Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Barça : "se queda", "prisonnier de cet amour"... Les réactions des presses après la décision de Messi

Par Youcef Touaitia - Actu Transferts, Mise en ligne: le 05/09/2020 à 12h24
Taille du texte: Email Imprimer

Désireux de changer d'air, Lionel Messi a finalement été contraint de rester au FC Barcelone. Une décision, même forcée, qui a soulagé la presse sportive espagnole, alors que les médias étrangers ont été un peu plus expressifs.

Barça :
Messi est finalement resté à Barcelone.

Lionel Messi (33 ans) ne quittera donc pas le FC Barcelone. Déçu par les promesses non tenues de ses dirigeants, l'attaquant argentin a effectué le forcing pour mettre les voiles. Mais la ténacité des décideurs barcelonais, appuyés par ceux de la Liga, a fini par refroidir le sextuple Ballon d'Or. Une décision forcée qui a visiblement soulagé la presse espagnole.

La presse catalane dit ouf

Mundo Deportivo a logiquement réservé la totalité de sa Une pour La Pulga. «Je reste et je donnerai le maximum» , peut-on lire sur la page de couverture du plus grand journal sportif catalan. De nombreux extraits de l'interview accordée à Goal sont mis en avant, avec notamment les passages où le Sud-Américain égratigne Josep Maria Bartomeu, sur une bande avec un fond noir.

«Il reste !» , titre de son côté Sport, qui utilise le même procédé que Mundo Deportivo pour fêter la bonne nouvelle. Petite différence notable mais qui a son importance, le média barcelonais utilise un cliché du joueur avec le nouveau maillot du FCB, avec lequel il évoluera lors de l'exercice à venir. Pour sa part, L'Esportiu jubile un peu moins avec son «A contrecoeur» particulièrement explicite.

De la sobriété à Madrid

Du côté de la presse madrilène, on s'est montré très sobre. «Je reste» , titre AS. «Je n'irai jamais en justice contre mon club» , rajoute le principal média de la capitale. «Messi reste, la crise aussi» , juge Marca, qui prend soin de rappeler qu'il s'agit de «la plus grande crise du Barça» avec une photo zoomée de Messi, dont le regard sombre en dit long.

Alors qu'El Pais réserve uniquement un bandeau en haut de page, où l'on peut lire que «Messi reste finalement au FC Barcelone» , El Periodico ne s'est pas montré plus original avec un titre «Il reste» . En revanche, le choix d'une photo de Messi, tête baissée durant son entretien, en dit long sur l'état d'esprit du joueur après cette décision forcée.

Olé pique fort

En Argentine, le même ton est employé par La Voz, qui réserve une partie de sa Une sur l'enfant du pays, en expliquant que «Tout reste pareil» après cette crise de dix jours. De son côté, Olé ose aller plus loin en affirmant que Messi ne s'en va pas, «prisonnier de cet amour» pour le Barça, comme il l'a souligné au moment d'expliquer son maintien dans l'effectif.

Étonnement, la presse britannique, qui a longtemps espéré la venue du joueur en Premier League, a été plutôt discrète. Le Daily Mail, qui n'a pas choisi de photo de Messi, met en avant le plan de Manchester City qui «s'effondre» . Le Corriere dello Sport insiste lui sur le rétropédalage du numéro 10 Blaugrana avec son titre évocateur, «RetroMessi» .

Mundo Deportivo - «Je reste et je donnerai le maximum»

Sport - «Il reste !»

L'Esportiu - «A contrecoeur»

AS - «Je reste»

Marca - «Messi reste, la crise aussi»

El Periodico - «Il reste»

La Voz - «Tout reste pareil»

Olé - «Leo de n'en va pas, prisonnier de cet amour»

Corriere dello Sport - «RetroMessi»

Que pensez-vous des réactions des presses mondiales suite à la décision de Messi ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens Mercato / Transferts

Ligue 1 - les fiches CLUB


Sondage Maxifoot
Parmi ces trois équipes, qui voyez-vous être capable de réaliser le doublé championnat-C1 ?

PSG
Manchester City
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Transferts / Mercato


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB