Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lyon perd pied à Nice - Débrief et NOTES des joueurs (OGCN 2-1 OL)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 02/02/2020 à 17h04
Taille du texte: Email Imprimer

A dix contre dix, Nice a pris le dessus sur l'Olympique Lyonnais (2-1), ce dimanche, lors de la 22e journée de Ligue 1. Plus tranchants et solidaires, les Aiglons font chuter les Gones pour la première fois de l'année 2020, revenant à leur hauteur au classement.

Lyon perd pied à Nice - Débrief et NOTES des joueurs (OGCN 2-1 OL)
Les Niçois ont réalisé un joli coup contre l'OL.

L'Olympique Lyonnais n'est plus invaincu en 2020. Vainqueur à l'Allianz-Riviera (1-2), jeudi, en Coupe de France, le club rhodanien a cette fois-ci chuté contre Nice (2-1), ce dimanche, lors de la 22e journée de Ligue 1.

Revenus dans la partie malgré leur infériorité numérique prématurée, les Gones ont finalement craqué, à dix contre dix, face à des Aiglons plus mordants et portés par trois de leurs recrues estivales. Un résultat satisfaisant pour la bande à Patrick Vieira, qui revient à hauteur de sa victime du jour.

Un premier acte électrique

Les visiteurs mettaient d'entrée une grosse pression. Caqueret et Toko Ekambi faisaient d'ailleurs briller Benitez, concentré sur sa ligne. Alors que le Gym peinait énormément, Marçal empêchait Boudaoui de filer seul au but. Carton rouge direct pour le Brésilien, qui avait déjà été expulsé à l'aller pour une faute... sur l'Algérien. Un coup du sort pour Lyon, qui reculait significativement dès lors. En supériorité numérique, Nice prenait logiquement le contrôle du ballon avec un Boudaoui de plus en plus tranchant sur le côté droit.

Et à force de pousser, la récompense venait enfin. Sur une frappe de Lees-Melou mal repoussée par Tatarusanu, Dolberg surgissait pour ajuster le gardien roumain (1-0, 34e). L'ancien portier nantais se rattrapait immédiatement en écartant autoritairement une frappe surpuissante de l'attaquant danois, puis un tir flottant de Claude-Maurice. Deux interventions décisives puisque dans la foulée, Toko Ekambi égalisait après un énorme travail d'Aouar au préalable (1-1, 45e). Preuve que Nice perdait pied, Ounas était lui aussi renvoyé au vestiaire après une poussette largement évitable sur Marcelo sous les yeux de l'arbitre.

Les recrues estivales font la différence

A dix contre dix, les lignes étaient beaucoup moins resserrées. Cela n'empêchait pas les deux équipes de se montrer solides. Malgré tout, Claude-Maurice obtenait une nouvelle très grosse occasion sur une frappe détournée par Marcelo au ras du poteau. Une première alerte pour l'OL, qui craquait à nouveau. Servi par l'ex-Merlu, Boudaoui centrait fort vers Dolberg, qui se jetait pour tromper Tatarusanu à bout portant (2-1, 63e).

Dominés et pas assez cohérents, les Lyonnais manquaient leur second acte. Ils mettaient néanmoins une énorme pression dans le quart d'heure, sur le côté du nouvel entrant, Wagué, notamment, sans parvenir à trouver la faille. Les hommes de Rudi Garcia auraient même pu couler définitivement mais Claude-Maurice trouvait le poteau sur sa frappe à ras de terre. Un sursis dont l'OL, trop imprécis, ne profitait pas. Une première défaite en 2020 qui laissera des regrets...

La note du match : 7,5/10

Comme la semaine passée face à Rennes, on ne s'est pas ennuyé à l'Allianz-Riviera. Des actions dangereuses, des buts, des coups bas, des cartons rouges, une tension palpable, le match a été vivant du début à la fin. On a notamment eu droit à de belles séquences, comme la percée d'Aouar sur le but de Toko Ekambi ou l'action parfaitement construite des Aiglons sur le second de Dolberg. Un match très vivant !

Les buts :

- Dans l'axe, Claude-Maurice sert Lees-Melou, qui allume la mèche. La frappe est déviée par Denayer, ce qui surprend Tatarusanu, victime d'une glissade au moment de repousser le ballon. Ce dernier traîne dans ses 6 mètres et c'est Dolberg, à l'affût, qui le pousse au fond des filets (1-0, 34e).

- Lancé sur la gauche, Aouar se débarrasse de Boudaoui et Hérelle d'un magnifique crochet avant d'éliminer Danilo d'une feinte dévastatrice. Le centre du milieu lyonnais est repris par Toko Ekambi, qui après une déviation, pousse le ballon au fond des filets (1-1, 45e).

- Claude-Maurice transperce le milieu lyonnais et sert Boudaoui sur le côté droit. L'Algérien lève la tête et centre en force dans la surface où Dolberg se jette pour couper la trajectoire du ballon, qui termine au fond des filets (2-1, 63e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Kasper Dolberg (8/10)

L'attaquant danois a réalisé un sacré match. Auteur de l'ouverture du score sur un but de renard, il a été brillant dans ses appels et ses déplacements. Malgré la sortie prématurée d'Ounas, il s'est démené sur tout le front de l'attaque pour finalement doubler la mise en se jetant sur un centre de Boudaoui. Assurément sa meilleure prestation chez les Aiglons. Remplacé à la 87e minute par Ignatius Ganago (non noté).

NICE :

Walter Benítez (5) : le gardien argentin s'est rapidement mis en évidence en repoussant deux frappes puissantes de Caqueret et Toko Ekambi. S'il ne peut pas grand-chose sur le but du Camerounais, il n'est pas énormément mis à contribution par la suite.

Christopher Hérelle (5) : le défenseur central, encore positionné à droite, cherche encore ses reins sur l'accélération d'Aouar amenant le but de Toko Ekambi. Il a souffert devant le milieu lyonnais, qui ne lui a pas rendu la tâche facile. Remplacé à la 77e minute par Moussa Wagué (non noté), qui pour sa première apparition avec Nice, a fait preuve de fougue en montant beaucoup trop dans son couloir.

Danilo (6,5) : lui aussi doit encore se demander comment il a pu laisser filer Aouar sur l'égalisation lyonnaise... Et pourtant, sur l'ensemble du match, l'habituel milieu a été plutôt bon en se montrant costaud dans les duels, notamment en seconde période. Il a énormément soulagé les siens dans les moments chauds.

Dante (6,5) : le capitaine azuréen a encore une fois été très intéressant sur ses relances et passes dans les espaces. N'hésitant jamais à mettre le pied, il a rendu la vie dure à Dembele, qui n'a pas eu de marge de manoeuvre aujourd'hui.

Stanley Nsoki (6) : le latéral gauche formé à Paris a été bien plus à l'aise aujourd'hui. Plus concentré et investi défensivement, il a plutôt bien géré les offensives adverses.

Pierre Lees Melou (6,5) : encore une prestation intéressante pour le milieu azuréen. A l'aise dans son placement entre les lignes, il est impliqué sur les deux buts de son équipe. Sur le premier, c'est sa frappe au préalable qui met en danger Tatarusanu. Sur le second, il combine bien avec Claude-Maurice sur le côté gauche. Au rendez-vous.

Khéphren Thuram-Ulien (6) : un match sans fioriture pour le jeune milieu niçois. Il a fait preuve d'autorité sur les quelques interventions qu'il a eu à réaliser. Remplacé à la 70e minute par Malang Sarr (non noté).

Alexis Claude Maurice (7,5) : très certainement une de ses meilleures prestations depuis son arrivée. Très actif en première période, il a été intéressant dans sa faculté à jouer dans la verticalité. A l'origine du second but après une belle percée au milieu, il aurait pu être récompensé de ses efforts en fin de match, mais son tir a trouvé le poteau. Un match plein.

Hichem Boudaoui (7,5) : très gros match de l'Algérien. Positionné sur l'aile droite, il a été à l'origine de l'expulsion de Marçal, comme à l'aller. Grâce à sa pointe de vitesse incroyable et à son timing toujours efficace sur ses appels, il a fait terriblement mal à Cornet, finissant par délivrer une passe décisive pour Dolberg en seconde période. Une prestation très enthousiasmante.

Kasper Dolberg (8) : lire commentaire ci-dessus.

Adam Ounas (3) : l'ailier algérien a fait absolument n'importe quoi. Entré très énervé sur la pelouse, il a multiplié les mauvais choix. S'il a bien failli tromper Tatarusanu d'une belle frappe à ras de terre, il a finalement été renvoyé au vestiaire pour un carton rouge direct suite à une poussette largement évitable sur Marcelo sous les yeux de l'arbitre.

LYON :

Ciprian Tatarusanu (5) : un match plus que frustrant pour le gardien roumain. Décisif à plusieurs reprises devant Dolberg et Claude-Maurice, il glisse malencontreusement sur la frappe déviée de Lees-Melou menant à l'ouverture du score de l'attaquant danois. Sans ça, la partie aurait pu être différente...

Rafael (4,5) : le latéral droit brésilien a souffert face à Claude-Maurice. Souvent pris de vitesse par l'Aiglon, il a été contraint de sortir peu après la pause suite à un avertissement. Une partie compliquée dans l'ensemble pour lui. Remplacé à la 59e minute par Kenny Tete (non noté).

Jason Denayer (5) : malgré des interventions autoritaires tout au long de la partie, le Belge a souffert face à Dolberg, qui lui a fait très mal dans son jeu dos au but. Il n'est pas assez réactif sur les deux buts du Danois.

Marcelo (5) : le défenseur central aurait pu être le héros de l'OL. Avant la pause, il a complètement fait vriller Ounas en soulevant Claude-Maurice, à terre, comme un enfant. Malgré sa hargne et son vice qui auraient pu permettre à son équipe de reprendre l'avantage, il manque de vivacité pour empêcher Dolberg de doubler la mise après la pause.

Fernando Marçal (3) : le Brésilien va faire des cauchemars de Boudaoui... Comme à l'aller, le latéral gauche a été directement exclu pour une faute (moins violente cette fois-ci) sur l'Algérien. Une sortie prématurée qui a sérieusement compliqué la tâche de son équipe.

Houssem Aouar (7) : très certainement le meilleur Lyonnais sur la pelouse. A chaque fois qu'il a touché le ballon, le milieu rhodanien a fait paniquer la défense niçoise, avec notamment une percée exceptionnelle entre trois joueurs sur l'égalisation de Toko Ekambi. Il a été un des seuls à représenter un danger permanant pour Nice.

Thiago Mendes (5) : un match neutre pour le milieu brésilien, qui n'a jamais vraiment réussi à gêner les premières relances niçoises. La sortie de Caqueret, au profil plus offensif que Tousart, ne l'a pas aidé.

Maxence Caqueret (non noté) : le milieu lyonnais a été plutôt intéressant avant l'expulsion de Marçal, avec une belle frappe cadrée repoussée par Benitez. Mais il a finalement été sacrifié pour motif tactique. Remplacé à la 40e minute par Lucas Tousart (5), qui a réalisé une entrée sans grand relief.

Maxwell Cornet (5) : l'ailier ivoirien a eu droit à un match ingrat. La faute à Marçal, qui l'a contraint à jouer beaucoup plus bas pour compenser l'absence de latéral gauche. Frustrant.

Moussa Dembele (4) : ce n'était pas la joie pour l'international Espoirs... S'il a encore une fois été bon dans son jeu dos au but, il n'a pas réussi à se procurer la moindre occasion. Il faut dire que Danilo et Dante ne lui ont pas laissé l'opportunité de se mettre en position de frappe.

Karl Toko Ekambi (6) : la recrue lyonnaise a répondu présent. Percutant et à l'aise dans les petits espaces, il égalise de manière opportuniste avant la pause. Prometteur pour la suite de la saison. Remplacé à la 70e minute par Bertrand Traoré (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NICE 2-1 LYON (mi-tps: 1-1) - FRANCE - Ligue 1 / 22e journée
Stade : Allianz Riviera - 23.553 spectateurs - Arbitre : Benoît Bastien

Buts : K. Dolberg (33e) K. Dolberg (63e) pour NICE - K. Toko Ekambi (45e) pour LYON
Avertissements : A. Ounas (38e), A. Claude Maurice (45+6e), C. Hérelle (71e), pour NICE - Marcelo (45+6e), Rafael (52e), pour LYON - Expulsions : A. Ounas (45+6e) , pour NICE Fernando Marçal (22e) , pour LYON

NICE : W. Benítez - C. Hérelle (M. Wagué, 76e), Danilo, Dante, S. N'Soki - K. Thuram-Ulien (M. Sarr, 70e), P. Lees Melou - H. Boudaoui, A. Claude Maurice, A. Ounas - K. Dolberg (I. Ganago, 87e)

LYON : C. Tatarusanu - Rafael (K. Tete, 59e), Marcelo, J. Denayer, Fernando Marçal - M. Caqueret (L. Tousart, 40e), Thiago Mendes, H. Aouar - K. Toko Ekambi (Bertrand Traoré, 70e), M. Dembélé, M. Cornet

Boudaoui a provoqué l'expulsion directe de Marçal

Dolberg s'est offert un doublé (34e, 63e)

La joie des Lyonnais après le but de Toko Ekambi

Claude-Maurice a été impressionnant







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Après sa défaite 2-1 à Dortmund, le PSG va-t-il réussir à se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Nice

N
I
C
E
Banc des remplaçants Lyon

L
Y
O
N
>remplacé par Wagué, 76ecarton jaune, 71e5Hérelle
>remplacé par Sarr, 70e6Thuram-Ulien
carton jaune, 45e+67,5Claude Maurice
carton rouge, 45e+6carton jaune, 38e3Ounas
but, 33e
but, 63e
2 >remplacé par Ganago, 87e8Dolberg
>remplacé par Tete, 59ecarton jaune, 52e4,5Rafael
carton jaune, 45e+65Marcelo
carton rouge, 22e3Marçal
>remplacé par Tousart, 40e-Caqueret
but, 45e >remplacé par Traore, 70e6Toko Ekambi


MASQUER LA PUB