cette action. On est un peu le parent pauvre du VAR, cette saison, c'est dommage», a déploré le technicien en conférence de presse tout en admettant que, si son équipe n'a pas gagné, «c'est d'abord de [sa] faute» .

Il est vrai que le penalty de Paqueta est sujet à controverse, M. Millot ayant décidé de retenir la notion «d'élargissement de la surface du corps» avec le bras décollé de l'ancien Milanais. Mais l'officiel aurait tout aussi bien pu privilégier le point qui stipule qu'il n'y a pas de sanction si le ballon est au préalable dévié par une partie du corps avant de toucher la main. Une décision litigieuse donc, comme il en existe chaque semaine sur les terrains de L1, mais pas forcément de quoi crier au scandale.

Et puis, en allant au bout de sa logique, l'arbitre devait bien avertir Paqueta puisque celui-ci a entravé une «attaque prometteuse». Ensuite, à elle seule, sa grosse faute sur Payet en seconde période aurait pu lui valoir un rouge direct. Pas sûr donc que le premier avertissement adressé au Gone ait eu tant d'importance que ça… Mais, en mettant la pression sur l'arbitrage avant le sprint final, Juninho est dans son rôle.

La «main» de Paqueta

L'OL est-il lésé par l'arbitrage cette saison ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Globalement, la Ligue des Champions dans son format actuel vous plaît-elle ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB