Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Gigliotti - "Benzema et Nasri, deux supers stars !"
Par Julien Lambert - Interview, Mise en ligne: le 23/08/2007 à 21h48
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Arrivé cet été à Saint-Etienne, David Gigliotti disputera dimanche soir son premier derby face à Lyon. Un match qu'il sait très important pour ses nouveaux supporters. En exclusivité pour Maxifoot, il a accepté de parler de ce match, mais également des raisons qui l'ont amené à rejoindre Saint-Etienne, sans oublier de donner son avis sur la performance des Bleus face à la Slovaquie.

A 22 ans seulement, David Gigliotti entame sa 5e saison parmi l'élite. Et si Saint-Etienne est plus que fourni en attaque cette saison, cet attaquant rapide formé à Monaco entend bien en profiter pour se surpasser. En commençant face à Lyon ?

Comment ça se passe à Saint-Etienne à quelques jours du fameux derby face à Lyon ?

La pression monte, c'est clair ! Moi, personnellement, je me sens bien. C'est mon premier derby avec les Verts donc j'attends ça ave impatience. J'ai bien compris l'importance de ce match.

Comment ?

Et bien, c'est simple : tout le monde ne parle que de ça ! On a même eu une réunion avec les supporters et ils nous ont bien fait comprendre que c'était un match qui leur tenait tout particulièrement à coeur. On va donc souffrir pour eux

En plus c'est plutôt le bon moment pour rencontrer Lyon, non ?

C'est vrai qu'ils restent sur deux défaites consécutives et on a le sentiment qu'ils ne sont pas au mieux. Après, on connaît cette équipe et on sait qu'il ne faut jamais les enterrer. Ce serait une grosse erreur de se dire qu'ils ne sont pas bien et que ça va être facile.

Comment expliques-tu les difficultés rencontrées par cette équipe de Lyon ?

A mon avis, c'est un ensemble de choses. Ils ont déjà pas mal de blessés importants et ça, ça compte quand même, même si tu as un gros effectif. Et puis je n'oublie pas qu'ils ont aussi connu beaucoup de départ, et pas n'importe lesquels !

Vous avez déjà une petite idée de la façon de jouer pour les contrarier ?

On en a pas encore trop parlé avec le coach. On verra ça à partir de demain je pense. Mais de toute façon, on ne va pas changer notre façon de jouer sous prétexte que l'on rencontre Lyon. On va jouer notre jeu et essayer de leur mettre une grosse pression. A Saint-Etienne, on ne joue jamais en fonction de l'adversaire, on préfère s'appuyer sur nos qualités.

D'un point de vue personnel, pourquoi avoir choisi l'ASSE cet été ?

C'est un club que j'ai toujours aimé par rapport à son histoire. Franchement, je n'arrive pas vraiment à me l'expliquer mais j'ai toujours aimé ce club. Quand les Verts m'ont contacté, je n'ai pas hésité une seule seconde et j'ai foncé ! Et puis le challenge que les dirigeants m'ont présenté m'a tout de suite attiré. Ils ont envie de construire une grande équipe à partir de jeunes joueurs, et pour cela, ils se sont donnés 3 ou 4 ans. J'ai tout de suite eu envie de m'investir dans ce projet à moyen terme car même si le club n'est plus tout en haut de l'affiche, Saint-Etienne reste un grand club.

Et comment s'est passée ton adaptation ?

Super bien ! Les gars m'ont vraiment bien accueilli, ils ont été géniaux. En plus, on était pas mal de nouveaux joueurs à débarquer donc c'est vrai que ça nous a pas mal facilité la tâche.

Et qui met l'ambiance dans le vestiaire ?

Tout le monde y met du sien mais c'est vrai que quand Pascal [Feindouno, Ndlr) n'est pas là, on sent tout de suite un vide [rires] !

A 22 ans, la forte concurrence qui règne en attaque avec Gomis, Ilan, Feindouno, Nilsson et Payet ne t'a pas fait peur ?

Je n'ai jamais eu peur de la concurrence ! Au contraire, c'est quelque chose qui me motive et qui me pousse à ma surpasser. Et s'il y a, c'est vrai, beaucoup d'attaquant dans notre effectif, on n'est que deux à évoluer vraiment en pointe : Gomis et moi. Pour l'instant, c'est lui le titulaire mais je vais tout faire pour convaincre le coach de m'aligner

Justement, il est comment Laurent Roussey, lui qui est pour la première fois entraîneur principal cette saison ?

Impeccable ! C'est quelqu'un qui est très à l'écoute de ses joueurs et ça, c'est vraiment super agréable pour un groupe. En plus, c'est un ancien attaquant donc je pense qu'il peut m'apporter beaucoup. Son mode de fonctionnement me convient parfaitement pour l'instant.

Tu t'es fixé des objectifs personnels cette saison ?

Aucun. J'arrive dans un nouveau club et mon seul objectif de la saison, c'est de m'imposer. Je veux gagner une place de titulaire. Mais je ne me suis pas fixé de nombre de buts à marquer, on verra ça un peu plus tard.

Tu as regardé le match de l'équipe de France mercredi soir ?

Bah ouais quand même !

Et tu les a trouvé comment ?

(silence) Je ne sais pas trop quoi dire… On a le sentiment qu'ils sont en train de construire quelque chose avec de nouveaux joueurs. Ils sont un peu en rodage pour l'instant mais je trouve que c'est une bonne chose d'ouvrir le groupe comme l'a fait Raymond Domenech. Et puis avec Karim Benzema et Samir Nasri, la France tient déjà ses deux futures grandes stars !

Si tu ne devais en aligner qu'un seul, tu choisirais Nicolas Anelka ou Thierry Henry ?

Sans hésitation Anelka !

Et pour quoi ?

Il y a des choses qui ne s'expliquent pas… Parfois on aime un joueur, parfois on en préfère un autre, ça dépend des gens. Henry est un magnifique joueur mais je lui préfère Anelka. Et j'irai même plus loin : si j'étais Domenech, j'alignerais deux ailiers et dans l'axe, je mettrai… David Trezeguet, le roi des surfaces !

A 22 ans, seulement David Gigliotti entame déjà cette année sa cinquième saison en Ligue 1. Formé à Monaco, il peine à s'imposer dans le riche effectif monégasque et préfère se faire prêter à Troyes la saison dernière où il éclate véritablement aux yeux du grand public avec 9 buts marqués en 29 matches. Ambitieux, ce spécialiste des buts spectaculaires, et en particulier des reprises de volée acrobatique, a posé cet été ses valises du coté de Saint-Etienne où il espère bien s'imposer.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB