Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Arsenal : Özil, Pépé, les dirigeants... Emery sort la boîte à gifles

Par Youcef Touaitia - Actu Angleterre, Mise en ligne: le 16/05/2020 à 10h21
Taille du texte: Email Imprimer

Licencié fin novembre, Unai Emery ne garde pas un incroyable souvenir de son passage à Arsenal. Le manager espagnol est d'ailleurs revenu sur de nombreux cas qui l'ont particulièrement irrité au cours de son aventure d'un peu plus d'un an sur le banc des Gunners.

Arsenal : Özil, Pépé, les dirigeants... Emery sort la boîte à gifles
Emery garde un souvenir amer de son passage à Arsenal.

Succéder à Arsène Wenger, qui a passé 22 ans sur le banc d'Arsenal, n'a pas été chose aisée pour Unai Emery. Malgré un style de jeu offensif, les difficultés chroniques rencontrées par le club londonien, en perte de vitesse ces dernières saisons, ont fini par déborder le manager espagnol, qui n'a jamais trouvé la solution pour imposer son autorité. Il faut dire que tout le monde n'était pas forcément réceptif à son discours. A commencer par Mesut Özil.

Özil, un problème pour Emery

Considéré comme un des meilleurs meneurs de jeu de sa génération du temps où il évoluait au Real Madrid, l'Allemand n'a jamais retrouvé son niveau stratosphérique depuis son arrivée en 2013. Pour Emery, son comportement dilettante est la principale raison de cette régression. «Au bout du compte, il doit se regarder dans une glace. Par rapport à son attitude et son engagement. J'ai fait de mon mieux pour l'aider» , a considéré l'entraîneur basque, déçu par l'attitude générale du champion du monde 2014, pour le Daily Mail.

«Tout au long de ma carrière, j'ai toujours protégé les joueurs les plus talentueux et ils ont joué de leur mieux ou presque avec moi. J'ai toujours été positif avec lui en ce qui concerne sa volonté de s'impliquer, mais l'attitude qu'il a adoptée et le niveau d'engagement, eh bien, ils n'étaient pas suffisants» , a rajouté l'Ibère. «Özil aurait pu être mon capitaine mais le vestiaire ne voulait pas qu'il le soit. Son niveau d'engagement n'était pas celui de quelqu'un qui méritait d'être capitaine, et ce n'est pas ce que j'ai décidé, c'est ce que les joueurs ont décidé.»

Emery voulait Zaha, pas Pépé

Emery est également revenu sur le cas Nicolas Pépé. Recrue la plus onéreuse de l'histoire du club anglais (80 M€), l'ailier ivoirien n'a pas encore répondu aux attentes placées en lui. Tout sauf surprenant pour le technicien espagnol, qui n'était pas convaincu dès le départ, puisqu'il visait surtout un des compatriotes de l'ancien Lillois. «Pépé est un bon joueur mais il a besoin de temps. Quand j'étais encore là, il n'a pas réalisé les performances que j'attendais. Je voulais surtout quelqu'un qui connaissait déjà le championnat anglais pour qu'il n'ait pas besoin d'une période d'adaptation» , a éludé Emery.

«J'ai eu un entretien avec Zaha, le joueur de Palace. C'était le joueur que je voulais parce que je l'avais vu remporter tant de matchs à lui seul. J'ai vu 20 matchs de Zaha, des performances incroyables et j'ai dit aux dirigeants que c'était le joueur que je voulais pour l'équipe. J'ai parlé à Zaha, je l'ai vu en personne et il voulait venir. Mais le club a décidé que Pépé était plus jeune et qu'il représentait l'avenir. J'ai dit 'oui, mais on a besoin de gagner maintenant et ce gars gagne des matchs. Il l'a fait contre nous !'» , s'est souvenu l'homme de 48 ans.

Emery a préféré Nasser aux dirigeants d'Arsenal

Une erreur de casting selon Emery, qui n'a pas manqué de taper sur les doigts des dirigeants d'Arsenal. Pour lui, ces derniers n'ont clairement pas adopté la bonne attitude à son égard et ont été bien moins protecteurs que son ancien boss au Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi. «Au PSG, le président Nasser Al-Khelaïfi me protégeait beaucoup. A Arsenal, je n'avais aucune protection. Au PSG, quand il y avait des problèmes, le président descendait dans le vestiaire et nous protégeait tous. A Arsenal, ils ne savaient pas faire ça. En partie parce qu'ils sortaient de l'ère Wenger qui faisait tout et qu'ils ne savaient pas faire» , a regretté Emery. Une aventure douloureuse.

Que pensez-vous des propos d'Emery ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Angleterre


Pr. League - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Pour vous, quelle est la somme maximale que devrait dépenser l'OM pour le Rennais M'Baye Niang ?

10 M€
15 M€
20 M€
25 M€
30 M€
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB